La Gazette de Québec journal officiel

La Gazette de Québec est le plus ancien journal conservé aux archives nationales du Québec. Après la Conquête à partir de 1764, c’était le journal officiel du gouvernement anglais pour publier ses ordonnances mais on y trouvait aussi des nouvelles du monde et des publicités comme dans les journaux d’aujourd’hui.

Le premier exemplaire paru le 21 juin 1764 précisait les intentions de l’éditeur Brown & Gilmore:

21 juin 1764
21 juin 1764

Tous les décrets et ordonnances du gouvernement étaient publiés dans les 2 langues. La plupart des annonces aussi mais pas toujours, il y en avait en anglais seulement ou en français seulement selon la clientèle visée.

L’organe du gouvernement après la conquête

Par exemple en mai 1765 le gouverneur James Murray publiait en première page une proclamation sur les droits de douane pour les bateaux entrant ou sortant de Québec:

23 mai 1765
23 mai 1765

Nul n’est censé ignorer la loi. Le Gouverneur ordonnait donc le 23 mai 1765 que le curé de chaque paroisse recevra la Gazette de Québec toutes les semaines et devra lire les ordonnances le dimanche à la fin du service religieux. Faute de quoi ils réponderont à leurs périls.

23 mai 1765
23 mai 1765

Les dépêches arrivant d’Europe

Les nouvelles d’Europe mettaient du temps à arriver jusqu’à Québec, pendant l’hiver il n’y avait pas de navigation possible. Chaque bateau arrivant au port de Québec apportait des nouvelles fraîches qui étaient publiées dans la gazette. Les dépêches de France arrivées le 13 septembre 1764 rapportent la reconstruction de la flotte française: il paraît que notre marine est déjà rétablie de manière à causer de la jalousie aux Anglois.

Le correspondant de Londres se plaignait de l’éducation qu’on donne aux filles. Il y avait place pour des sujets variés.

La gazette du commerce de la colonie

La gazette était aussi très utile pour le commerce de la colonie. On y trouvait les listes de départ et d’arrivée des bateaux vers l’Europe et les autres colonies anglaises d’Amérique.

28 juin 1764
28 juin 1764

Les commerçants pouvaient aussi annoncer leurs produits. Le sieur Huet continuait à accepter de la monnaie de papier émise par la France avant la conquête. Il y avait de belles illustrations pour attirer l’attention du lecteur.

28 juin 1764
28 juin 1764

Il y a aussi beaucoup d’annonces immobilières avec quelques modèles d’illustrations de maisons disponibles:

Des seigneuries à vendre après la conquête

Après la conquête plusieurs seigneuries ont été mises en vente quand leurs propriétaires sont retournés en France. C’est le cas des seigneuries de Neuville et de St-Michel le 20 juin 1765 et de celle de Lachenay le 11 juillet.

Récompenses pour personnes recherchées

La gazette de Québec servait aussi aux avis de recherches pour retrouver les auteurs de crimes, les déserteurs et les employés en fuite. Dans une petite colonie où tout le monde se connait ça devait être difficile de se cacher, sauf dans le bois.

Avis de police

Déserteurs anglais

Servantes et apprentis

Esclaves à vendre

Vers 1780 après la guerre d’indépendance des États-Unis on trouve aussi des avis de recherche d’esclaves à vendre. Le 20 décembre 1781 il y avait 2 avis différents, il y en a d’autres.

Des archives historiques en ligne

On peut consulter tous les exemplaires de la gazette de Québec en ligne sur le site de la BANQ. Le moteur de recherche permet de trouver des informations oubliées. En faisant la recherche sur le manoir des seigneurs Cuthbert à Berthier j’ai ainsi trouvé que ce manoir n’avait pas été incendié par les rebelles américains en 1775-1776 comme le disent les historiens mais par les censitaires du seigneur en 1773.

La gazette de Québec, 3 juin 1773
La gazette de Québec, 3 juin 1773

La ville la plus active dans la région Lanaudière était alors la ville de L’Assomption, on trouve plusieurs publicités la concernant. Déjà en 1771 Jean-Baptiste Nepveu, maître grammairien, y avait établi une école:

17 janvier 1771
17 janvier 1771

Voici les tarifs en 1770 pour publier des avertissements d’une longueur modérée dans la Gazette:

Annoncer dans la gazette de Québec

« La Gazette de Québec paraît pour la première fois en 1764. Cette dernière jouit du statut de publication semi-officielle et est publiée jusqu’en 1823, année où elle est remplacée par la Gazette officielle du Québec. »

Wikipedia

1 réflexion au sujet de “La Gazette de Québec journal officiel”

  1. L’orthographe particulière de cette époque est surprenante pour le lecteur actuel. La lettre “S” semble être remplacée par la lette “F” ce qui fait que si je lis à haute voix, j’ai l’air d’être édenté et c’est amusant!

    Répondre

Laisser un commentaire