Joseph Bouchette sur Rawdon, Kilkenny et Kildare – 1824

Joseph Bouchette a parcouru et cartographié les cantons de Rawdon, Kilkenny et Kildare au début de leur colonisation. Le 2 août 1824 il avait donné rendez-vous aux colons et aux agents à un endroit appelé Manchester Mills pour discuter de leurs problèmes et de leurs litiges. Il en a fait un rapport pour le gouvernement.

Manchester Mills

Joseph Bouchette avait dessiné ce plan du canton de Rawdon en 1821. On y voit quelques noms de propriétaires: Robinson, Dugas, Marshals. Les moulins de Manchester Place ou Manchester Mills sont au sud sur la rivière Ouareau.

On peut agrandir le plan pour voir les détails en consultant le fichier original.

En 2021 j’avais fait une recherche sur le moulin de Peter McGill à Saint-Liguori et j’ai depuis trouvé de nouveaux éléments que j’ai ajoutés à mon article. Ce moulin s’est d’abord appelé Manchester Mills et, d’après les cartes de J. Bouchette, il a été construit entre 1815 et 1821. Il se trouvait sur la rivière Ouareau dans la seigneurie de Saint-Sulpice, juste à la limite du canton de Rawdon.

C’est là que J. Bouchette a fixé rendez-vous aux habitants de Rawdon et Kilkenny. Son rapport est consultable en ligne: General report of an official tour through the new settlements of the province of Lower-Canada.

Il fait d’abord quelques remarques générales sur les moulins construits sur les rivières Ouareau et Rouge et les chemins entre Rawdon et Kildare. Les moulins à scie et à farine de M. Dugas sont sur le lot 24 rang 1. Les moulins de Manchester appartiennent à Roderick McKenzie seigneur de Terrebonne. Leur nom viendrait de David Manchester qui les fait fonctionner.

Joseph Bouchette 1824

J. Bouchette a ajouté un long appendice à son rapport à propos des cantons de Rawdon, Kilkenny et Kildare qui donne des détails sur la vie dans ces cantons à leurs débuts.

Joseph Bouchette 1824

Le canton de Rawdon

Marcel Fournier dans Rawdon 175 ans d’histoire raconte le peuplement de Rawdon. Il donne la liste des premiers billets de location émis par le gouvernement vers 1821 en précisant qu’il y avait aussi beaucoup de squatters vivant déjà dans la forêt. Ces premiers habitants enregistrés étaient tous anglophones: Robinson, Finlay, Byrne, Burton, McCanless, Rea, etc.

M. Fournier a aussi publié le recensement fait par Philémon Dugas en 1824, Rawdon comptait alors 475 âmes; les francophones étaient très minoritaires. Pour compléter l’information la BANQ a un diagramme du canton de Rawdon daté de 18?? mais qui doit dater des années 1820. En accentuant les contrastes on peut déchiffrer les annotations et faire des rapprochements avec le recensement. Voici le coin sud-est du canton:

Le révérend Mr. Burton était propriétaire des lots 13-14-15 du 1er rang, sa famille comptait 21 personnes. Le capitaine Colclough était l’agent des terres mais il ne demeurait pas sur place, ce qui lui sera reproché.

Joseph Bouchette 1824

J. Bouchette règle d’abord quelques querelles de voisinage, Rea contre Finlay, Dugas contre Robinson… Il observe que la présence d’un agent des terres dans le canton serait souhaitable, quoiqu’en dise le capitaine Colclough. Le major Beauchamp Colclough était agent des terres pour Kildare, le capitaine G. C. Colclough pour Rawdon et le Révérend Burton pour Kilkenny et Abercrombie.

Joseph Bouchette 1824
Joseph Bouchette 1824

Au début de son rapport J. Bouchette avait expliqué que M. Rea était l’agent des terres de 1821 à 1823 mais que son remplacement par le capitaine Colclough causait du mécontentement.

Joseph Bouchette 1824

C’est la pagaille car certains ne respectent pas les conditions attachées aux billets de location.

Joseph Bouchette 1824

J. Bouchette fait une description du canton de Rawdon qui se divise en 2 classes de sols: la plaine et la montagne. Les rangs 1 à 4 sont plats et fertiles, le reste du canton est montagneux et rocailleux avec du beau bois, des lacs et des rivières. Environ 500 personnes ont défriché 565 acres. Le moulin de Philémon Dugas sur la rivière Rouge (lot 20 rang 2) est particulièrement remarquable. Il se trouve sur la rivière Rouge juste au nord de Manchester Mills où a lieu la réunion.

Joseph Bouchette 1824

Le canton de Kilkenny

Le canton de Kilkenny était situé à l’ouest de Rawdon. Ce canton était très peu développé car il n’y avait pas de bon chemin pour y aller; il n’était même pas dessiné sur la carte de 1821. Sur une autre carte de J. Bouchette datant de 1831 où les bâtiments sont représentés on voit un chemin venant de New Glasgow menant à un irish settlement et quelques autres maisons vers Le Brûlé.

Joseph Bouchette 1824
Joseph Bouchette 1824
Joseph Bouchette 1824

Plusieurs colons menés par le révérend Burton ont commencé à s’y installer sans billet de location mais de bonne foi.

Joseph Bouchette 1824

C’est un petit groupe de 18 personnes qui ont défriché quelques acres dans Kilkenny. J. Bouchette a déjà été rencontrer le rév. Burton à Terrebonne pour éclaircir cette affaire et essayer de l’arranger.

Joseph Bouchette 1824

Burtonville

James Edmond Burton était l’oncle du Lt-Gouverneur Richard Francis Burton à qui le rapport est destiné. Il était un missionnaire protestant né en Irlande et il avait reçu des terres du gouvernement en-haut de Terrebonne pour accomplir sa mission.

James Edmund Burton

Il voulait créer un village anglophone et protestant dans le nord pour s’occuper des colons écossais et irlandais qui s’y implantaient. Et il avait nommé son nouveau village du canton de Rawdon Burtonville, semble-t-il.

À côté du golf Montcalm dans une boucle de la rivière Rouge, la vue satellite permet de voir l’emplacement du moulin de P. Dugas et de la chapelle protestante du rév. Burton.

Burtonville vue satellite

Le révérend Burton aurait choisi le lot 2 du rang 2 pour y ériger une église. C’est curieux car France Desmarais dans son Histoire de Saint-Liguori a situé la chapelle protestante et le cimetière qui ont été construits en 1825 à côté du moulin de P. Dugas sur le lot 24 rang 1. Le moulin de Manchester était à côté, il y avait un petit noyau villageois.

Joseph Bouchette 1824

J. Bouchette s’oppose à cette décision. Le centre du village de Rawdon devrait être au centre du canton; il avait dessiné son emplacement futur sur la carte de 1821. Et c’est là que le village a été construit. Burtonville est devenu un autre village fantôme du Québec.

Joseph Bouchette 1824

Le canton de Kildare

Canton de Kildare 1821

Sur le plan de 1821 du canton de Kildare il n’y avait pas grand chose. En 1824 il y a plus d’action. Au début de son rapport J. Bouchette a fait une description du canton de Kildare et de ses alentours en commençant par les remarquables moulins de M. Jolliet.

Joseph Bouchette 1824
Joseph Bouchette 1824
Joseph Bouchette 1824

Charles Huston et quelques autres avaient un litige avec le major Colclough que J. Bouchette semble avoir réglé.

Joseph Bouchette 1824

J. Bouchette s’est ensuite occupé d’un litige concernant Mr. Leodel (Loedel, co-seigneur de Lavaltrie), La Belle et Cordelier

Joseph Bouchette 1824Joseph Bouchette 1824

Les chemins de Kildare sont bons et le peuplement du canton va bon train, 300 âmes.

Joseph Bouchette 1824

Rawdon en 1845

La population de Rawdon atteignait 500 persones en 1824. Pourtant sur la première carte détaillée du village de Rawdon trouvée à la BANQ datant de 1845 on se rend compte que les habitants habitaient leurs lots et que le village en était encore à ses débuts. Il n’y avait que quelques maisons éparses.

Rawdon 1845
Rawdon – 1845

Il y a quelques maisons le longs des quelques chemins existants qui ne suivent pas encore le plan du gouvernement avec son beau quadrillage. Au sud il y a un chemin qui mène au moulin de Dorwin, Mill street, et une route vers St-Jacques.

Rawdon 1845

Laisser un commentaire