Le Petit Joliette illustré – art actuel

Ce guide illustré de la ville de Joliette publié en 2002 par un groupe d’artistes en art actuel est intitulé Parcourir la ville autrement. Ce n’est pas un guide touristique classique, 9 artistes ont essayé d’inventer 9 parcours originaux, autant de façons de ressentir la poésie de la ville de Joliette.

9 parcours à Joliette

Le point central des 9 parcours est le champignon abritant la toilette publique qui se trouvait alors au centre de la place Bourget à Joliette. J’en ai retrouvé 2 photos sur Facebook:

Pour l’inauguration du champignon Michelle Richard avait donné un spectacle sur le champignon avec comme succès …ce soir je serai la plus belle pour aller danser…

Commentaire

La couverture du Petit Joliette illustré représente ce champignon mis en lévitation par Éric Létourneau lors du huitième parcours.

Le petit Joliette illustré

Trouver l’inspiration à Joliette en 2002

9 artistes qui ne connaissaient pour certains pas du tout la ville de Joliette ont dû trouver l’inspiration après 6 jours de cohabitation. En lisant le résultat de leur travail 20 ans plus tard je suis un peu déçu du résultat mais j’ai quand même fait une découverte intéressante.

Le premier parcours est un rallye photo dans les ruelles de Joliette autour de la place Bourget. Comme les photos sont en tout petit format on ne voit pas grand chose. Le deuxième parcours consistant à dessiner les traces de ses pas sur le plan de la ville n’est pas très original lui non plus.

Le troisième parcours est un jeu de dés où les cases sont représentées par des images de tous les bols de toilettes des lieux publics de Joliette, il y en a 61 en tout.

3ème parcours François Morelli
3ème parcours François Morelli

Les dessins du père Wilfrid Corbeil

C’est au 7ème parcours que j’ai finalement été intéressé. Charles Guilbert dans un texte intitulé Un modèle à suivre part sur les traces du père Wilfrid Corbeil, clerc de St-Viateur. Un livre lu à la bibliothèque l’intrigue ce qui l’amène à aller fouiller dans les archives du musée de Joliette fondé par le père Corbeil.

Le jean, prisonnier de la beauté – C’est le titre de ce beau dessin du père Wilfrid Corbeil qu’il nous fait découvrir dans les archives du musée. Je savais que le père Corbeil était un grand artiste qui a beaucoup fait pour la ville de Joliette mais ce dessin est vraiment étonnant; il donne envie d’aller voir les autres dessins de la série.

Le jean prisonnier de la beauté - Wilfrid Corbeil
Wilfrid Corbeil
W. Corbeil dans Joliette 1864-1964

La lévitation du champignon

Le huitième parcours commence par un texte historique sur Alphonse Durand architecte franc-maçon. L’information historique me semble un peu fantaisiste puisque j’ai fait ma propre recherche sur Alphonse Durand franc-maçon mais elle est en partie véridique. Je ne connaissais pas Mgr Edouard Jetté le radiesthésiste par contre.

Alphonse Durand franc-maçon

Éric Létourneau s’est donc concentré pour faire léviter le champignon de la place Bourget.

Lévitation du champignon
Éric Létourneau

Le neuvième parcours est un peu ésotérique, voici la page qui termine le livre:

9ème parcours Louise Paillé

Je ne sais pas si cet événement avait été organisé pour faire connaître la poésie de la ville de Joliette en hiver mais le résultat a dû décontenancer les visiteurs, il est plutôt déprimant. Les poètes étaient en manque d’inspiration en plein milieu de l’hiver dans une ville de province inconnue.

Le Petit Joliette Illustré, éditions les Ateliers Convertibles, est disponible à la bibliothèque de Joliette.

Histoire culturelle de la région de Lanaudière de 1939 à nos jours

Après avoir publié cet article j’ai continué mes recherches et j’ai trouvé d’autres informations dans un livre de la bibliothèque de Joliette. C’est le père Wilfrid Corbeil qui a dessiné le projet d’aménagement de la place Bourget réalisé en 1964. La structure en béton qui devait représenter un lys a vite été perçu comme un champignon géant, une protubérance moderniste laide et kitsch symbole de Joliette.

Place Bourget - W. Corbeil
Wilfrid Corbeil: peinture moderne

Le père Corbeil directeur fondateur du musée de Joliette était très avant-gardiste, en 1942 il avait déjà organisé au Séminaire une exposition d’art moderne de jeunes artistes québécois encore inconnus. En 1964 il avait dessiné les plans de la place Bourget, en 1968 il y avait organisé un symposium de sculptures, point de départ de la collection d’art public de la ville de Joliette.

Dans les années 1970 une nouvelle génération d’artistes a organisé des manifestations d’art public et a revendiqué sa place dans la vie culturelle et au musée. Une exposition de sculptures constituées d’objets industriels récupérés par le public ne lui plut pas du tout.

Après toutes les belles réalisations artistiques et architecturales qu’il avait léguées à la ville de Joliette le père Corbeil devait être amer de constater que sa place publique était devenue un symbole de mauvais goût, objet de moquerie.

L’autre grande manoeuvre du groupe est l’installation-performance Champignon convertible à la place Bourget, en 2002. En focalisant sur cet élément architectonique controversé, on réanime le débat sur l’avenir de la ville, la revitalisation de son centre, la participation active des résidents, le rôle des artistes comme agents actifs dans la communauté. Une prise de parole publique où la population est concernée et critique: un art engageant pouvant susciter un éveil citoyen. Un ouvrage est lancé pour l’occasion, Le Petit Joliette Illustré: parcourir la ville autrement. Élaborés par neuf artistes invités en résidence, on y propose neuf circuits revêtant diverses formes…

Serge Fisette

Référence et illustrations: Récits d’un territoire révélé – Histoire culturelle de la région de Lanaudière de 1939 à nos jours – Musée d’Art de Joliette 2014

Place Bourget 1964
Joliette 1864-1964

Laisser un commentaire