Histoires de villages fantômes

C’est la deuxième fois qu’un journaliste s’intéresse à mes recherches historiques et c’est encore l’histoire du village fantôme de Chertsey qui est le sujet de l’article. Depuis 2017 j’ai publié des chroniques sur des sujets très divers mais les journalistes ont besoin d’attirer la curiosité de leurs lecteurs pour pouvoir parler d’Histoire.

J’ai commencé ce site internet en 2017 en rédigeant des chroniques sur l’histoire de Chertsey. J’avais remarqué que les journalistes aiment bien raconter l’histoire des villages fantômes du Québec, c’est un sujet apprécié de leurs lecteurs qui revient régulièrement dans les médias.

Le village fantôme de Chertsey – 2017

Archéologie du village fantôme
Archéologie du village fantôme

L’histoire du village fantôme de Chertsey est tout à fait typique de ces chicanes de clocher qui ont eu lieu dans beaucoup de villages du Québec pour choisir l’emplacement de l’église. En juin 2017 j’ai donc rédigé un article pas trop long intitulé Le village fantôme de Chertsey que j’ai envoyé au journal régional. J’essayais de faire connaître mon nouveau site internet.

Ça a marché, le Journal m’a tout de suite répondu et le 11 juillet il a publié un article bien documenté qui a beaucoup contribué à faire connaître le site Chroniques Anachroniques.

Le fantôme du village Lafontaine

Le fantôme du village
Photo Elise Brouillette TC Media

Depuis j’ai fait d’autres recherches, il y a plus de 300 articles publiés sur le site racontant l’histoire de la région de Lanaudière et du Québec. J’habite maintenant à Joliette et j’ai documenté plusieurs aspects de l’histoire de cette ville qui est très riche.

Les villages fantômes du Québec – 2022

En juin 2022 un autre journaliste m’a contacté. Il avait trouvé mon article sur le village fantôme de Chertsey en faisant sa recherche. Il m’a demandé de lui faire visiter le Village Lafontaine pour un reportage qu’il préparait sur les villages fantômes du Québec qui est paru le 30 juillet sur plusieurs plateformes.

Le fantôme du village
Photo Daniel Deslauriers Agence QMI

D. Deslauriers le journaliste de QMI m’a expliqué qu’il avait proposé ce sujet à son patron car il aime l’histoire et trouve qu’on n’en parle pas assez dans les médias. Mais pour attirer l’attention dans le Journal de Montréal il faut un sujet sensationnel avec un gros titre: les villages fantômes du Québec c’est toujours ce qui pogne le mieux semble-t-il.

L’histoire sensationnelle

Il semble que ce soit maintenant une évidence, pour intéresser les jeunes à l’histoire il faut la rendre ludique et facile à digérer. Par exemple la Société d’Histoire de Joliette qui est une vieille institution très sérieuse propose sur son site internet un Quizz historique mais on dirait qu’il s’adresse à des enfants très jeunes, le niveau est très très élémentaire. Comme si il ne fallait pas faire trop compliqué pour ne pas effaroucher les rares lecteurs.

Mais je ne suis pas d’accord. Les jeunes vont s’intéresser à l’histoire si on la rend intéressante. Si on la rend insignifiante ils vont la trouver insignifiante.

Archéologie du village fantôme
Archéologie du village fantôme

Connaître son histoire est à mon avis nécessaire pour être un citoyen complet et beaucoup de problèmes actuels viennent de ce manque de Culture dans la société. Comment comprendre le monde actuel si on ne connaît pas son passé? Vivre uniquement dans le présent c’est le retour à l’état de nature mais avec près de 10 milliards d’humains sur une petite terre ce n’est plus possible.

L’Histoire pour les adultes

Et l’Histoire peut être passionnante sans être sensationnelle. En juillet j’ai étudié les archives du Vieux Moulin de St-Paul sur mon ordinateur. Je suis ensuite parti en vélo sur le terrain pour faire mon enquête en me servant de mon sens de l’observation. Les connaissances acquises depuis 5 ans que j’étudie les moulins de la région m’ont permis de comprendre le site et de savoir où chercher pour retrouver les traces du moulin. Et je les ai trouvées.

Vestiges du Vieux Moulin
Le Vieux Moulin de St-Paul

Je trouve ça passionnant et ça occupe mes loisirs. Et il y a encore des gens qui s’intéressent à l’Histoire puisque j’ai des lecteurs. En 2022 il y a en moyenne 60 visiteurs par jour sur le site, sans publicité, sans réseaux sociaux. Pour la plupart ce sont des gens qui font des recherches sur un sujet spécifique et qui trouvent une partie de la réponse en utilisant les moteurs de recherche, des gens intelligents.

La mission de la Société d’Histoire de Joliette n’est pas de rendre l’histoire insignifiante pour y intéresser les jeunes, c’est de faire un travail sérieux pour rendre son site internet intéressant et qu’ils aient envie de participer à un projet collectif.

Collections de la SHJL à la BANQ
SHJL

1 réflexion au sujet de “Histoires de villages fantômes”

Laisser un commentaire