Site indépendant sans témoin espion
Vive le OUÈBE LIBRE

Le phare de Lavaltrie et la Maison de la Trinité

Le secteur du phare de Lavaltrie a été établi en 1831, ce qui en ferait l’un des plus anciens sites d’aide à la navigation sur le fleuve en amont de Québec. Toutefois, on ne sait presque rien sur l’histoire du secteur avant le phare actuel, érigé pour marquer une partie du chenal navigable entre Montréal et Sorel.

Lire la suite…

Les sucreries de Ste-Béatrix et St-Jean-de-Matha en 1835

La cabane à sucre

Pendant l’hiver 1834 William Berczy a signé plus de 100 contrats notariés pour louer des sucreries à des cultivateurs habitant pour la plupart à Ste-Élisabeth. Le haut des seigneuries de Dailleboult et de Ramzay n’étaient pas encore peuplés, en attendant de les concéder à des censitaires les co-seigneurs avaient recensé tous les érables à sucre présents sur leur territoire et ils les louaient. C’est aujourd’hui le territoire de Ste-Béatrix et St-Jean-de-Matha.

Lire la suite…

Les cageux et les forêts de pin de Lanaudière

Les cageux de Lanaudière

À partir de 1800 le Canada a exporté ses forêts de bois de pin vers l’Europe. Les arbres étaient sciés et transportés au moulin pour être transformés en pièces de charpente, mâts, madriers et planches. Les cageux ou raftmen faisaient ensuite descendre ces pièces sur des cages assemblées en radeaux par les rivières jusqu’au fleuve pour rejoindre le port de Québec sans les endommager.

Lire la suite…

Les églises de la Nouvelle-Acadie à vendre

Paroisse Notre-Dame de l'Acadie

Les églises de Saint-Jacques, Saint-Alexis, Sainte-Marie-Salomé et Saint-Liguori forment la paroisse Notre-Dame-de-l’Acadie. En avril lors de l’assemblée générale des paroissiens il a été décidé de mettre en vente ces 4 églises que la paroisse ne peut plus entretenir. Le problème est généralisé au Québec, le patrimoine bâti religieux est devenu très encombrant. Pourtant si on s’en débarrasse il ne restera pas grand chose.

Lire la suite…

L’Historiographe et son bonimenteur français

Vicomte d'Hauterives

Henry Grandsaignes d’Hauterives était renommé comme bonimenteur, il commentait l’action des films muets. Avec sa mère Marie de Kerstrat il a parcouru les villages du Québec à partir de 1897 pour faire découvrir une nouvelle invention, le cinéma, qu’ils appelaient Historiographe. Le créateur de ce spectacle est, paraît-il, un Français appartenant à une des familles les plus connues dans le monde des arts, doublé d’un savant.

Lire la suite…

Le patrimoine historique de Nominingue à l’abandon

Le Provincialat - Nominingue

Le rêve du curé Labelle était d’édifier à Nominingue une ville au centre d’une riche région agricole, les Hautes-Laurentides. Puis d’occuper le territoire jusqu’au nord de l’Ontario et du Manitoba. L’Histoire en a décidé autrement mais le village de Nominingue conserve un ensemble de bâtiments racontant cette histoire. Ils n’existent pas ailleurs et si ils sont abandonnés ils vont disparaître.

Lire la suite…

Patrimoine de Joliette: les panneaux historiques

Patrimoine de Joliette

Joliette possède un riche patrimoine historique, de nombreux panneaux documentent l’histoire de son patrimoine bâti dans les rues de la ville. Un panneau historique doit être clair et donner des informations exactes; l’information doit aussi être consistante d’un panneau à l’autre. Ce n’est pas simple puisque cet heureux projet a commencé il y a plusieurs années et que de nouvelles informations peuvent être trouvées n’importe quand.

Lire la suite…

Péningue et le rang Saint-Gerlot

Péningue et Saint-Gerlot

C’est le refrain d’une chanson politique du Joliette d’autrefois. Pour gagner les élections il fallait parcourir la campagne et convaincre le rang de St-Albert, Beurdochettes, Péningue et Saint-Gerlot. Le chemin de Péningue se trouvait au nord de Joliette, c’est aujourd’hui la rue de la Visitation. Le rang St-Gerlot ou St-Grelot s’appelait le chemin Vessot aujourd’hui Base-de-Roc.

Lire la suite…

Serge Joyal et la Maison Antoine-Lacombe

Serge Joyal et la Maison Antoine-Lacombe

La Maison Antoine-Lacombe à St-Charles-Borromée a été construite en 1847. Cette maison de pierre a été sauvegardée par Serge Joyal un jeune étudiant de 20 ans qui l’a fait classer monument historique en 1968. En 2020 à 75 ans S. Joyal a pris sa retraite obligatoire de sénateur mais il se bat toujours pour la sauvegarde du patrimoine.

Lire la suite…

Les acadiens et l’afféagement de Belle-Île-en-Mer

Les acadiens de Belle-Île

Belle-Île-en-Mer est une petite île du sud de la Bretagne. En 1765 dix ans après le Grand Dérangement 78 familles acadiennes y ont été transportées pour mener une expérience originale, l’afféagement des terres du domaine royal de Belle-Île. Ils ont pu devenir propriétaires de terres allouées plutôt que censitaires mais il a fallu vivre sur une petite île avec des bretons malcommodes.

Lire la suite…

Les chaufourniers de Saint-Thomas

Four à chaux et chaufourniers

Jacqueline Plante Harnois a publié Histoire de Saint-Thomas 1837-1987 pour le 150ème anniversaire de la paroisse. Elle y raconte, entre autres, l’histoire de ses chaufourniers. Les fabricants de chaux de St-Thomas étaient connus dans toute la région pour la qualité de leur produit fait à partir des pierres calcaires affleurant au nord de son territoire, là où se trouve aujourd’hui une grosse usine de ciment.

Lire la suite…

Le répertoire du patrimoine culturel du Québec

Répertoire du patrimoine culturel du Québec

Le Ministère de la Culture et de la Communication du Québec publie un répertoire des biens patrimoniaux du Québec qui est mis à jour régulièrement. C’est intéressant de faire des recherches sur les lieux que l’on connaît pour savoir ce qui a été répertorié, ce n’est pas toujours ce qu’on aurait imaginé. Mais ce n’est pas facile l’outil de recherche n’est pas très fiable et il faut beaucoup chercher.

Lire la suite…

Sainte-Mélanie: le manoir Panet sauvegardé?

Le manoir Panet de Sainte-Mélanie

La sauvegarde du patrimoine dépend avant tout de l’implication des citoyens, les administrations s’en préoccupent peu. Le manoir Panet de Sainte-Mélanie construit en 1811 a une riche histoire à raconter. Un comité de citoyens de Sainte-Mélanie a fondé la Société du patrimoine de la seigneurie d’Ailleboust pour acheter le manoir et lui redonner son cachet d’autrefois.

Lire la suite…