Notre mammouth abandonné dans la Forêt Ouareau

Le mammouth de la forêt Ouareau

En 2017 la municipalité de Chertsey a subventionné un projet culturel dans la Forêt Ouareau. Un artiste de Chertsey a construit une sculpture de mammouth en utilisant les rebuts d’une coupe forestière à blanc pour symboliser l’archaïsme des méthodes encore utilisées pour exploiter la forêt.

Lire la suite…

Les chemins en 1893

Chemins de Chertsey- 1893

Aux Archives du Québec on trouve une carte de Chertsey datant de 1893 que l’on peut consulter mais qui n’est pas numérisée. J’en ai pris des photos pour pouvoir redessiner les chemins de l’époque sur une carte actuelle.

Lire la suite…

Portraits de chertsois et chertsoises

Jean-Baptiste Bourgeois

Pour préparer l’exposition qui a été présentée à l’Église de Chertsey lors des journées de la Culture 2018 j’ai demandé à des gens de partager leurs photos anciennes pour créer des archives historiques de Chertsey. Nous n’avons pas pu toutes les présenter lors de l’exposition, voici donc une série de portraits d’habitants de Chertsey.

Lire la suite…

Le « Père Chopin » ou « L’oncle du Canada »

Le père Chopin

Pendant 2 semaines à partir du 26 août 1944 le village de Saint-Théodore de Chertsey servit de décor pour le tournage du film « Le père Chopin ». Ce film est historique car il est considéré comme la première production cinématographique québécoise. Le film a été présenté en France sous le titre « L’oncle du Canada ».

Lire la suite…

Adopter des politiques et faire le contraire

Sur le site de la municipalité de Chertsey on trouve plusieurs documents qui sont le fruit du travail de nombreux citoyens bénévoles et des élus successifs: politique environnementale, familiale, « Saines Habitudes de Vie », plan d’urbanisme… Toutes ces politiques et ces efforts ont été annulés sans aucun débat pour faire de Chertsey « le paradis du quad ».

Lire la suite…

Colonisation, agriculture et forêt

Chertsey: champs cultivés

À partir de 1830 le mouvement de colonisation vers le nord depuis les anciennes seigneuries a largement dépendu de l’exploitation forestière. Les colons pouvaient trouver un travail payé en argent pendant l’hiver et assurer une survie précaire sur des terres pauvres à leur famille.

Lire la suite…

Essai sur la culture et l’insignifiance

Pierre Vadeboncoeur

« La culture, c’est de gagner en liberté et de perdre en arbitraire. L’inculture, c’est de gagner en licence et en arbitraire ». L’essayiste Pierre Vadeboncœur décrivait en 1983 le phénomène du rejet de la culture et de la valorisation de l’agir dans l’immédiat qui élimine toute réflexion philosophique.

Lire la suite…

Rêver de changer le monde

Rêver le monde

Pour changer le monde il faut se battre et prendre des risques, il faut surtout étudier et apprendre pour se donner des moyens d’action et être plus efficace que les autres. On peut bien rêver mais si nos actions sont improductives parce qu’on les a mal préparées on ne peut pas toujours blâmer les autres.

Lire la suite…

Le flottage du bois

Flottage du bois

Le flottage du bois a permis d’exploiter les territoires inaccessibles par chemin mais il a nécessité beaucoup de travaux: la plupart des lacs et des rivières ont été aménagés pour le faciliter. Tous les ans à la mi-avril la drave commençait dans les Hautes-Laurentides.

Lire la suite…

Misère de la vie d’artiste

La misère des niches - Alain Brunet

Internet devait permettre aux artistes marginaux de rejoindre leur auditoire et d’ainsi enrichir la vie culturelle. Mais le constat que fait Alain Brunet chroniqueur musical à la Presse depuis 35 ans est tout autre: il y avait 175.000 musiciens professionnels aux États-Unis en 1991, il n’en restait plus que 76.000 en 2015. Les artistes marginaux ne peuvent plus vivre de leur art et la vie culturelle s’appauvrit.

Lire la suite…

Histoire de notre forêt

« Forêt et société en Mauricie » René Hardy et Normand Séguin

La forêt que nous connaissons n’est plus la forêt originale que les colons ont trouvé en arrivant. Dans « Forêt et société en Mauricie » René Hardy et Normand Séguin consacrent tout un chapitre à raconter l’histoire de la forêt mauricienne ce qui permet de mieux comprendre son état actuel.

Lire la suite…