Site indépendant sans témoin espion
Vive le OUÈBE LIBRE

Marcel Grégoire coureur des bois à Nominingue

Marcel Grégoire Nominingue

Marcel Grégoire est né en 1927 et a passé sa vie dans le bois. Son père était gérant du Club de chasse et pêche Columbus situé sur le chemin Chapleau entre Nominingue et Kiamika. Ses mémoires, « Je ne suis pas sorti du bois« , rappellent une époque pas très lointaine où il y avait encore des coureurs des bois.

Lire la suite…

Urgence climatique? Pas à Chertsey!

Urgence climatique

On fait des rêves grandioses que l’on affiche fièrement: « La culture est dans notre nature comme la nature est dans notre culture ». On se réunit, on parle, on fait des plans et on adopte des politiques. Et puis on se rend compte que c’est difficile, que ça va prendre du temps et des efforts.

Lire la suite…

Politique culturelle 2019

La belle Église de Chertsey

Puisque notre conseil municipal ne semble pas trop savoir quoi proposer comme politique culturelle voici ma suggestion pour l’année 2019. L’église Saint-Théodore de Chertsey fête ses 150 ans, elle est maintenant le centre culturel de Chertsey depuis plusieurs années, il est temps de s’intéresser à son histoire pour arrêter de dire n’importe quoi à son sujet dans les publications officielles de la municipalité.

Lire la suite…

Notre mammouth abandonné dans la Forêt Ouareau

Le mammouth de la forêt Ouareau

En 2017 la municipalité de Chertsey a subventionné un projet culturel dans la Forêt Ouareau. Un artiste de Chertsey a construit une sculpture de mammouth en utilisant les rebuts d’une coupe forestière à blanc pour symboliser l’archaïsme des méthodes encore utilisées pour exploiter la forêt.

Lire la suite…

Les chemins en 1893

Chemins de Chertsey- 1893

Aux Archives du Québec on trouve une carte de Chertsey datant de 1893 que l’on peut consulter mais qui n’est pas numérisée. J’en ai pris des photos pour pouvoir redessiner les chemins de l’époque sur une carte actuelle.

Lire la suite…

Portraits de chertsois et chertsoises

Jean-Baptiste Bourgeois

Pour préparer l’exposition qui a été présentée à l’Église de Chertsey lors des journées de la Culture 2018 j’ai demandé à des gens de partager leurs photos anciennes pour créer des archives historiques de Chertsey. Nous n’avons pas pu toutes les présenter lors de l’exposition, voici donc une série de portraits d’habitants de Chertsey.

Lire la suite…

Le « Père Chopin » ou « L’oncle du Canada »

Le père Chopin

Pendant 2 semaines à partir du 26 août 1944 le village de Saint-Théodore de Chertsey servit de décor pour le tournage du film « Le père Chopin ». Ce film est historique car il est considéré comme la première production cinématographique québécoise. Le film a été présenté en France sous le titre « L’oncle du Canada ».

Lire la suite…

Adopter des politiques et faire le contraire

Sur le site de la municipalité de Chertsey on trouve plusieurs documents qui sont le fruit du travail de nombreux citoyens bénévoles et des élus successifs: politique environnementale, familiale, « Saines Habitudes de Vie », plan d’urbanisme… Toutes ces politiques et ces efforts ont été annulés sans aucun débat pour faire de Chertsey « le paradis du quad ».

Lire la suite…

Colonisation, agriculture et forêt

Chertsey: champs cultivés

À partir de 1830 le mouvement de colonisation vers le nord depuis les anciennes seigneuries a largement dépendu de l’exploitation forestière. Les colons pouvaient trouver un travail payé en argent pendant l’hiver et assurer une survie précaire sur des terres pauvres à leur famille.

Lire la suite…

Essai sur la culture et l’insignifiance

Pierre Vadeboncoeur

« La culture, c’est de gagner en liberté et de perdre en arbitraire. L’inculture, c’est de gagner en licence et en arbitraire ». L’essayiste Pierre Vadeboncœur décrivait en 1983 le phénomène du rejet de la culture et de la valorisation de l’agir dans l’immédiat qui élimine toute réflexion philosophique.

Lire la suite…

Généalogie de la famille Seers au Québec

Charles Seers

Bien sûr il y a beaucoup de Gagnon et de Tremblay au Québec mais il y a aussi des familles aux noms plus exotiques qui sont devenues des québécois pure laine au fil des générations. L’ancêtre de la famille Seers s’appelait Misaac Sécart dit Seers et il est arrivé avec l’armée de Wolfe pour la Conquête du Canada en 1759.

Lire la suite…

Le flottage du bois

Flottage du bois

Le flottage du bois a permis d’exploiter les territoires inaccessibles par chemin mais il a nécessité beaucoup de travaux: la plupart des lacs et des rivières ont été aménagés pour le faciliter. Tous les ans à la mi-avril la drave commençait dans les Hautes-Laurentides.

Lire la suite…