Le premier train de Rawdon en 1852

Le 1er mai 1850 le train construit par Barthélémy Joliette pour transporter le bois de ses moulins à partir de Industry Village (Joliette) jusqu’au Saint-Laurent à Lanoraie était inauguré. B. Joliette décédait le 21 juin.

J.-H. Dorwin propriétaire de moulins à scie à Rawdon a dû être fortement impressionné car il fonda la même année la Industry Village and Rawdon Railway pour prolonger la ligne de Joliette jusqu’à Rawdon afin de pouvoir lui aussi transporter son bois facilement jusqu’au fleuve. La Rawdon historical Society donne un bref résumé de cette histoire disant qu’on ne sait pas où passait exactement la ligne abandonnée vers 1856.

En cherchant j’ai pourtant trouvé une abondante documentation et des plans très précis sur la construction et l’inauguration de la ligne.

Déjà dans la revue Canadian Rail de janvier 2011 on trouve un historique plus intéressant de cette ligne de chemin de fer. On trouve aussi quelques photos du second train de Rawdon qui a été construit en 1910 à partir de L’Épiphanie.

Canadian Railway 2011
Canadian Railway janvier 2011

Jedediah Hubbell Dorwin

L'Aurore des Canadas 21 janvier 1845
L’Aurore des Canadas 21 janvier 1845

Jedediah Hubbell Dorwin était un important entrepreneur forestier qui avait des moulins à Rawdon situés à la chute qui porte son nom. Il avait aussi des concessions de coupe de bois le long de la rivière Ouareau; un chemin de chantier longeant la rive Est de la rivière portait son nom.

 

Le Canadien 21 juillet 1845
Le Canadien 21 juillet 1845

Il est déjà actif à Rawdon en 1845 quand il dépose une pétition au Parlement avec d’autres propriétaires de moulins à scie. C’est un gros marchand de bois avec des moyens importants.

J.-H. Dorwin avait des relations, en 1846 il était membre de la Grande Loge des francs-maçons de Montréal avec l’establishment d’affaires de la colonie:

The Freemasons’ Monthly Magazine vol.5
The Freemasons’ Monthly Magazine vol.5

Montreal Herald daily commercial gazette

 

1850 – Incorporation de la compagnie

Montreal Herald 18 mai 1850
Montreal Herald 18 mai 1850

Le projet de J.-H. Dorwin et ses associés va être très bien documenté dans la presse, principalement dans le Montreal Herald ans daily commercial gazette. Lors d’une assemblée en mai 1850 une résolution est prise. En juin une pétition a déjà été déposée au parlement pour prolonger la ligne Lanoraie – Joliette jusqu’à Rawdon. La compagnie aura besoin d’exproprier des terrains pour le passage de la ligne.

Le Canadien 5 juin 1850
Le Canadien 5 juin 1850

En septembre la compagnie Industry Village and Rawdon Railroad annonce qu’elle va vendre des actions. Elle a été incorporée en 1850.

Les premiers responsables de la compagnie sont Dorwin, John Jefferies, Alexander Daly et Samuel Anderson, les notables de Rawdon.

Montreal Herald 20 septembre 1850
Montreal Herald 20 septembre 1850

 

1851 et 1852 – La construction de la ligne

Dès janvier1851 de longs articles sont publiés dans la presse pour faire connaître le projet. On y trouve des informations sur la vie à Rawdon et sa région à cette époque:

Montreal Herald 21 mai 1851
Montreal Herald 21 mai 1851

Montreal Herald 18 juin 1851
Montreal Herald 18 juin 1851

Le 21 mai une nouvelle annonce est faite pour la tenue de l’assemblée des propriétaires. De nouveaux notables se sont joints au projet comme A.-N. Morin le fondateur de Val-Morin et Morin-Heights, Président de la Chambre d’Assemblée.

Le 31 mai les directeurs de la compagnie élus sont J.-H. Dorwin, Jno. Ostell et J.H. Joseph de Montréal, Jas. Delanaudière d’Industry, Alex. Daley (plutôt Alexander Daly agent des Terres de la Couronne de Rawdon), tous esquires. Puis le 10 juin les postes sont précisés: Dorwin président, Ostell vice-président, Joseph trésorier et Jno. Rogan secrétaire. Les actionnaires doivent faire 3 paiements de 10 shilling par part au cours de l’année 1851 pour financer les travaux.

Les travaux commencent pendant l’été 1851 et se poursuivent en 1852:

 

Les plans des travaux

Des plans très détaillés des travaux sont aux Archives Nationales du Québec et on peut les consulter sur le site BANQ:

Ce sont des fichiers très volumineux que je ne peux pas afficher sur ce site mais voici quelques détails (attention les cartes ne sont pas orientées nord-sud):

Le point d’arrivée de la ligne à Rawdon selon ce plan semble se trouver près du croisement des routes 341 et 348.

L’inauguration de la ligne

Quebec Mercury 16 décembre 1852
Quebec Mercury 16 décembre 1852

La presse raconte l’inauguration de la ligne. Partis de Montréal à bord du « Jacques Cartier » les invités (60 gentlemen) sont arrivés à Lanoraie à 11 heure où le train pavoisé de l’Union Jack les attendait.. Le voyage se fait à 15 miles à l’heure. Après une pause à l’Industrie pour visiter les 2 manoirs, le collège et le marché construits par Bathélémy Joliette, les visiteurs sont repartis pour Rawdon où un repas substantiel leur a été servi.

À 17 heure tout le monde est de retour à bord du bateau pour retourner à Montréal. Des discours sont faits à bord où on souligne le coût de construction de 741£ par mile qui en fait la ligne la moins chère jamais construite.

Morning chronicle 20 décembre 1852
Morning chronicle 20 décembre 1852

L’abandon de la ligne

J’ai trouvé des traces du fonctionnement de la compagnie jusqu’en janvier 1857 quand un infortuné actionnaire se plaint que l’assemblée légale n’a pas eu lieu. Il semble que la compagnie ait fait faillite et que la ligne ait été abandonnée vers cette date.

La ligne de Rawdon dépendait du bon fonctionnement de la ligne Lanoraie – Joliette qui avait été construite avec des rails de bois recouverts de métal. Celle-ci n’a pas duré longtemps non plus.

En 1855 une nouvelle compagnie a été incorporée par Dorwin, L’Assomption River and Railway Company pour construire une nouvelle ligne vers la tête des rivières L’Assomption ou Ouareau qui viendrait se connecter au réseau existant à St-Paul. Mais on ne trouve pas d’information sur la suite, savoir si des travaux ont été entrepris.

Statuts de la Province du Canada 1855
Statuts de la Province du Canada 1855

Dans le Rapport du Commissaire des Terres de la Couronne 1856 on voit que J.-H. Dorwin est associé à Peter McGill pour des concessions de coupe sur les rivières Lacouareau et L’Assomption.

Rapport du Commissaire des Terres de la Couronne 1856
Rapport du Commissaire des Terres de la Couronne 1856

En avril 1858 J.H. Dorwin publie une annonce pour vendre une locomotive, on peut supposer que la ligne ne fonctionnait plus à cette date.

Montreal Herald 28 avril 1858
Montreal Herald 28 avril 1858

Dans la biographie de Jedediah Hubbell Dorwin il est dit qu’il a quitté Rawdon à la suite d’un violent incendie qui aurait détruit ses moulins en 1859. J’ai pourtant trouvé ces annonces dans lesquelles les moulins et les concessions de bois  de Rawdon sont à vendre, d’abord par Dorwin puis par les héritiers de Peter McGill. Dans la dernière annonce c’est le moulin de la chute Dorwin avec la ferme et toutes les installations qui sont à vendre.

En février 1863 un procès entre James McCutcheon (McGill) et la St-Lawrence and Industry Village Railroad company à propos du démantèlement et la récupération des rails de la ligne de Rawdon semble démontrer qu’elle a été fermée en premier.

Montreal Herald 5 mars 1863
Montreal Herald 5 mars 1863

La Gazette de Joliette 9 avril 1874
La Gazette de Joliette 9 avril 1874

En 1874 pour un projet de ligne vers Rawdon quelqu’un fait remarquer que l’ancien nivellement du chemin de fer existe encore sur presque toute sa longueur et pourrait être réutilisé.

Peter McGill

En faisant cette recherche je me suis rendu compte que Peter McGill était très présent dans l’économie de la région de Rawdon. Associé avec Dorwin il avait des droits de coupe sur le bois situé au nord de Rawdon le long de la rivière Ouareau.

Aux Archives du Québec on trouve aussi un plan d’un moulin appartenant à Peter McGill situé sur la rivière Ouareau à St-Liguori: Oldham Farm Belonging to the Estate of the Late Hon. P. Mc Gill Situated in the Parish of St. Ligori in the Seignory of St. Sulpice Canada East

Oldham farm (détail) - BANQ
Oldham Farm (détail) – BANQ

Le moulin de Peter Mc Gill était donc lui aussi situé à côté de la ligne de chemin de fer. Son abandon explique peut-être pourquoi les héritiers de Peter McGill décédé en 1860 ont mis en vente Oldham Farm et les concessions de bois.

Montreal Herald 18 septembre 1862
Montreal Herald 18 septembre 1862

 

Morning Chronicle 7 avril 1863
Morning Chronicle 7 avril 1863