L’énigme du train de Sainte-Émélie

Sur 2 cartes datant de 1928 et 1938 on voit qu’il y avait autrefois un train allant de Joliette à Ste-Émélie-de-l’Énergie. Ces cartes ont été produites par le ministère des Terres et Forêts du Québec, je pensais pouvoir m’y fier. Pourtant après une recherche il semble évident que cette ligne de chemin de fer n’a jamais existé.

Ces 2 cartes sont magnifiques et très précises. Ce sont de très grandes images qu’on peut agrandir, je ne peux pas les copier intégralement mais on peut les voir sur le site de la BANQ (il y a 3 fichiers, la carte de 1928 en 2 parties et la carte de 1938). Elles sont signées par les plus hautes autorités:

Ministère des Terres et Forêts
Carte de 1938

Des cartes gouvernementales

D’après ces cartes Joliette était à cette époque un très important centre ferroviaire. On voit les lignes du Canadien Pacifique et du Canadien National qui entourent la ville et partent dans plusieurs directions; 2 lignes du Canadien Pacifique mènent l’une à Ste-Émélie et l’autre à St-Gabriel en passant par St-Félix. Mais est-ce que toutes ces lignes existaient réellement?

Joliette centre ferroviaire
Joliette centre ferroviaire

Entre 1928 et 1928 le gouvernement du Québec aurait pu rectifier sa carte. La carte a été refaite sans que la ligne du Canadien Pacifique vers Ste-Émélie soit enlevée. Pour sortir de Joliette elle suivait le tracé de la route 343 actuelle qui n’existait pas encore.

J’ai ensuite trouvé une autre carte du Département des Terres et Forêts datant de 1911 aux Archives de Montréal et la ligne jusqu’à Ste-Émélie était déjà dessinée sur cette carte mais elle appartenait alors au C.N.R.!

Pourtant une recherche sur le train de Ste-Émélie ne donne qu’un résultat sur le site Le passé routier et ferroviaire et la réponse est: Le train Joliette-Sainte-Émélie-de-l’Énergie vous en avez déjà entendu parlé? Sûrement jamais, puisque ce chemin de fer n’apparaît nul part dans les archives des municipalités traversées.

En cherchant sur le site de la BANQ j’ai cru un moment avoir trouvé puisque le train pour Ste-Émélie est annoncé dans les journaux:

Mais quand même, 17 minutes pour aller de Ste-Émélie à Joliette en venant de St-Gabriel, c’était bizarre. J’ai fini par comprendre: la gare de Ste-Émélie se trouvait à Notre-Dame-de-Lourdes!

Gare de Ste-Émélie
Gare de Ste-Émélie

Il n’y a donc aucune mention du train reliant Joliette à Ste-Émélie dans la presse de cette époque, il faut bien admettre que la ligne n’a jamais dû exister. Mais alors, si on ne peut même pas se fier aux cartes du gouvernement du Québec, ça complique la recherche historique.

D’après la carte il y aurait même eu 2 tronçons distincts en arrivant à Ste-Émélie, c’est très précis.

Ces cartes sont distrayantes à regarder car on y voit les chemins de cette époque qui ne sont souvent pas les mêmes qu’aujourd’hui. La route 343 n’existait pas, il n’y avait que le chemin de la Visitation qui longeait la rivière L’Assomption. Le pont Baby n’existait pas encore mais il y avait 2 ponts en allant vers le nord, l’un près de la maison Antoine Lacombe et l’autre plus en amont.

Au sud de Joliette une autre ligne du Canadien Pacifique traversait la rivière en aval du pont des Dalles vers L’Épiphanie(?).

Joliette en 1938
Joliette en 1938
Les municipalités du comté de Joliette en 1928
Les municipalités du comté de Joliette en 1928

On peut encore remarquer qu’en 2021 le Ministère des Transports du Québec n’est toujours pas capable d’écrire le nom du village comme il faut:

Ste-Émilie de l'Énergie
Ste-Émilie de l’Énergie

Laisser un commentaire