Lettres de mes moulins (fin)

Depuis 3 ans j’écris chaque printemps à la municipalité pour signaler les vestiges des moulins qui sont sur mon terrain en précisant bien que je fais des fouilles, qu’il s’agit du patrimoine historique de Chertsey et que j’aimerais avoir du soutien. Ça ne semblait intéresser personne jusqu’à ce que pour la première fois cette année on me réponde.

C’était pour me dire qu’un inspecteur en environnement viendrait vérifier sur place dans la semaine du 21 mai.

Ce n’était pas vraiment la réponse espérée, au lieu de m’aider on m’envoyait un gendarme. Comme je n’avais toujours pas de nouvelle à la mi-juin j’ai réécrit aux membres du conseil en demandant si on m’avait oublié. L’inspecteur m’a aussitôt répondu pour m’annoncer sa visite le 26 juin.

Dans mon message j’avais quand même insisté auprès des membres du conseil en leur disant que je trouvais plutôt étrange que l’histoire et le patrimoine de Chertsey n’éveillent absolument aucun intérêt chez aucun d’entre eux et que la seule réponse à ma demande d’aide consiste à m’envoyer un inspecteur.

J’ai donc été surpris de recevoir dans la même journée 6 réponses de 6 membres du conseil me disant que oui bien sûr le patrimoine de Chertsey était très important pour eux… Je leur ai répondu en leur proposant de se joindre à la visite du 26 juin. Le maire s’est excusé de ne pas pouvoir venir, mais 4 conseillers m’ont écrit qu’ils seraient présents. Pendant quelques jours je me suis préparé pour cette grande visite.

Le 26 juin l’inspecteur s’est bien présenté mais il n’y avait personne d’autre: les conseillers ne sont pas venus. Ils n’ont même pas prévenu qu’ils ne viendraient pas, on les a attendus…

J’ai fait la visite avec l’inspecteur, j’espère ne pas avoir commis d’infraction.

J’aurai fait mon possible, je renonce. Je vais continuer à m’amuser avec mes moulins mais puisqu’il n’y a visiblement aucun intérêt de la part de la municipalité le site va rester privé, pour les invités seulement. Je ne vais quand même pas me battre pour éveiller la population de Chertsey à son patrimoine si elle n’y voit aucun intérêt. J’ai aussi fait beaucoup de recherches historiques sur Chertsey pour comprendre l’histoire de ces moulins, je vais dorénavant les garder privées pour éviter de me faire bêtement plagier sur Facebook et autres sans jamais recevoir aucun crédit (certaines pages du site à propos de l’histoire de Chertsey sont maintenant protégées par un mot de passe).

Il reste beaucoup d’autres articles à lire sur le site et ça ne m’empêchera pas de continuer à publier des chroniques sur d’autres sujets…

Le piquage des pierres

5 réflexions au sujet de “Lettres de mes moulins (fin)”

  1. Nul n’est prophète en son pays! Donnes- leurs une fausse nouvelle, genre des objets extraordinaires dont tu aurais trouvé, etc… il va y avoir foule du conseil pour vouloir voir le trésor!

  2. «Je ne vais quand même pas me battre pour éveiller la population de Chertsey à son patrimoine si elle n’y voit aucun intérêt.»

    Ce n’est pas parce que les élus ne sont pas interessés que la population ne l’est pas. Pour ma part, je trouve ça dommage que tu arrêtes de les publier; tes articles sont instructifs. De plus, en les supprimant, tu démontres aux élus qu’ils ont raison de t’ignorer.

    • Je n’ai supprimé aucun article, j’ai protégé ceux concernant les archives historiques de Chertsey. Mon but premier était de faire un genre de société d’histoire pour faire ce travail et héberger les archives de Chertsey; ce n’est pas à moi de le faire car mon site pourrait disparaître totalement sans avis. Je vais attendre qu’il y ait une volonté politique, on ne sait jamais.

  3. Tu es passionné,tu donnes tout ton temps ,tu es brillant et très intelligent ,tu déniches de l’information,tu fais des trouvailles sur l’histoire de notre Municipalité comme personne n’a probablement jamais fait,tu le fais pour le plaisir et prêt à y mettre encore plus de temps et tout ça bénévolement.Cest fou de voir tout le travail visuel que tu as accompli depuis 3 ans sur les moulins et tes recherches sur l’histoire.Tu es ,un citoyen engagé dont la Municipalité aurait gagné à t’avoir comme personne ressource,tu n’a pas peur de tes idées,et tes idées sont pour la plupart similaires aux plans écrits de la Municipalité.
    Mais ses plans ne sont pas respectés.
    Tu n’est pas tombé dans la bonne Municipalité,c’est très dommage.
    C’est la Municipalité des VTT !!!!!
    Ça pour ça , ça continue toujours d’écoeurer le peuple ,sans permis.

    • Voici la lettre que j’ai envoyé aux élus aujourd’hui pour leur dire ma déception; je ne manque pas d’y aborder le problème des VTT:

      Aux membres du conseil

      J’ai commencé à m’intéresser à l’histoire de Chertsey et à publier mes recherches lorsque j’ai constaté que sur le site internet de la municipalité on affichait de fausses informations sans que personne ne s’en rende compte. Dans un bref paragraphe sur l’histoire de la fondation de Chertsey presque toutes les dates étaient fausses. Sur une autre page du site on prétendait que Saint-Exupéry avait écrit le « roman » Le Petit Prince lors de sa venue à Chertsey, en 3 jours. On lui a d’ailleurs entièrement consacré l’église: 3 jours qui auront marqué l’histoire de Chertsey! Pour moi c’est une caricature parfaite du colon colonisé; mais on ne se fait pas d’amis en écrivant ça.

      J’ai critiqué mais j’ai aussi proposé de créer une société d’histoire, j’ai organisé une exposition de photos historiques, j’ai fait de longues recherches, tout ça pour démontrer aux chertsois que leur histoire est intéressante et qu’ils n’ont pas besoin de s’en inventer une.

      J’ai fait beaucoup d’efforts pour ne récolter finalement que des ennuis. Le dernier manque de respect à mon égard des membres du conseil sera venu à bout de ma bonne volonté. Votre seule réponse à ma demande d’aide et de conseil a été de m’envoyer un inspecteur pour vérifier que je ne commets pas d’infraction, vous êtes vraiment comiques. Bien sûr vous m’avez tous écrit que le patrimoine de Chertsey est très important et 4 d’entre vous m’ont même écrit qu’ils seraient présents pour la visite avec l’inspecteur. Mais on vous a attendu et il n’y avait personne; et personne n’a eu la politesse de s’excuser.

      J’espère que votre inspecteur n’a pas relevé d’infraction de ma part aux règlements environnementaux, j’essaie d’être respectueux de la nature. En tout cas je ne m’attendais pas à devoir encore une fois affronter le gendarme et me justifier alors que je ne fais que mon devoir de citoyen en signalant des découvertes historiques sur mon terrain.

      J’avais déjà pu constater votre manque de jugement quand j’avais fait mon devoir normal de citoyen en défendant les politiques environnementales de Chertsey (en vigueur) qu’un projet ridicule venait abolir sans aucun pré-avis: vous aviez été unanimes à décider d’utiliser les fonds publics pour me faire taire par une mise en demeure légale. Je vous signale en passant que même si vous avez finalement aboli le règlement, le mal est fait: il y a beaucoup plus de VTT délinquants sur le chemin Michel cette année. Vous leur avez bien fait entendre qu’il n’y a que quelques râleurs qui les empêchent de circuler partout comme ils veulent et ils sont frustrés qu’on leur ait retiré leur bonbon. Mais on n’ose pas trop se plaindre, ils n’ont pas l’air spécialement polis…

      C’est assez pour moi, il n’y aura plus de visite publique des moulins, je vais garder mon site privé pour les amis. Comme je ne veux pas me faire plagier sans jamais recevoir aucun crédit d’aucune part j’ai aussi privatisé la plupart de mes articles de recherche sur l’histoire de Chertsey. C’est bien triste mais on ne pourra pas dire que je n’ai pas essayé de faire ma part pour Chertsey, au mieux de mes capacités.

Commentez cet article