Crise politique à Rawdon en 1854

Pour raconter l’histoire de Chertsey j’ai repris les travaux déjà faits par les historiens en essayant de retrouver leurs sources et de les compléter. L’Enquête du Parlement de 1856 sur Alexander Daly, agent des Terres de la Couronne à Rawdon, est un document dont la découverte est importante car il permet de comprendre les conflits politiques et religieux à Rawdon entre 1850 et 1856.

Il y a maintenant beaucoup de documents numérisés en ligne ce qui facilite les recherches. L’Enquête du Parlement de 1856 sur la conduite d’Alexander Daly dans sa fonction d’agent des Terres de la Couronne est un très long document en anglais (70 pages) publié par le Parlement du Canada-Uni dont aucun historien ne faisait encore mention. J’en ai déjà fait une traduction résumée mais il mérite une analyse plus poussée.

Voici d’abord les accusations faites contre Daly; dans une 2ème partie je présenterai sa défense.

La première pétition

En 1854 les travaux du chemin du Gouvernement qui doit aller de Rawdon vers Doncaster en passant par le centre du canton de Chertsey sont arrêtés. Le 30 août une pétition signée par près de 200 citoyens de Rawdon et Chertsey contre le conducteur des travaux Alexander Daly est envoyée au Gouverneur Lord Elgin.

Elle est accompagnée de nombreux témoignages comme celui de Pierre Giguère, fermier de Chertsey (lot 12 rang 3), qui a travaillé au chemin et se plaint des conditions de travail, du prix du ravitaillement, du travail bâclé et des menaces contre ceux qui ont voté contre Daly aux élections.

Crise politique à Rawdon

En lisant attentivement tous ces témoignages on peut essayer de comprendre toutes les tensions qui agitent Rawdon à cette époque, l’agent des Terres de la Couronne étant au centre des conflits d’intérêt.

Alexander Daly résume la situation dans sa défense:

Défense d'Alexander Daly

Rawdon a été fondé par des Loyalistes protestants Orangistes et des irlandais catholiques. Daly est irlandais catholique et il lui est plus facile de s’adapter au changement qui a lieu vers 1840-1850 alors que la plupart des protestants quittent Rawdon envahi par les canadiens français catholiques. Il a participé à la création de la Société des Défricheurs avec le curé Paré.

J. Dufresne contre A. Daly

Ce sont les élections au Parlement de juillet 1854 qui vont déclencher la crise. Joseph Dufresne, notaire de St-Alexis et conservateur, l’emporte sur Alexander Daly dans le nouveau comté électoral de Montcalm. Ils semblent avoir instrumentalisé les divisions ethniques et religieuses pour gagner leurs élections.

Témoignage de J.-B. Leblanc
Témoignage de J.-B. Leblanc

La démocratie est encore nouvelle en pays de colonisation et tous les moyens sont bons. Plusieurs témoignages font état des menaces faites par Daly contre ceux qui ont voté contre lui et vont en subir les conséquences. Le 12 août le nouveau député J. Dufresne envoie J.-B. Leblanc, juge de paix et marchand de St-Liguori, pour inspecter les travaux du chemin de Chertsey menés par Daly. Entouré et menacé par Daly et 8 de ses « bullies » armés de bâtons et de hâches, Leblanc doit faire demi-tour. Les travaux sont arrêtés.

J. Dufresne rassemble de nombreux témoignages pour appuyer la pétition au Gouverneur. Des travailleurs employés au chantier critiquent les travaux et le prix du ravitaillement fourni par Daly; le tracé du chemin par le sud du lac Daly favorise la famille Daly qui y possède plusieurs lots. Des citoyens dénoncent la façon dont Daly attribue les lots en favorisant ses amis et en exigeant des frais arbitraires, les menaces qu’il a faites avant et après les élections…

Témoignage de Isaac Sinclair
Témoignage de Isaac Sinclair, militaire retraité

Les pétitions des élites de Rawdon

Le 6 septembre 1854 le notaire de Rawdon, John Horan, se plaint de Daly qui n’accepte pas son nouveau rôle de notaire et voudrait tout régenter à sa manière et à son profit comme avant.

Selon lui Daly terrorise les notables de Rawdon en se servant de son influence au gouvernement. Même si il a perdu les élections il a encore des relations influentes.

Une autre pétition signée par le Lieutenant-Colonel du 4ème bataillon de la Milice de Leinster John Jefferies, Peter Skelly juge de paix, John Smiley commissaire municipal, John Horan notaire, Geo. Constable enseigne, milicien et commissaire d’école et 2 autres citoyens de Rawdon montre la division des élites de la région.

Les élites de Rawdon

Francis Quinn Provincial Land Surveyor, l’arpenteur de Chertsey, le dénonce à son tour; il a travaillé pour la Société de colonisation du Révérend Paré et devait être en partie payé par un lot à Chertsey mais il y a eu des transactions douteuses impliquant James Daly et son père:

L'agence du Révérend Paré
Témoignage de F Quinn

Il fait circuler une autre pétition adressée à G. E. Cartier.

Il produit aussi le témoignage de Thomas Holtby (futur maire de Chertsey) résident à Chertsey près du pont du gouvernement en construction qui dénonce lui aussi les travaux du chemin et du pont.

Témoignage de Thomas Holtby
Témoignage de Thomas Holtby

La suite

D’abord insouciant (il devait se fier à ses amis au gouvernement) Alexander Daly va devoir présenter une très solide défense montrant qu’il a le soutien des élites catholiques en charge de la colonisation des cantons du nord. Il restera agent des Terres de la Couronne à Rawdon jusqu’à sa retraite.

Joseph Dufresne sera réélu député de Montcalm en 1858, battu en 1861 puis élu en 1862, 1863 et en 1867 au nouveau Parlement Fédéral (M. FournierLa représentation parlementaire de la région de Joliette).

J’ai préféré diviser mon document en 2 parties pour qu’il ne soit pas trop long:

Lire la suite

Laisser un commentaire