La centrale électrique de Rawdon

La Centrale Electrique de Rawdon

Rawdon a été une des premières villes du Québec a être électrifiée en 1907; il faudra attendre jusqu’à 1945 à Chertsey! La centrale hydro-électrique de Rawdon a commencé par un petit barrage construit par Charles Magnan pour harnacher la rivière Ouareau à l’emplacement de la Chute à Magnan et augmenter la capacité de son moulin.

Lire la suite…

Le chemin de chantier Dorwin

Les chantiers de Dorwin

Sur 2 cartes datant de 1843 et 1844 trouvées dans les archives de la BANQ on voit le tracé d’un chemin partant de Rawdon le long de la rivière Ouareau pour se rendre loin au nord du parc de la Forêt Ouareau actuelle. Sur les cartes il est nommé Dorwin’s chantier road car il menait aux chantiers de Jedediah Hubbell Dorwin et de quelques autres entrepreneurs forestiers. L’exploitation de la forêt avait commencé dès 1820 dans ce secteur.

Lire la suite…

L’éléphant blanc de L’Estérel

L'éléphant blanc de L'Estérel

Le patrimoine peut parfois devenir encombrant. Au bord du lac Masson à l’Estérel un gros bâtiment blanc de style Art-Déco est abandonné et commence à tomber en ruines. Il a pourtant été classé « immeuble patrimonial » en 2014 par le ministère de la Culture. Son histoire est instructive car elle illustre le défi que peut représenter la préservation de son patrimoine pour une municipalité.

Lire la suite…

Colonisation, agriculture et forêt

Chertsey: champs cultivés

À partir de 1830 le mouvement de colonisation vers le nord depuis les anciennes seigneuries a largement dépendu de l’exploitation forestière. Les colons pouvaient trouver un travail payé en argent pendant l’hiver et assurer une survie précaire sur des terres pauvres à leur famille.

Lire la suite…

Le flottage du bois

Flottage du bois

Le flottage du bois a permis d’exploiter les territoires inaccessibles par chemin mais il a nécessité beaucoup de travaux: la plupart des lacs et des rivières ont été aménagés pour le faciliter. Tous les ans à la mi-avril la drave commençait dans les Hautes-Laurentides.

Lire la suite…

Histoire de notre forêt

« Forêt et société en Mauricie » René Hardy et Normand Séguin

La forêt que nous connaissons n’est plus la forêt originale que les colons ont trouvé en arrivant. Dans « Forêt et société en Mauricie » René Hardy et Normand Séguin consacrent tout un chapitre à raconter l’histoire de la forêt mauricienne ce qui permet de mieux comprendre son état actuel.

Lire la suite…

Idéologie de la colonisation: la Matavaisie

Carte de la Matavaisie 1906

En 1883 le curé Provost publie « La Bourse et la Vie », un hymne à la colonisation de la Matavaisie, nouvelle terre promise située au nord de Joliette dans la vallée de la rivière Matawin. Depuis Nominingue jusqu’au lac Saint-Jean ce sera un territoire refuge pour la nation canadienne française en péril. Il est le précurseur du curé Labelle, théoricien d’une véritable idéologie de la colonisation.

Lire la suite…

La Société des Défricheurs

Le curé Paré

La Société des Défricheurs est fondée en 1848 à St-Jacques de la Nouvelle-Acadie pour soutenir la colonisation dans le canton de Chertsey. Les sociétés de colonisation n’ont pas toujours eu de succès mais l’histoire de la fondation de Chertsey montre qu’elles ont activement participé à l’organisation du territoire.

Lire la suite…

A.-H. Coutu, curé colonisateur

En 1867 un nouveau curé est nommé à Chertsey, Alexis-Henri Coutu. C’est un curé colonisateur comme le curé Labelle et beaucoup d’autres à cette époque. Avec ses frères il sera un des fondateurs de Saint-Donat où ils construiront le premier moulin à farine et à bois.

Lire la suite…

Le manoir Panet à Sainte-Mélanie

Manoir Panet à vendre

Le manoir Panet a été construit en 1811 par Pierre-Louis Panet. C’était le manoir de la Seigneurie D’Ailleboust située au nord de Joliette au pied des premières montagnes des Laurentides. C’est un des plus anciens bâtiments du nord de Lanaudière avec une riche valeur patrimoniale mais il est à vendre, il faut le sauver.

Lire la suite…

Joliette et le village de L’Industrie

Le fondateur de la ville de Joliette, d’abord nommée L’Industrie ou Industry Mills, était Barthélémy Joliette époux de Marie-Charlotte de Lanaudière. À la fois seigneur et homme d’affaire c’est un personnage étonnant qui a marqué l’histoire de Joliette. Jean-Claude Robert a écrit sa thèse universitaire sur lui, en voici un aperçu.

Lire la suite…

La réserve des sauvages

C’est ainsi qu’est identifié le territoire concédé au peuple mohawk par la couronne britannique en 1853. Ce sont nos voisins, leur territoire touche à celui de Chertsey et ils veulent le protéger des coupes forestières eux aussi. La « Réserve des Sauvages » ce serait un beau nom pour une aire de protection de la nature.

Lire la suite…