Site indépendant sans témoin espion
Vive le OUÈBE LIBRE

Cartes de la colonisation de Jogueville ou Nominingue

Village de Jogueville ou Nominingue

Quand l’arpenteur J.A. Martin a dessiné le plan du futur village de Nominingue en 1882 il a nommé ce village Jogueville, sans doute en souvenir d’Isaac Jogues martyr canadien. Le nom n’est pas resté, Nominingue est plus poétique. Les cartes dessinées pour ouvrir les cantons à la colonisation sont très précises, elles sont belles à regarder et on y trouve beaucoup d’informations.

Lire la suite…

Les missionnaires protestants francophones de Lanaudière

Joseph Vessot

À Joliette deux panneaux historiques racontent l’histoire des protestants francophones qui se sont installés dans la ville et dans la région Lanaudière. Ces panneaux donnent la version de leur histoire telle que perçue par la majorité catholique. Ils se sont installés à Joliette, ils eurent beaucoup d’enfants et vécurent heureux. La version protestante de l’histoire est un peu différente, leur présence a quand même créé quelques tensions avec la majorité catholique.

Lire la suite…

Comment je suis devenu bilingue robophone

Robophone

J’étais francophone mais aujourd’hui ce n’est plus suffisant. Moi aussi j’ai dû apprendre la langue de mes robots. C’est une langue très différente du français, il m’a fallu du temps pour apprendre à communiquer efficacement avec eux. Maintenant je suis presque bilingue, francophone et robophone.

Lire la suite…

L’Ami du Colon et la coopérative de Nominingue

L'Ami du Colon - Nominingue

Le 8 juin 1906 le premier numéro du journal L’Ami du Colon – Organe de la Coopérative des Colons du Nord est paru. Depuis 1891 les Chanoines Réguliers de l’Immaculée-Conception étaient installés dans leur monastère de Nominingue d’où ils faisaient la promotion de la colonisation, poursuivant la mission commencée par le curé Labelle. Jusqu’en 1912 ce journal raconte l’histoire locale des pays d’en-haut.

Lire la suite…

Patrimoine de Joliette: les panneaux historiques

Patrimoine de Joliette

Joliette possède un riche patrimoine historique, de nombreux panneaux documentent l’histoire de son patrimoine bâti dans les rues de la ville. Un panneau historique doit être clair et donner des informations exactes; l’information doit aussi être consistante d’un panneau à l’autre. Ce n’est pas simple puisque cet heureux projet a commencé il y a plusieurs années et que de nouvelles informations peuvent être trouvées n’importe quand.

Lire la suite…

Les premières librairies de Joliette

Gazette de Joliette 13 juin 1889

Vers 1860 le taux d’alphabétisation de la population québécoise était d’environ 50% et il était plus faible à la campagne qu’en ville. La librairie Delisle a été la première à Joliette à vendre des livres dans une boutique spécialisée en 1870. Mais la demande pour la littérature était encore insuffisante, les libraires devaient diversifier leur offre. En 1889 la librairie de MM. N. A. Guilbault & Cie vendait aussi du poisson frais ou en bocaux.

Lire la suite…

Chronique du nouvel an par Arthur Buies

Arthur Buies écrivain

Arthur Buies a été un chroniqueur très apprécié des lecteurs en son temps. La chronique est un genre littéraire particulier qui demande une tournure d’esprit particulière. Le bon chroniqueur est celui qui observe son époque en notant des détails que les autres n’ont pas remarqué. La Chronique du jour du nouvel an 1873 date de 150 ans, elle pourrait avoir été écrite en 2023.

Lire la suite…

Arhur Buies de la télésérie à la téléréalité

Arthur Buies

Arthur Buies a rencontré le curé Labelle en 1879, ils sont devenus amis et collaborateurs. C’est une rencontre surprenante car Buies était bien connu pour ses écrits anticléricaux. Dans la série télévisée Les Belles Histoires des Pays d’en Haut il est le secrétaire du curé. L’auteur Claude-Henri Grignon le détestait, il voulait détruire définitivement sa réputation en le décrivant comme un scribouillard alcoolique. Arthur Buies était presque oublié, la réalité télévisée l’a ressuscité.

Lire la suite…

Le BON journal catholique de Joliette et les juifs

L'Action Catholique chez nous

Après la crise de 1929 l’Église Catholique a mené une campagne de renouveau moral en utilisant les outils de la modernité qu’elle dénonçait, la presse. À Joliette c’est le journal L’Action Populaire appartenant à l’Évêché qui a été enrôlé pour mener la croisade (et ses dérives). Quand on veut purifier les mœurs il faut trouver des coupables. À Joliette il y avait quelques juifs: ils ont déguerpi.

Lire la suite…

Péningue et le rang Saint-Gerlot

Péningue et Saint-Gerlot

C’est le refrain d’une chanson politique du Joliette d’autrefois. Pour gagner les élections il fallait parcourir la campagne et convaincre le rang de St-Albert, Beurdochettes, Péningue et Saint-Gerlot. Le chemin de Péningue se trouvait au nord de Joliette, c’est aujourd’hui la rue de la Visitation. Le rang St-Gerlot ou St-Grelot s’appelait le chemin Vessot aujourd’hui Base-de-Roc.

Lire la suite…

Serge Joyal et la Maison Antoine-Lacombe

Serge Joyal et la Maison Antoine-Lacombe

La Maison Antoine-Lacombe à St-Charles-Borromée a été construite en 1847. Cette maison de pierre a été sauvegardée par Serge Joyal un jeune étudiant de 20 ans qui l’a fait classer monument historique en 1968. En 2020 à 75 ans S. Joyal a pris sa retraite obligatoire de sénateur mais il se bat toujours pour la sauvegarde du patrimoine.

Lire la suite…

Les acadiens et l’afféagement de Belle-Île-en-Mer

Les acadiens de Belle-Île

Belle-Île-en-Mer est une petite île du sud de la Bretagne. En 1765 dix ans après le Grand Dérangement 78 familles acadiennes y ont été transportées pour mener une expérience originale, l’afféagement des terres du domaine royal de Belle-Île. Ils ont pu devenir propriétaires de terres allouées plutôt que censitaires mais il a fallu vivre sur une petite île avec des bretons malcommodes.

Lire la suite…

Les 14 moulins de St-Félix en 1871

Les 14 moulins de St-Félix-de-Valois

En 1871 il y avait 14 moulins recensés à St-Félix-de-Valois et seulement 5 à Joliette. Tous ces moulins se trouvaient sur la rivière Bayonne et ses affluents, la rivière Berthier et la Grande Coulée, la rivière L’Assomption passe à côté du village de St-Félix mais n’en fait pas partie. Le plus ancien moulin daterait de 1815.

Lire la suite…