Fondation de Chertsey: découvertes et énigme résolue

Pour préparer l’exposition de photos anciennes de Chertsey (29 et 30 septembre à l’église) je me suis replongé dans les archives et j’ai rencontré quelques anciens du village ce qui m’a permis de trouver plusieurs éléments nouveaux: tracé exact du chemin du Gouvernement, emplacement des vestiges du Village Lafontaine, un autre bâtiment à mon moulin. Et puis un lecteur m’a contacté pour donner des livres à la bibliothèque de Chertsey.

Chertsey à l'époque de l'agriculture

Le chemin du Gouvernement

J’ai beaucoup étudié les anciennes cartes de Chertsey pour retrouver les anciens chemins et essayer de reconstituer le village Lafontaine de 1860. J’ai aussi parcouru la forêt en long et en large pour retrouver les traces de ces chemins. En suivant les chemins on retrouve les anciennes habitations datant de la fondation de Chertsey.

Voici la carte de Chertsey dessinée en 1861 par Magloire Granger secrétaire-trésorier de la municipalité et en charge du recensement.

Recensement de 1861 carte de Chertsey
Carte du recensement de 1861 – Archives Canada

Donc à partir du pont du Gouvernement le chemin passait au sud du lac Daly (camp Boute-en-train) pour arriver au terrain que la municipalité a acheté aux Cascades Rochon (Chute-à-Morin) qu’il traversait. Il rejoignait le chemin de la carrière dans la montée puis continuait sur la gauche en longeant la falaise (ils ont arrêté de creuser au ras du chemin). Il traversait ensuite le chemin Rochon pour monter à flanc de colline jusqu’au village Lafontaine. Un autre embranchement menait par le vallon vers le nord.

Puits dans la forêt
Puits ancien sur le bord du chemin

Le chemin continuait pour passer devant l’église et l’ancien cimetière puis il traversait le chemin Irène. Sur le sommet de la colline on trouve les traces de plusieurs bâtiments et chemins.

Le chemin traversait ensuite la rivière Jean-Venne au pont Grégoire  puis il remontait de l’autre côté de la rivière vers le lac Michel (Chantelle).

(voir l’histoire du chemin du gouvernement)

Site archéologique

Cultures autour de la rivière Jean-Venne

La municipalité de Chertsey est propriétaire d’un terrain où on trouve une longue portion du chemin du Gouvernement. Le bord de la rivière avait été entièrement défriché et aménagé pour la culture, en marchant on distingue de grandes parcelles plates. J’ai trouvé la trace d’un bâtiment mais il y en avait certainement d’autres (à moins qu’ils aient été détruits par la carrière).

Il ne s’agit donc pas d’un terrain comme les autres, c’est un site archéologique.

L’énigme de l’emplacement de l’église

Donc tous les anciens que j’ai interrogés sur l’emplacement de l’ancienne église m’indiquaient un endroit accessible à partir du Pont Rochon, ce qui me semblait étrange. Sur les 2 seules cartes disponibles l’église est proche de la rivière mais à côté du pont Grégoire. Mais sans doute que le chemin Irène débouchait sur Rochon autrefois, plus maintenant.

Le village Lafontaine
Dessin de M. Fournier ?

Plan de localisation de l'église Lafontaine

Questionner la tradition

Faire une recherche historique sérieuse consiste à questionner les traditions en cherchant des traces et des preuves.

Objets trouvés aux moulins

C’est en retrouvant la trace exacte du chemin du Gouvernement que toutes les informations que j’avais recueillies se sont mises en place. La montée du chemin Rochon au sommet de la colline est très abrupte, le travail pour l’aménager a dû être difficile. En arrivant en haut le chemin tourne vers la gauche pour passer devant quelques anciens bâtiments puis devant ce qui semble être l’emplacement de l’église,  juste avant le cimetière.

Sur le plan de Marcel Fournier on voit qu’il y avait plusieurs fermes le long du chemin et j’ai retrouvé des vestiges. L’église serait le dernier bâtiment avant le pont mais il y a de nombreuses traces de bâtiments en descendant vers le pont. À l’époque où il a dessiné ce plan les cadastres n’avaient pas disparus et il a sûrement dessiné son plan à partir des bonnes informations.

Il faut faire attention que les chemins ont changé, la montée abrupte au village a été vite abandonnée, le chemin est ensuite passé par le vallon pour rejoindre le chemin Michel vers l’embranchement nord du Croissant Gareau.

Et puis tous ces vestiges ne datent peut-être pas de 1855-1865; certains étaient sans doute juste des bâtiments de ferme, granges, étables, etc….

Les cadastres anciens ont disparu. Il faudrait connaître le numéro de cadastre exact de l’église. Le recensement de 1861 indique 6 propriétaires résidents sur le lot 19 du rang 5:

  • Le curé Bourbonnais, 10 acres
  • Louis Raimond, 5 acres
  • François Mercier (moulins), 115 acres
  • Michel Nicolas, 4 acres
  • Magloire Granger (magasin général), 125 acres
  • Antoine Latendresse, 6 acres
Cadastre du village Lafontaine 1892

F. Mercier et M. Granger avaient des terres sur d’autres lots. Sur cet agrandissement du cadastre de 1892 on voit les divisions du lot, reste à savoir laquelle est la parcelle de l’église (curé Bourbonnais).

J’ai fait une reconstitution de l’emplacement des chemins et des vestiges retrouvés sur une carte en géolocalisant chaque emplacement. Je la publierai quand elle sera complétée.

Un autre bâtiment à mes moulins

Mes recherches m’ont aussi donné l’occasion d’inviter mon voisin âgé qui a grandi au coin de la rue Rochon à venir visiter mes moulins. Il connaît la rivière depuis longtemps et son aide a été précieuse.

Moulin sur la rivière Jean-VenneCurieusement quand j’ai voulu lui montrer l’emplacement où je fouille, il s’est plutôt dirigé directement vers le pied de la chute en me disant qu’autrefois on voyait un bâtiment depuis le pont. Surprise! J’avais bien observé la rive et remarqué quelques aménagements sans imaginer qu’un bâtiment ait pu être aussi proche de la chute. Mais effectivement en plein à l’endroit qu’il m’a montré il y a les fondations d’un autre bâtiment que je n’avais pas vues.

Moulin sur la rivière Jean-VenneJe crois qu’il a été surpris à son tour quand je l’ai ensuite emmené voir les travaux que j’ai faits. Il regardait la rivière en essayant de retrouver ses souvenirs de jeunesse, il n’avait pas dû revenir là depuis très longtemps. Et il n’imaginait sans doute pas que le complexe des moulins était aussi important.

Don de livres à la bibliothèque

Simon RiopelUn lecteur du site m’a écrit pour donner 3 livres sur l’histoire de Chertsey à la bibliothèque que j’ai été chercher à Laval. Pascal Crépeau avait participé à la rédaction du « Répertoire des noms géographiques du Canton de Chertsey » en 1973 et il en avait un exemplaire en très bon état. Il m’a aussi remis « Saint-Théodore une époque, un village » de Simon Riopel et « Saint-Théodore de Chertey 1870-1970 » de Gaston Perreault. Le livre de Simon Riopel est particulièrement intéressant, il est illustré de nombreuses photos que je ne connaissais pas et il signale qu’elles proviennent de la collection de M. Denis Provost qui comprendrait plus de 2000 photos anciennes de Chertsey et sa région. Ce serait intéressant de retrouver ce M. Provost ou ses descendants.

Le moulin de Cyril Morin était un moulin à scie, il y a donc une erreur, c’est bien la meule de mon moulin, celui de François Mercier

Mes recherches me permettent de faire de belles rencontres et de partager des émotions.

Objets trouvés lors des fouilles

La collection d’objets trouvés en fouillant s’enrichit. La pipe en terre montrée plus haut est rare, j’en avais déjà trouvé une autre sans motif. Je présenterai quelques objets lors de l’exposition.

Commentez cet article