La chute à Michel, patrimoine naturel

La Chute à Michel sur la rivière Jean-Venne fait partie du patrimoine naturel et du folklore de Chertsey. C’est la plus spectaculaire des chutes successives de la rivière qui descend d’Entrelacs pour rejoindre la rivière Ouareau mais il est aujourd’hui presque impossible d’y accéder.

Histoire de Chertsey - Marcel Fournier
Histoire de Chertsey – Marcel Fournier

La légende indienne

Marcel Fournier dans « Histoire de Chertsey des origines à l’an 2000 » raconte la légende de la Chute à Michel:

«Il y a de cela bien des lunes, longtemps avant que l’homme blanc ne vienne s’établir dans cette région, une famille de la petite nation des Algonquiens vivait sur les bords d’un lac que l’on appelle aujourd’hui le lac Michel. Tout près de leur campement et à quelques lieues de leur hutte coulait une petite rivière à travers les montagnes.

Un jour le plus jeune des frères de la famille Michel s’aventurait en canot sur la petite rivière pour y pêcher des truites. Sans prendre garde aux conseils de ses frères aînés, il descendit seul la rivière avec sa frêle embarcation faite d’écorce. Puis tout à coup, le courant de la rivière se fit plus tumultueux, mais pour le jeune Indien il était trop tard. Quelques instants après, son canot s’engageait sur les abords de la chute qui faisait rugir ses flots blancs. Le jeune Indien fut englouti dans ce gouffre et on le retrouva sans vie près de son canot déchiré par les roches de la chute. Depuis cet accident qui fut fatal pour le plus jeune des frères de cette famille, cet endroit fut surnommé par les anciens la Chute à Michel.

La Chute-à-Michel, Chertsey
La Chute-à-Michel, Chertsey

Le patrimoine naturel de Chertsey à préserver

Sites naturels de Chertsey
Sites naturels de Chertsey

Dans la vision stratégique de développement de Chersey qui a été adoptée en 2010 on trouve un tableau des sites naturels de Chertsey et l’évaluation de leur intérêt pour le développement touristique de Chertsey. La Chute à Michel et la Chute du chemin Rochon y sont répertoriées comme des sites ayant un attrait de niveau régional à préserver pour le bien de la communauté. C’est notre vision à la base du plan d’urbanisme et des politiques officielles de Chertsey. Mais encore une fois ça ne sert à rien d’adopter des politiques si on peut ensuite les contourner et faire comme si elles n’existaient pas pour faire « marcher l’économie » à court terme.

La destruction des sites naturels

La Chute-à-Michel, Chertsey
La Chute-à-Michel, Chertsey

Le site gensdechertsey.org a publié un article sur les Cascades Rochon qui sont à vendre en s’inquiétant de l’avenir de ce terrain qui appartient maintenant à la municipalité. Il y a vraiment de quoi s’inquiéter quand on constate ce qui s’est passé à la Chute-à-Michel.

Une image vaut mille mots, j’ai pris cette photo au printemps 2018 au moment des hautes eaux. La maison a été construite en 2016 et d’après les règlements on ne peut rien construire à moins de 18 mètres des plus hautes eaux. On est en pleine zone inondable devant la chute, malgré tout le terrain semble avoir été modifié et terrassé.

Il y a avait autrefois une zone inondable, une vaste cuvette au pied de la chute se prolongeant sur la rive droite de la rivière par des marécages plantés de cèdres: un ravage de chevreuils. Le site avait déjà été endommagé par une carrière (je crois). Plutôt que de le rétablir la construction vient prolonger le terrassement qui fait barrage et les marécages vont s’assécher encore plus rapidement.

Protéger ce qui reste avant qu’il ne reste rien

Comme la Chute-à-Michel n’est pas accessible par un chemin public il faut longer la rivière sur une grande distance pour la voir, c’est pas très facile et peu de gens l’ont déjà vue. C’était un joyau du patrimoine de Chertsey mais Chertsey ne l’a pas protégé.

Espérons que la Chute-à-Morin (nom officiel des Cascades Rochon) sera mieux protégée.

La Chute à Morin
La Chute à Morin

Commentez cet article