Une nouvelle carte historique améliorée

Logiciel libre

J’avais annoncé que la carte interactive que j’avais construite avec Google ne fonctionnerait plus le 3 décembre. Avec l’aide d’un ami j’ai pu récupérer toutes les données et les transférer sur une nouvelle carte de licence libre, une carte construite avec un logiciel libre par les utilisateurs, tout comme Wikipedia est une encyclopédie libre construite par ses contributeurs.

Lire la suite…Une nouvelle carte historique améliorée

Randonnée à Chertsey: toujours rien!

Randonnée à Chertsey

On nous fait beaucoup d’annonces de projets dans les communications de la municipalité de Chertsey mais au final il y en a peu qui se réalisent. Je m’y suis installé en 2012 et j’ai fait part de mon intérêt à participer à un club de ski de fond mais il n’y a toujours rien cette année. En 2017 le maire nous avait annoncé un sentier de 28 km de randonnée et puis on n’en a plus jamais entendu reparler.

Lire la suite…Randonnée à Chertsey: toujours rien!

Le chemin de chantier Dorwin

Les chantiers de Dorwin

Sur 2 cartes datant de 1843 et 1844 trouvées dans les archives de la BANQ on voit le tracé d’un chemin partant de Rawdon le long de la rivière Ouareau pour se rendre loin au nord du parc de la Forêt Ouareau actuelle. Sur les cartes il est nommé Dorwin’s chantier road car il menait aux chantiers de Jedediah Hubbell Dorwin et de quelques autres entrepreneurs forestiers. L’exploitation de la forêt avait commencé dès 1820 dans ce secteur.

Lire la suite…Le chemin de chantier Dorwin

Un luxe à assumer

L'autoroute de Chertsey

On se plaint de l’état des routes du Québec qui n’est pas toujours idéal mais le luxe ça coûte cher, il faut assumer. Au Québec on est 270 pour entretenir 1 kilomètre de route; en Europe ils sont 4.000 pour le même kilomètre. À Chertsey on a une autoroute en pleine nature où il n’y a presque jamais personne; ça coûte cher à entretenir!

Lire la suite…Un luxe à assumer

L’entretien d’un pont

Le pont Grégoire, Chertsey

Le pont Grégoire sur la rivière Jean-Venne (chemin Michel) a été endommagé par l’hiver, un mur de pierre s’est effondré. Des ouvriers de Transports Québec sont venus un matin, je pensais qu’ils venaient le réparer. Non eux venaient réparer leur portion du parapet endommagée par les déneigeuses, ils changeaient les poteaux 4, 5 et 6. Pour les poteaux 1, 2 et 3 c’est à la municipalité de les entretenir.

Lire la suite…L’entretien d’un pont