Le collège de Joliette

Le premier collège de Joliette

Barthélémy Joliette a fait construire le collège de Joliette en 1846 avec son argent. C’était son collège et il a pu décider d’offrir un enseignement pratique en français et en anglais qui rompait avec les traditions. Il pensait que les étudiants sortant des collèges classiques étaient forts en latin mais peu débrouillards dans la vie pratique.

Lire la suite…Le collège de Joliette

Le village Vessot

Le semoir Vessot

Samuel Vessot a fabriqué à 17 ans un semoir, herse et rouleau combinés. Il a fait breveter son invention et a fondé un centre industriel au village Vessot au sud de Joliette. Fils d’un colporteur de bibles protestant installé au village de L’Industrie vers 1845 son histoire a été racontée par Jean-Louis Lalonde, j’ai cherché à l’illustrer.

Lire la suite…Le village Vessot

Le manoir seigneurial de Mascouche rasé

Le manoir Colville

Pendant 85 ans des citoyens bénévoles ont formé des associations, participé à des assemblées, signé des pétitions, publié des études pour tenter de le préserver. Enfin en 2015 la ville de Mascouche a acquis le domaine et en septembre 2019 elle l’a fait citer comme site patrimonial. Mais en novembre 2020 le service de prévention des incendies a fait raser le manoir.

Lire la suite…Le manoir seigneurial de Mascouche rasé

Les derniers seigneurs de Joliette

Mgr Papineau évêque de Joliette

Le régime seigneurial a été aboli en 1854 au Québec mais les droits des anciens seigneurs ont continué à leur être versés jusqu’en 1974. Les propriétaires des droits subsistants des seigneuries du comté de Joliette étaient alors des particuliers comme Dame Alice de Lanaudière-Neilson, des compagnies comme le Crédit Foncier Franco-Canadien ou encore des institutions religieuses comme l’évêché de Joliette.

Lire la suite…Les derniers seigneurs de Joliette

Le premier P’tit Train du Nord

Chemin à rails du St-Laurent et du village d'Industrie

En 1850 le train entre Lanoraie et L’Industrie a été ouvert; en 1852 il a été prolongé jusqu’à Rawdon. Bien avant le Train du Nord du curé Labelle cette ligne de chemin à rails a permis le développement de la région et l’exploitation du bois. En 1854 déjà 800 passagers l’utilisaient par semaine; chaque jour 35 à 40 wagons transportaient les marchandises et les passagers.

Lire la suite…Le premier P’tit Train du Nord