Le premier P’tit Train du Nord

En 1850 le train entre Lanoraie et L’Industrie a été ouvert; en 1852 il a été prolongé jusqu’à Rawdon. Bien avant le Train du Nord du curé Labelle cette ligne de chemin à rails a permis le développement de la région et l’exploitation du bois. En 1854 déjà 800 passagers l’utilisaient par semaine; chaque jour 35 à 40 wagons transportaient les marchandises et les passagers.

Le Journal de Waterloo 13 avril 1928
Le Journal de Waterloo 13 avril 1928

En faisant la recherche pour l’article Industry Village and Rawdon Railway je me suis rendu compte qu’on ne trouvait pas beaucoup d’information dans les livres ou sur internet; j’ai été fouiller dans les archives et j’ai pu reconstituer le tracé exact de cette ligne qui a fonctionné à partir de 1852 jusque vers 1856.

On trouve beaucoup plus d’informations à propos du premier tronçon de la ligne construit par B. Joliette, j’ai rassemblé quelques documents qui permettent de retrouver des informations et des anecdotes sur son histoire.

Lire aussi La Compagnie du Chemin à Rails du St-Laurent et du Village d’Industrie nouvelle recherche publiée en septembre 2021.

Société Historique de Joliette 1932

En 1932 la Société Historique de Joliette a publié une série d’articles sur l’histoire de la ville dans le journal L’Action Populaire; 6 d’entre eux concernent l’histoire du chemin à rails du Village d’Industrie.

B. Joliette avait bâti des moulins pour exploiter le bois provenant du bassin de la rivière L’Assomption dont il était le principal exploitant. Le bois équarri ne peut plus être transporté par flottage car l’eau l’endommage; le transporter par barques ou par charrettes était très dispendieux. Le train résolvait ce problème de débouchés; il a permis à la ville de Joliette de se développer très tôt.

L'Action Populaire 25 février 1932
L’Action Populaire 25 février 1932

B. Joliette a essayé de faire arriver son train d’abord à L’Assomption puis à Lavaltrie mais il n’a pas pu; il a finalement choisi le tracé le plus direct vers Lanoraie. Au printemps 1848 deux cents travailleurs la hache et la pioche à la main opéraient à travers la forêt une large trouée; 10 milles d’abatis à travers la savane jusqu’à St-Thomas.

L'Action Populaire 3 mars 1932
L’Action Populaire 3 mars 1932

Dans ce 2ème article on apprend que B. Joliette aurait prolongé sa ligne jusqu’aux limites du village de Montcalm en 1853 (mais il est mort en 1850!). La ligne vers Rawdon a été ouverte en 1852 mais par des investisseurs de Rawdon ayant J.H. Dorwin à leur tête, est-ce la même?

Le chemin à rails était un chemin de bois ferré: des pièces de bois en guise de rails sur lesquelles s’étendaient deux lames de fer de 3 pouces de largeur. Ce n’est qu’en 1875-1876 que des rails en acier ont été posés.

L'Action Populaire 10 mars 1932
L’Action Populaire 10 mars 1932

Les travaux auraient commencé au printemps 1849 et non pas 1848 et les premiers trains tirés par des chevaux ont circulé à l’automne entre Lanoraie et St-Thomas. On a des détails sur les locomotives et la pose des lisses de fer sur les pièces de bois formant les rails.

L'Action Populaire 17 mars 1932
L’Action Populaire 17 mars 1932

Le tronçon joliette – Rawdon est mentionné: J.H. Dorion est en réalité J.H. Dorwin et on nous dit que ce projet n’a pas été réalisé, ce qui est faux. Il est écrit le contraire plus loin, que le train de Rawdon a été ouvert en 1855 pour un seul été, c’est encore faux. Il y a eu une inauguration officielle de la ligne en 1852 rapportée par la presse; mais c’est vrai qu’elle a été abandonnée vers 1856 selon mes recherches.

L'Action Populaire 24 mars 1932
L’Action Populaire 24 mars 1932

Le 6 mai 1850 le train est en opération entre L’Industrie et Lanoraie; 3 départs dans chaque sens tous les jours.

L'Action Populaire 31 mars 1932
L’Action Populaire 31 mars 1932

On a finalement des détails sur les coûts de construction de la ligne et quelques règlements pour les voyageurs.

Cartes historiques

Plan of the seigniory of Lanoraye and Dantré montrant le terminus à Lanoraie et le tracé de la ligne vers le village d’Industrie en 1857:

Le terminus à Lanoraie
Le terminus à Lanoraie (BANQ)
Tracé de la ligne Lanoraie - L'Industrie
Tracé de la ligne Lanoraie – L’Industrie (BANQ)

Sur le Plan shewing proposed route for northern colonization railway from the City of Montreal. – December 1868 on voit le tracé de la ligne jusqu’à Rawdon; elle est d’ailleurs nommée Lanauraye & Rawdon Ry.

Train Lanoraie - Rawdon

Sur le Plan officiel de la paroisse de Saint-Joseph -de-Lanoraie, comté de Berthier de 1882 on voit le tracé de la ligne jusqu’à la jonction avec celle du Chemin de fer de Québec, Montréal, Ottawa & Occidental:

Lanoraie 1882
Lanoraie 1882 (BANQ)
La ligne Lanoraie - L'Industrie en 1882
La ligne Lanoraie – L’Industrie en 1882 (BANQ)

Sur la carte du Département des terres de la couronne,1894 on voit que la ligne a été prolongée vers le nord, d’abord à S-Félix-de-Valois puis à St-Gabriel de Brandon.

Les trains de Joliette 1894

Carte de Joliette datant de 190? des Archives de Montréal montrant les 2 lignes de chemin de fer et les 2 gares de Joliette:

Les trains de Joliette

Des cartes du gouvernement québécois datant de 1911, 1928 et 1938 montrent aussi un train allant de Joliette à Ste-Émélie mais il n’a jamais existé: L’énigme du train de Ste-Émélie.

Autres informations dans la presse

Le Devoir 30 juin 1936
Le Devoir 30 juin 1936
La Presse 6 juillet 1957
La Presse 6 juillet 1957
Joliette Illustré 1893 (BANQ)
Joliette Illustré 1893 (BANQ)
Album universel 22 juillet 1905 (BANQ)
Album universel 22 juillet 1905 (BANQ)
Gare ferroviaire, Joliette, QC, vers 1910
Gare de Joliette vers 1910

La gare de Lanoraie Station se trouvait sur le chemin de la gare entre St-Thomas et l’autoroute 40. La ligne de chemin de fer actuelle emprunte le même tracé que l’ancienne entre ce point et Joliette. Le tronçon jusqu’au village de Lanoraie a été abandonné; la gare du village de Lanoraie se trouvait près du quai au bord du St-Laurent.

En 2018 la société d’histoire de Lanoraie a organisé une exposition à propos de la voie ferrée qui reliait Lanoraie et Joliette au milieu du 19e siècle rapportée par l’Action d’Autray; on trouve d’autres détails:

Une gare est construite près du quai de Lanoraie. Il y a aussi un entrepôt possédant en son centre une plaque tournante où on fait pivoter la locomotive à bras d’hommes. Les wagons de couleur jaune canari descendent au quai sur une pente pour le déchargement et des chevaux les remontent à la locomotive.

En 1854, le chemin à lisses Joliette-Lanoraie transporte 800 passagers par semaine et compte 35 à 40 wagons employés chaque jour au transport de fret et de passagers.

Le train de Lachine - A.S. Scott
Le train Montréal-Lachine – A.S. Scott

Au bord du fleuve à Lanoraie on peut voir une maquette de la locomotive Dorchester qui ressemblait à celle-ci.

La ligne entre L’Industrie et Rawdon

Cartes complètes sur le site de la BANQ:

La Compagnie du Chemin à Rails du St-Laurent et du village d’Industrie a rédigé ses statuts et ses avis légaux en français. Tous les documents de la Industry village & Rawdon railway étaient en anglais. Voici la première page des statuts pour l’incorporation de la compagnie, on trouve la suite à partir de la page 210 des statuts provinciaux du Canada (1847).

Incorporation de la compagnie

5 réflexions au sujet de “Le premier P’tit Train du Nord”

    • C’est un travail distrayant: trouver un sujet original et aller à la pêche aux informations sur internet. Des fois on attrape de gros poissons inédits. Et puis ça fait plaisir de recevoir un bravo, merci.

      Répondre
  1. Beau travail de recherche; félicitations.
    J’avais déjà le chemin de fer de Rawdon dans ma mire. J’en ai retrouvé le tracé sur Google Earth. De St-Ligouri à Montcalm, c’est assez facile. De Joliette à St-Ligouri et de Montcalm vers le Rawdon, c’est moins évident.
    Les informations que vous avez sur votre site m’ont aidé à préciser le tracé que j’avais déjà.
    Je continue à éplucher les milliers de documents numériques de BANQ.
    Merci encore pour ce beau travail.

    Répondre
  2. Bonjour, je comprend quand même mal l’évolution du réseau au niveau de Rawdon. Si on résume, une première ligne est ouverte en 1852. Elle relie l’industrie (Joliette) à Rawdon sur la rive gauche de la rivière Ouareau. Le tracé se terminait quelque part entre la rivière Ouareau et la rivière rouge près du centre-ville actuel de Rawdon. Cette première ligne ne serait resté en fonction que 4 ans jusqu’en 1856.

    Sur les plans topographique du début vingtième ont voit que le réseau s’est déplacé à l’ouest de la rivière Ouareau. La ligne passe à l’ouest de Saint-Jacques et à la hauteur de Rawdon, le terminus est alors situé non loin de là où ce trouve aujourd’hui les bassins de décantation à l’extrémité sud de la rue Metcalfe. On voit encore bien les piliers de l’ancien pont dans la rivière à cet endroit et on devine le tracé dans la forêt au sud ouest de Rawdon.

    Savez-vous à quel moment cette seconde ligne est mise en service ? À quel moment elle est abandonnée ? Avez-vous connaissance d’autres lignes de trains pour le village de Rawdon ?

    Merci

    Répondre

Laisser un commentaire