Idéologie de la colonisation

En 1883 le curé Provost publie « La Bourse et la Vie », un hymne à la colonisation de la Mantavaisie, nouvelle terre promise située au nord de Joliette dans la vallée de la rivière Mattawin. Depuis Nominingue jusqu’au lac Saint-Jean ce sera un territoire refuge pour la nation canadienne française en péril. Il est le précurseur du curé Labelle, théoricien d’une véritable idéologie de la colonisation.

Lire la suite…Idéologie de la colonisation

La Société des Défricheurs

Jean-Romuald Paré

La Société des Défricheurs est fondée en 1848 à St-Jacques de la Nouvelle-Acadie pour soutenir la colonisation dans le canton de Chertsey. Les sociétés de colonisation n’ont pas toujours eu de succès mais l’histoire de la fondation de Chertsey montre qu’elles ont activement participé à l’organisation du territoire.

Lire la suite…La Société des Défricheurs

« C’est le froid qui la dompte »

La rivière en hiver

Photos de la rivière Jean-Venne en train de geler. Chaque année c’est un nouveau spectacle, la glace se forme, se déforme, la neige tombe, s’accumule ou fond, le niveau de l’eau monte ou baisse selon la température. La glace colle aux rochers du fond de la rivière et épaissit, un mur de glace surgit peu à peu que l’eau doit contourner . C’est finalement le froid qui la dompte.

Lire la suite…« C’est le froid qui la dompte »

La moraine de Saint-Narcisse

Il y a 12.000 ans environ la calotte glaciaire s’arrêtait juste au nord de Chertsey et la mer de Champlain envahissait les vallées des Laurentides jusqu’à une altitude de 251 mètres au-dessus du niveau actuel de la mer. La moraine de Saint-Narcisse est la trace laissée par le glacier lors de l’un de ses retours, elle s’étend de Saint-Siméon jusqu’aux Grands-Lacs.

Lire la suite…La moraine de Saint-Narcisse

Jean Venne un amérindien ?

D’où vient le nom de la rivière Jean-Venne qui traverse Chertsey pour rejoindre la rivière Ouareau ? Elle a été nommée « Rivière Lafontaine » à la fondation du village en l’honneur du premier ministre de l’époque. D’après la Commission de Toponymie du Québec elle a pris le nom de « Rivière Jean-Venne » en 1973 mais l’origine de ce nom est inconnue.

Lire la suite…Jean Venne un amérindien ?