L’église Sacré-Cœur de Montréal en travaux

Située rue Ontario à Montréal l’église Sacré-Cœur-de-Jésus est en travaux. Il était temps car elle commençait à tomber en morceaux. Comme il n’y a plus de paroissiens pour en financer l’entretien il faudra tôt ou tard la démolir si personne ne la prend en charge: ce serait très dommage pour le quartier Centre-Sud de Montréal.

La paroisse Sacré-Cœur-de-Jésus

Église Sacré-Coeur rue Ontario Montréal

L’érection canonique de la paroisse Sacré-Coeur-de-Jésus remonte au 11 décembre 1875… Deux mois plus tard, la paroisse fait l’acquisition d’un vieux moulin qu’elle transforme en église. Cet édifice servit au culte jusqu’en 1877, époque à laquelle fut bénite la crypte de l’église commencée au mois de février 1876 sous la direction d’Adolphe Lévesque. Quoique les plans de l’église supérieure étaient prêts, les travaux sont interrompus par une crise économique qui sévissait alors. Dix ans plus tard, en 1886, Mgr Édouard-Charles Fabre, archevêque de Montréal, demande à l’architecte Joseph Venne d’élaborer de nouveaux plans pour l’église supérieure. Les travaux sont repris et la nouvelle église était inaugurée le jour de Noël 1887.

Source: Orgues au Québec
La Presse 7 octobre 1892
La Presse 7 octobre 1892

On était dans un des quartiers pauvres de Montréal et pourtant les paroissiens ont fait bâtir une magnifique église. La paroisse Sacré-Cœur-de-Jésus a été détachée de celle de Ste-Brigide située au sud. Ces deux paroisses seront redivisées pour créer la paroisse St-Pierre-Apôtre en 1892. La population augmentait très rapidement.

Les paroisses Sainte-Catherine-d’Alexandrie (1912), Sainte-Marguerite-Marie (1924) et Notre-Dame-de-Guadalupe (1980) ont toutes été détachées du territoire de Sacré-Cœur-de-Jésus.

Un ensemble architectural

Il y a l’église mais il y a aussi le presbytère et l’annexe de l’école Plessis; c’est un ensemble de bâtiments patrimoniaux qui racontent l’histoire du quartier. Le presbytère logeait des dizaines de prêtres qui encadraient toute la vie civile et religieuse.

Le Devoir 4 avril 1922
Le Devoir 4 avril 1922

Le 4 avril 1922 un incendie a détruit la flèche de l’église; l’intérieur de l’église a été très endommagé. La reconstruction a pris du temps à cause de la crise économique mais elle a été soignée. Le béton armé a été utilisé pour la première fois dans une église de Montréal ce qui a permis une ornementation très fine. L’intérieur de l’église mérite certainement une visite.

Incendie de l'église Sacré-Coeur

Une église qui tombe en morceaux

En 1998 le curé Roger Dufresne racontait qu’autrefois il y avait 12.000 habitants dans la paroisse et qu’il n’en reste plus que 3.000. Comme parmi ces 3.000 il y en a de moins en moins qui fréquentent l’église, il se demande comment préserver cet immense ensemble architectural. C’est impossible sans une aide de l’état.

La Presse 26 décembre 1998
La Presse 26 décembre 1998

Rien n’a été fait depuis 1998 et l’église a commencé à tomber en morceaux. Des infiltrations d’eau menaçaient l’orgue et les décorations. Dernièrement c’est un mur extérieur qui s’est effondré. Du coup les cloches ont été descendues d’urgence du clocher qui ne doit plus être très solide.

Un groupe bénévole tente de trouver des fonds en organisant des concerts d’orgue mais ils demandent de l’aide. Ils ont pu récupérer les cloches et les installer dans l’église pour les faire tinter d’une autre façon. De toute façon il y a beaucoup d’autres églises en difficulté, incapables d’assurer le simple entretien de leurs bâtiments.

Photos récentes

J’ai habité longtemps à côté rue Panet et j’ai retrouvé quelques photos dans mes dossiers:

Un ami qui habite toujours le quartier m’a fait parvenir ces photos des travaux en 2020. J’ai cherché mais je n’ai trouvé aucune information sur internet sur les travaux entrepris, il semble que ce soient des travaux de consolidation d’urgence plutôt qu’une réelle restauration:

Intérieur de l’église:

L’orgue Casavant Opus 1290 de 1928

L’orgue est un instrument rare et ancien qui mériterait une mention dans les guides du répertoire patrimonial à lui tout seul. En 2006 le curé de la paroisse avait autorisé un ami organiste, Christopher Dowie, à improviser un concert privé:

Un premier instrument est installé par Louis Mitchell en 1891. C’était un instrument de 42 jeux répartis sur trois claviers et pédalier. Il provenait du théâtre Queen’s Hall de Montréal. En 1917, Casavant construit un nouvel instrument de 53 jeux répartis sur quatre claviers et pédalier, Opus 697, en utilisant une partie du matériel sonore de Mitchell et en y ajoutant un clavier de Solo. Cet instrument est détruit lors de l’incendie de 1922. L’instrument actuel, inauguré le 23 décembre 1928 par Eugène Lapierre est dans son état original et n’a subi aucune modification.

Source: Orgues au Québec

Académie du Sacré-Coeur

Les Compagnons du Devoir

Le Répertoire du patrimoine bâti de Montréal donne des informations sur le bâtiment: L’académie du Sacré-Coeur (plus connue sous le nom d’école Plessis) est en activité entre 1878 et 1972. L’enseignement est d’abord confié aux frères des Écoles chrétiennes avant d’être remplacés par un personnel laïc.

Il y a aussi des informations sur la construction du bâtiment et son histoire. Curieusement sur les fiches de l’église et du presbytère il n’y a aucune information.

Jeunesse et Hérauts septembre 1951
Jeunesse et Hérauts septembre 1951

Je n’ai pas réussi à trouver à quelle date les Compagnons du Devoir sont devenus propriétaires de l’édifice. Ça fait au moins 40 ans et grâce à eux ce bâtiment est beaucoup mieux entretenu que les autres. Voilà au moins un bâtiment patrimonial qui a su trouver une nouvelle vocation pour pouvoir durer.

Compagnons du devoir du tour de France

Cette association originaire de France est un organisme de formation professionnelle qui regroupe des corps de métiers traditionnels et une fraternité. L’Association possède plusieurs maisons dans le monde. Les membres de cette association obtiennent leur formation technique en voyageant à travers les différentes maisons où ils peuvent étudier. Il s’agit de leur première maison en Amérique du Nord.

Le bâtiment principal de l’école Plessis se trouvait sur la rue Maisonneuve, aujourd’hui rue Alexandre-de-Sève.

La rue Ontario vers 1910

Rue Ontario, photo prise devant le marché St-Jacques en regardant vers l’est. Le clocher de l’église Sacré-Coeur se dresse dans le paysage. Lire l’article du Journal de Montréal.

Coin rues Amherst et Ontario, Montréal

Vers 2006: le 8ème art de Montréal

Travaux de démolition rue Ontario entre Champlain et A. De-Sève, presqu’en face de l’église.

Le 8ème art

Références: tous les documents d’archives viennent du site de la BANQ. Merci à R. Vallée pour son aide.

Laisser un commentaire