Photos de la rue de l’Église

Église Saint-Théodore de Chertsey 1899

Mes efforts ont porté fruit, le nouveau conseil municipal m’a permis d’aller fouiller dans les archives de Chertsey et je commence à faire des découvertes intéressantes. Voici quelques photos de la collection de Marcel Fournier que j’ai éditées pour le web.

Lire la suite…

La chapelle de Clermoustier

En 1935 une chapelle avant-gardiste a été construite au lac Clermoustier, lieu de repos pour le personnel du séminaire de Joliette. Le père Wilfrid Corbeil inspiré par l’architecte Le Corbusier conçoit les plans et les décors en bois. L’œuvre est très soignée comme le montre cette photo.

Lire la suite…

La mémoire des noms

En 1973 un comité bénévole a publié le « Répertoire des noms géographiques du canton de Chertsey ». C’est un recensement de 209 noms de lieu à Chertsey et leur explication. J’en ai fait une analyse et m’en suis servi pour construire une carte interactive.

Lire la suite…

Chertsey dans la presse 1850-1900

Le Courrier du Canada 25 juin 1858

Quand un village comme Chertsey est mentionné dans la presse c’est parce qu’il y a eu un drame ou un événement marquant. J’ai fait une recherche dans les Archives du Québec pour voir ce que je découvrirai, voici un choix d’articles. La première mention de Chertsey que j’ai trouvée date de 1850.

Lire la suite…

Saint-Exupéry à Chertsey

Le Petit Prince

Le syndrome du colonisé: Saint-Exupéry a passé une fin de semaine à Chertsey en 1942 et nous a mis sur la carte, ouf ! L’Église de Chertsey acquise par la municipalité lui est aujourd’hui entièrement consacrée et St-Exupéry a tassé St-Théodore.
De la Culture en pays de colon(isation) ou comment on perd ses racines.

Lire la suite…

La Société des Défricheurs

Le curé Paré

La Société des Défricheurs est fondée en 1848 à St-Jacques de la Nouvelle-Acadie pour soutenir la colonisation dans le canton de Chertsey. Les sociétés de colonisation n’ont pas toujours eu de succès mais l’histoire de la fondation de Chertsey montre qu’elles ont activement participé à l’organisation du territoire.

Lire la suite…

A.-H. Coutu, curé colonisateur

En 1867 un nouveau curé est nommé à Chertsey, Alexis-Henri Coutu. C’est un curé colonisateur comme le curé Labelle et beaucoup d’autres à cette époque. Avec ses frères il sera un des fondateurs de Saint-Donat où ils construiront le premier moulin à farine et à bois.

Lire la suite…

Jean Venne un amérindien ?

D’où vient le nom de la rivière Jean-Venne qui traverse Chertsey pour rejoindre la rivière Ouareau ? Elle a été nommée « Rivière Lafontaine » à la fondation du village en l’honneur du premier ministre de l’époque. D’après la Commission de Toponymie du Québec elle a pris le nom de « Rivière Jean-Venne » en 1973 mais l’origine de ce nom est inconnue.

Lire la suite…

Enquête du parlement sur le chemin de Chertsey 1856

Le 29 mars 1856 un rapport d’enquête est déposé au parlement du Canada-Uni à Toronto à propos du responsable de la construction du chemin de Chertsey, Alexander Daly, agent des terres de la couronne à Rawdon. On y trouve de nombreux témoignages de la vie à Chertsey à cette époque.

Lire la suite…

Le village fantôme de Chertsey

Préservé par le temps et peu à peu recouvert par la végétation un village fantôme se cache dans la forêt de Chertsey. C’est une richesse archéologique car dans les autres villages de cette époque de la colonisation (1850) quand le centre du village s’est développé toutes les traces anciennes ont disparu.

Lire la suite…

Chemins abandonnés

Vers 1850 la colonisation du canton de Chertsey commence, des chemins sont créés pour permettre l’exploitation des lots et l’occupation du territoire. Certains existent encore, d’autres ont été abandonnés mais on en retrouve quelques traces dans la forêt.

Lire la suite…

Vestiges du Village Lafontaine

Le Courrier du Canada 25 juin 1858

Selon les archives la première église de Chertsey était située sur le lot 19 du rang 5 soit près du chemin Irène actuel. Autour de cette église il y avait le presbytère et un cimetière, près du pont le magasin général et l’école et tout autour des maisons de colons et des champs cultivés. Sur la rivière Jean-Venne au moins 3 moulins étaient en activité. On retrouve beaucoup de traces de ces habitations ainsi que des chemins anciens.

Lire la suite…