Le collège de Joliette

Barthélémy Joliette a fait construire le collège de Joliette en 1846 avec son argent. C’était son collège et il a pu décider d’offrir un enseignement pratique en français et en anglais qui rompait avec les traditions. Il pensait que les étudiants sortant des collèges classiques étaient forts en latin mais peu débrouillards dans la vie pratique.

La fondation du collège

Joliette avait déjà fait construire une église à ses frais sur son terrain en 1843, en 1845-1846 il fait construire un beau bâtiment de pierre à côté pour le collège. C’était un fondateur.

Dans les archives du gouvernement on trouve le rapport des 3 premières années de fonctionnement du collège. Il y avait 100 élèves en 1846. À la rentrée 1847 les Clercs de St-Viateur ont pris en charge l’enseignement: 190 élèves.

Dans son acte de donation B. Joliette a mis ses conditions. L’enseignement se fera en français et en anglais et le cours de latin se fera après. On enseignera l’agriculture, les arts et métiers et les sciences.

Antoine Manseau

Joliette est décédé en 1850 en ayant tout juste le temps de céder légalement l’église à la paroisse et le collège aux Clercs de S-Viateur (1851).

Les Clercs de Saint-Viateur

Louis Querbes a fondé les Clercs de St-Viateur en France après la Révolution; l’éducation des enfants avait été très négligée et il a fondé une congrégation pour assister les curés de campagne. Les clercs ne sont pas des prêtres (au départ), ils aident à la liturgie et surtout à l’enseignement du catéchisme. Mgr Bourget a été les chercher en France en 1847 à la demande de B. Joliette pour prendre le collège en charge.

Ces illustrations sont tirées d’un album-souvenir publié en 1897 pour les Noces d’Or du collège. On y trouve aussi les portraits des premiers directeurs:

Résumé
Vues de la nouvelle église et du collège - Joliette

En 1946 à l’occasion du centenaire le journal du collège L’Estudiant publie un nouvel historique (source Fonds Morisset BANQ). Les illustrations sont sombres mais l’historique est complet. On note que le collège de Joliette est devenu le Séminaire de Joliette (en 1904).

On trouve beaucoup de photos anciennes du collège dans les archives, j’en ai sélectionné quelques unes sur le site de la BANQ:

En 1947 ce n’est pas le centenaire du collège qu’on fête (1846) mais le centenaire de l’arrivée des Clercs de Saint-Viateur à Joliette en 1847.

L'Action Populaire 17 avril 1947
L’Action Populaire 17 avril 1947

Le 1er mai 1957 le journal L’Action Populaire publie des photos de l’incendie qui a détruit une partie du séminaire:

Le collège en 2021

On ne peut pas parler du collège de Joliette sans évoquer les abus qui y ont eu cours. Dans une biographie du Père Louis Querbes fondateur des Clercs de St-Viateur (par Mgr. L. Cristiani) je lis qu’il a passé sa vie à rédiger un Directoire pour ses clercs, leur livre de chevet. D’après cet extrait on peut imaginer qu’il connaissait la nature humaine:

Vous devez être l’ange de vos écoliers: l’affreuse chose si vous deveniez leur démon! Ah! plutôt avoir été jeté dans la mer avec une meule de moulin au cou, que d’avoir scandalisé un de ces enfants chéris de Dieu.

Le séminaire de Joliette: équipe de hockey
L’équipe de hockey du séminaire de Joliette
Le Rétable - Joliette
Revue Dominicaine – mai 1952

Malgré tout, les Clercs de St-Viateur ont eu une très grande influence sur la vie religieuse, culturelle, urbanistique de Joliette. Le Noviciat situé de l’autre côté de la Cathédrale a même été un centre artistique et intellectuel célèbre.

D’après les photos anciennes le Noviciat était un très beau bâtiment; il a brûlé comme beaucoup d’autres bâtiments patrimoniaux de Joliette.

Il a été remplacé (1939 à 1941) par un bâtiment plus gros mais très élégant, lui aussi.

Laisser un commentaire