Si Lanoraie s’était appelé Joliette

Village de Joliette

Le 4 août 1856 le conseil municipal de la paroisse de Lanoraie a enregistré son premier règlement conformément aux dispositions de l’Acte des municipalités et des chemins de 1855. C’était pour changer son nom en celui de Village de Joliette:

Le territoire ci-dessus désigné sera à l’avenir, avec les limites qui lui sont ci-dessus assignées et données, connu comme Village non incorporé sous le nom de VILLAGE DE JOLIETTE.

Lire la suite…

L’énigme du train de Sainte-Émélie

Le train de Ste-Émélie

Sur 2 cartes datant de 1928 et 1938 on voit qu’il y avait autrefois un train allant de Joliette à Ste-Émélie-de-l’Énergie. Ces cartes ont été produites par le ministère des Terres et Forêts du Québec, je pensais pouvoir m’y fier. Pourtant après une recherche il semble évident que cette ligne de chemin de fer n’a jamais existé.

Lire la suite…

Les plans Goad de Joliette – 1908 et 1925

Plan Goad - SHJL

La Société d’Histoire de Joliette de Lanaudière possède dans ses archives 2 plans Goad de la ville de Joliette datant de 1908 et 1925. Charles Goad a commercialisé ces plans très détaillés des villes canadiennes à partir de 1870 pour aider les compagnies d’assurance-incendie à établir leurs tarifs. Je me suis intéressé aux industries de Joliette à cette époque pour montrer quelques extraits de ces plans exceptionnels.

Lire la suite…

Le premier P’tit Train du Nord

Chemin à rails du St-Laurent et du village d'Industrie

En 1850 le train entre Lanoraie et L’Industrie a été ouvert; en 1852 il a été prolongé jusqu’à Rawdon. Bien avant le Train du Nord du curé Labelle cette ligne de chemin à rails a permis le développement de la région et l’exploitation du bois. En 1854 déjà 800 passagers l’utilisaient par semaine; chaque jour 35 à 40 wagons transportaient les marchandises et les passagers.

Lire la suite…

Industry Village and Rawdon Railway

Industry Village and Rawdon Railway

Documentation sur le premier train de Rawdon, Industry Village and Rawdon Railway, construit en 1852 et qui a fonctionné pendant quelques années pour transporter le bois coupé le long de la rivière Ouareau jusqu’au fleuve à Lanoraie.