La centrale électrique de Rawdon

Rawdon a été une des premières villes du Québec a être électrifiée en 1907; il faudra attendre jusqu’à 1945 à Chertsey! La centrale hydro-électrique de Rawdon a commencé par un petit barrage construit par Charles Magnan pour harnacher la rivière Ouareau à l’emplacement de la Chute à Magnan et augmenter la capacité de son moulin.

Marcel Fournier dans « Rawdon: 175 ans d’histoire » raconte que Rawdon a été un carrefour important de l’industrie forestière. En 1830 il y avait déjà 4 scieries; au recensement de 1844 il y avait 9 scieries, 13 moulins à farine et 21 potasseries.

Le moulin de Charles Magnan

Charles Magnan avait donc son moulin à scie sur la rivière Ouareau à Rawdon à la Chute à Magnan. Je n’ai pas trouvé d’information sur ses débuts mais en fouillant dans les archives j’ai trouvé quelques photos montrant le site:

En 1890 il y avait un pont couvert traversant la rivière Ouareau à la Chute-à-Magnan.

L'Étoile du Nord 13 juin 1901
L’Étoile du Nord 13 juin 1901

Dans les archives de la BANQ j’ai aussi trouvé quelques articles de journaux donnant plus d’informations.

L'Étendard 16 février 1883
L’Étendard 16 février 1883

Le moulin a brûlé en 1883 et a été reconstruit par Charles Magnan.

Il semble y avoir eu un projet de pulperie et de manufacture de papier en 1901. Puis on apprend en 1906 que le moulin a été démoli pour être reconstruit; il s’agit du nouveau moulin des frères Bélanger.

La Presse 23 août 1906
La Presse 23 août 1906

On peut imaginer que l’idée de la centrale électrique est celle d’un « patenteux » de village pour produire de l’énergie pour sa scierie mais c’était un précurseur. Gérard Brady dans « Rawdon mon village » donne beaucoup de détails sur la suite de l’histoire.

En 1905 Magnan vend son moulin aux frères Bélanger pour se consacrer au harnachement de la chute afin de produire de l’électricité. C’est le début de la centrale électrique. En 1908 elle fournit l’énergie pour alimenter le nouveau moulin des Bélanger et quelques maisons du village.

Le moulin des frères Bélanger (Col. M. Fournier)
Le moulin des frères Bélanger (Col. M. Fournier)

La première centrale hydro-électrique (1912)

En 1912 la Compagnie Électrique des Laurentides est fondée et va construire un barrage plus moderne, long de 27.4 mètres, haut de 3 mètres, 300 HP. La centrale produit 280 Kw et dessert Rawdon en 1912, Ste-Julienne et St-Jacques en 1913, St-Esprit et St-Lin en 1918. En 1921 une deuxième turbine de 140 HP est ajoutée.

Je n’ai pas trouvé d’illustrations de cette époque.

En 1925 l’installation est vendue pour $1 à la Quebec Southern Power Corporation. On parle alors de transaction louche car en 1927 tout est revendu à la Gatineau Power Company pour plus de $1.2 millions. Celle-ci va entreprendre la construction d’un nouvel ouvrage beaucoup plus important.

Le second barrage (1929)

Le barrage construit en 1929 fait 237 mètres, 15.2 mètres de haut pour une production de 1.720 Kw. Le réservoir créé par le barrage est devenu le lac Pontbriand et le site, facilement accessible depuis Montréal, est devenu un des attraits touristiques de Rawdon.

G. Brady raconte que dans les années 1940 il y avait encore des draveurs installés aux alentours de la Chute-à-Magnan pour faire passer les billots par-dessus le barrage. C’est vers cette époque que le tourisme s’est vraiment développé avec la cité-jardin des Pontbriand et le domaine skiable du Mont-Pontbriand.

Jusqu’au printemps 1985 où les crues du printemps ont montré les faiblesses du barrage et le danger qu’il représentait.

Le barrage actuel (1985)

Le barrage de Rawdon
Le barrage de Rawdon (CEHQ)

Hydro-Quebec avait acquis la centrale en 1962 lors de la nationalisation des compagnies d’électricité mais elle n’était pas rentable. Face au danger que représentait le barrage le réservoir a été vidé à l’été 1985. La solution économique rationnelle aurait été d’abandonner le site mais un comité de citoyens mené par Mia Riddez-Morisset a fait valoir la responsabilité d’Hydro-Quebec face au désastre économique pour les résidents du lac Pontbriand. Une société privée aurait été très difficile à convaincre, vive la nationalisation.

Hydro-Quebec a rapidement fait reconstruire le barrage. La nouvelle centrale construite par SNC-Lavalin a conservé les mêmes dimensions mais des équipements plus modernes permettent de produire 2.4 Mw.

Le barrage de Rawdon (vue satellite)
Le barrage de Rawdon (vue satellite)

En consultant la fiche technique du barrage j’ai été surpris de constater que le mandataire actuel du barrage est la compagnie Algonquin Power (Canada) Holdings Inc. Je pensais que Hydro-Quebec gérait tous ses barrages, c’est plus compliqué que ça!

Voici une autre fiche technique trouvée sur le site Hydrosys: aménagement hydroélectrique avec évacuateur de crues, prise d’eau et mur d’aile. Stabilisation de la prise d’eau à l’aide d’une coulée de béton et stabilisation du mur d’aile gauche avec l’installation d’ancrages post-tendus au roc.

Références:

  • Marcel Fournier: Rawdon 175 ans d’histoire – 1974
  • Gérard Brady: Rawdon mon village – 1995

1 réflexion au sujet de “La centrale électrique de Rawdon”

Laisser un commentaire