Le patrimoine historique abandonné

Il y aurait une maison historique datant de 1787 à Chertsey mais ça n’intéresse personne. J’ai signalé à la municipalité qu’il y a les vestiges de moulins datant de la fondation du village sur mon terrain et que je suis en train de les fouiller, aucun élu n’est jamais venu voir. Dans une société normale remuer des vestiges archéologiques poserait un problème, ici tout le monde s’en fiche.

La maison de Magloire Granger, la plus vieille maison de Chertsey

Une maison datant de 1787

Dans le cadastre officiel de la MRC Mattawinie une maison de Chertsey semble très exceptionnelle puisqu’elle daterait de 1787. C’est peut-être une erreur de transcription et j’ai demandé à la MRC et à la municipalité de vérifier, on m’a répondu que c’était bien 1787 sans que ça ne suscite aucun intérêt.

Pour un historien une maison construite en 1787 alors que le canton de Chertsey n’était pas ouvert est très étonnante. Il n’y en a pas beaucoup dans les Laurentides et elle mériterait certainement d’être classée monument historique et de figurer dans tous les guides touristiques de Lanaudière.

Ni à la MRC ni à la municipalité on n’a semblé intéressé à mes demandes répétées. Et pourtant c’était peut-être l’ancien bureau de poste de Chantelle et aussi la maison de Magloire Granger un des fondateurs de Chertsey.

Des moulins historiques

Depuis 2 ans je dégage les vestiges de 3 moulins datant de la fondation de Chertsey. Ce ne sont que des vestiges mais en les dégageant je découvre toute une installation qui a été le cœur du village à sa fondation.

Le moulin à farine de la rivière Jean-Venne, ChertseyJ’ai bien sûr avisé la municipalité avant d’entreprendre ces fouilles mais jamais personne n’est venu sur place pour voir de quoi il s’agit. Je suis donc livré à mon initiative personnelle sans trop savoir quelles sont les lois et si ce n’est pas moi qui risque des ennuis. Je fais de mon mieux mais je ne suis pas un spécialiste et je cherche du soutien. Je viens d’adhérer à l’Association des Moulins du Québec en espérant recevoir de l’aide pour interpréter le site et le fonctionnement des moulins.

Le patrimoine bâti en péril

Manoir Panet à vendreIl faut bien réaliser que ce manque d’intérêt est le reflet d’une époque. Je suis arrivé au Québec en 1975 en pleine effervescence nationaliste, l’histoire et le patrimoine étaient importants; l’échec du nationalisme semble avoir produit un rejet de ces valeurs. J’avais déjà parlé du patrimoine bâti en péril dans un article sur le manoir Panet à Ste-Mélanie.

Les Echos du Sommet National du Patrimoine bâti du Québec du 1er novembre 2017 offrent un portrait de la situation. Les gouvernements consacrent moins d’argent à la sauvegarde du patrimoine; sa préservation repose de plus en plus sur les communautés locales et les bénévoles. Il faut se prendre en main puisque personne ne viendra à notre secours.

Les vieilles maisons de Chertsey disparaissent ou sont défigurées par les rénovations dans l’indifférence générale. Chertsey est une municipalité importante avec des moyens financiers conséquents, pourtant le village est moins beau que sur les anciennes photos quand les gens étaient pauvres mais fiers.

Patrimoine en péril, un incendie à Chertsey

Une pensée sur “Le patrimoine historique abandonné”

  1. Je ne m’en fiche pas et je suis du monde… En fait, j’aimerais bien aller voir ça un bon jour afin de pouvoir me faire une idée perso du potentiel que ça a. Chez moi, on a déjà fouillé pour essayer de trouver par Google où était l’ancien chemin, l’ancien cœur du village, etc.

    J’aurais bien aimé pouvoir t’aider, mais je ne suis pas plus spécialiste que toi et j’ai peu de temps libre pour des loisirs présentement. Toutefois, j’ai pensé que ça pourrait faire partie d’un futur projet très intéressant en collaboration avec l’école. Les jeunes vont embarquer si c’est bien présenté et ils sont les Chertsois de demain…

Commentez cet article