Saint-Exupéry à Chertsey

Le syndrome du colonisé: Saint-Exupéry a passé une fin de semaine à Chertsey en 1942 et nous a mis sur la carte, ouf ! L’Église de Chertsey acquise par la municipalité lui est aujourd’hui entièrement consacrée et St-Exupéry a tassé St-Théodore.
De la Culture en pays de colon(isation) ou comment on perd ses racines.

Pierre Desjardins dans « Escales québécoises » présente les recherches qu’il a faites sur cette visite de 5 semaines au Québec. Saint-Exupéry aurait effectivement séjourné à Chertsey. M. Fournier dans son histoire de Chertsey précise qu’il y a passé une fin de semaine du 5 juin au soir au 8 au matin.

Selon Delphine Lacroix responsable culturelle de la succession Saint-Exupéry, Thomas de Koninck n’est pas le Petit Prince, tout le monde a une légende par rapport à ce livre et il n’y a pas d’unique vérité. On peut juste dire que son séjour au Québec l’a inspiré et qu’il aurait peut-être commencé à concevoir le livre pendant son séjour.

L’écrivain

Antoine de Saint-Exupéry est un écrivain célèbre en 1942. C’est un aventurier, un aviateur, qui raconte ses exploits dans ses romans.

Pendant la guerre il doit choisir son camp et il hésite; ses racines sont plutôt aristocratiques et ses amis pétainistes. En 1939 il a publié « Terre des Hommes », un appel à l’Humanisme, il est bouleversé par la guerre et se réfugie dans la poésie, publiant « Le Petit Prince » en 1943 après son retour en France. Il mourra en mission en 1944 ayant choisi la France Libre. Ses écrits sont un peu oubliés aujourd’hui sauf « Le Petit Prince » qui reste un incontournable de la littérature jeunesse.

St-Exupéry et le Québec

C’est quand même curieux que parmi les nombreux écrivains français de cette époque Saint-Exupéry ait eu un tel impact sur le Québec. Il y avait aussi Malraux, Sartre, Camus, etc…

Plaque Saint-Exupéry, Québec
Wikipedia

À Montréal on a eu l’exposition universelle « Terre des Hommes », à Québec on est persuadé que le Petit Prince s’appelle Thomas de Koninck et qu’il est québécois. À L’Annonciation (Rivière Rouge) il y avait « Les allumeurs de réverbères ».

À Chertsey les 3 salles de l’église ont été nommées salle Antoine de Saint-Exupéry, salle Petit Prince et salle L’Aviateur; on lui a aussi érigé une sculpture hommage à l’extérieur de l’église.

Le doux rêveur

Pourquoi le doux rêveur est-il un idéal qui parle autant aux québécois ? Saint-Exupéry propose une philosophie idéaliste et aristocratique, il rêve à un être pur et moral, à un idéal héroïque inatteignable. C’est pourquoi son message est un peu tombé dans l’oubli aujourd’hui, la réalité est tellement différente.

Mais à Chertsey le mythe persiste. Dans son dernier message avant les élections le maire sortant évoquait encore dans le Communicateur le rêve de Saint-Exupéry.

Hommage à Saint-Exupéry
Sculpture hommage- Photo L’Action
Nous sommes habités dans cette municipalité par
l’esprit de St-Exupéry qui est affiché à la porte d’entrée
de notre belle Église, et qui nous dit « fais de ta vie un
rêve et de ton rêve une réalité ».
C’est un message très catholique et un curé n’aurait pas dit autrement: si le monde va mal rêve un monde meilleur et tout s’arrangera (au paradis).

Chercher ses racines ailleurs

Consacrer une exposition universelle à Terre des Hommes, c’est compréhensible. Consacrer l’église de Chertsey à un écrivain français un peu oublié qui a passé 2 jours à Chertsey, c’est troublant. Est-ce qu’on manque tellement de racines qu’il faille aller les chercher aussi loin ? Pendant 100 ans il ne s’était rien passé à Chertsey et puis un soir Saint-Exupéry y a couché et nous étions sur la « map », sauvés de notre insignifiance.

Site internet de la municipalité de Chertsey
Site internet de la municipalité de Chertsey

La municipalité de Chertsey a acquis l’église de Chertsey pour la sauver, c’est une bonne initiative. Mais en ignorant l’histoire de cette église pour la consacrer à un écrivain étranger on en arrive à des absurdités.

Portrait culturel de Chertsey
Portrait culturel

Sur le site internet de la municipalité à la page « La Belle Église »  on nous dit que celle-ci a été construite en 1856 (la municipalité a corrigé l’information après la parution de cet article), sur la page « Politique culturelle 2015 » on nous dit qu’elle a été construite en 1859 (en plus d’autres erreurs). Mais c’est tout faux, elle a été construite en 1869. C’est une belle improvisation mais on pourrait espérer mieux d’une municipalité qui a dépensé des fonds importants dans ce projet.

En plus, sur la page de « La Belle Église » la municipalité affirme:

« En 1942, Antoine de Saint-Exupéry fit un bref séjour au chalet Dupuis, situé au camp Boute-en-train, où il rédigea une bonne partie de ce roman. »

Il faudrait faire part de cette découverte importante à Delphine Lacroix, responsable culturelle de la succession Saint-Exupéry qui n’a pas l’air au courant. Si on fait une recherche sur le site antoinedesaintexupery.com on ne trouve même pas le nom de Chertsey.

Et puis il suffit de lire « Le Petit Prince » pour savoir que ce n’est pas un roman. Une municipalité ne peut quand même pas dire n’importe quoi sur son site internet. Quand Chertsey est passé à l’émission Infoman c’était drôle mais la prochaine fois on risque de passer dans la rubrique des plus colons du Québec, ce sera moins drôle. En tout cas si l’école de Chertsey apprend son histoire en se fiant à sa municipalité ça promet.

À force de chercher ailleurs on finit par perdre ses propres racines et à s’en inventer.

Prendre son rêve pour la réalité, finalement c’est bien le message de Saint-Exupéry mais c’est aussi une maladie mentale, ça ne fait pas une politique culturelle forte.

Chertsey sur Wikipedia

Sur la page Wikipedia consacrée à la municipalité de Chertsey les erreurs qui sont sur le site de la municipalité sont reprises. Donc quelqu’un qui fait une recherche sur Chertsey va avoir une information fausse. Notre « Politique culturelle 2015 » ressemble plutôt à une politique d’acculturation.

Histoire de Chertsey sur Wikipedia
Histoire de Chertsey sur Wikipedia

En accord avec la municipalité j’ai depuis rédigé un nouvel article sur l’histoire de Chertsey pour Wikipedia mais tout le monde peut l’améliorer!

Clin d’œil historique

Un ancien de Chertsey m’a retrouvé cette illustration qui montre à quel point Saint-Exupéry est important dans l’imaginaire de Chertsey. On se contentait alors de dire qu’il avait séjourné au Lac Dupuis, pas qu’il y avait écrit le « Petit Prince ». Je ne connais pas la date de la publication.

Histoire de Chertsey en BD
Chertsey pour les nuls

Commentez cet article