Idiocratie

Nos dirigeants élus nous représentent, si ils ont l’air idiots c’est peut-être parce que nous sommes tous en train de devenir idiots.


Reagan, W. Bush, Trump, les américains ont le don de nous surprendre en trouvant toujours pire. L’Amérique, pays de colons, a toujours eu tendance à dévaloriser les intellectuels, dans un pays neuf à conquérir les qualités pratiques sont essentielles à la survie.

Un président ça Trump
Un président ça trompe énormément Ha Ha

Les canadiens se moquent des américains qui ne savent pas situer le Canada sur une carte (il y en a beaucoup), mais quand on interroge les québécois sur leur histoire c’est pas très fort non plus. Histoire, géographie, culture générale, ce ne sont plus des matières populaires. À la limite c’est même suspect, quand on ne connaît rien on est un peu agressif.

Mais si on abandonne toute réflexion et tous repères comment espérer vivre ensemble et construire une société.

La civilisation

Depuis des millénaires, peu à peu, l’Humanité émerge d’un état purement animal vers la « civilisation ». On appelle ça la culture et toutes les générations y ont contribué. Apprendre à vivre en société n’est pas évident. L’Histoire nous a amené dans un monde complexe où il est plus essentiel que jamais de comprendre pour pouvoir agir. Pour envisager le futur il faut connaître le passé et comprendre le présent.

Fernand DumontFernand Dumont dans « Raisons communes » explique pourquoi l’éducation. Il explique que les Jésuites ont établi au XVIIème siècle « Les Humanités », un cours qui consistait à extraire les étudiants de leur réalité pour les amener dans une autre, devenir des grecs ou des romains de l’Antiquité. Il ne s’agit pas d’apprendre des techniques mais à être un Homme. C’est ce qu’on appelle l’Humanisme, être capable de se mettre à la place de l’autre, comprendre ses problèmes et donc trouver des solutions ensemble plutôt que l’un contre l’autre.

Toujours plus bas

La médiocratieDans son livre sur l’Amérique défaite, G. Packer explique longuement ce que c’est qu’un désert social. Quand il n’y a plus qu’un magasin, le Wal-Mart, qu’un restaurant, le McDo, que des gens sur l’aide sociale qui écoutent des inepties à la TV depuis leur enfance à des centaines de miles à la ronde, plus aucune association locale, qu’est-ce qu’on peut espérer.

Mais ça n’est pas très différent chez nous au Québec. En Europe où la culture est plus valorisée on constate aussi les dégâts, le populisme fait des ravages. Dans un monde uniquement tourné vers l’utilitaire et le divertissement éphémère la Culture disparaît. Le philosophe Alain Deneault parle de médiocratie :

Rangez ces ouvrages compliqués, les livres comptables feront l’affaire. Ne soyez ni fier, ni spirituel, ni même à l’aise, vous risqueriez de paraître arrogant. Atténuez vos passions, elles font peur. Surtout, aucune “bonne idée”, la déchiqueteuse en est pleine. Ce regard perçant qui inquiète, dilatez-le, et décontractez vos lèvres – il faut penser mou et le montrer, parler de son moi en le réduisant à peu de chose : on doit pouvoir vous caser.

La culture

Je vais avoir l’air prétentieux mais j’assume (maudit français). Les québécois sont fiers de leur différence et veulent faire leur indépendance, ils ont bien raison. Mais si on interroge un jeune québécois sur son histoire, pourquoi il veut faire l’indépendance, les avantages et les inconvénients, l’histoire des relations Canada-Québec, c’est malheureusement trop souvent consternant. On a l’impression que toute une génération a perdu ses racines et ses repères. Même un agriculteur illettré avait plus de culture qu’eux, il était en relation avec la nature.

Les patriotes de 1837Si on est identiques culturellement à nos voisins il n’y a évidement plus aucune raison de faire l’indépendance.

Combien de foyers sans aucun livre, sans décoration, sans âme, tellement de conformisme, de manque d’imagination. Si on ne s’intéresse à rien, qu’on ne fait que subir un flot médiatique ininterrompu pour se distraire de soi-même on devient forcément idiot.

Alors il faut arrêter de dire que nos politiciens sont idiots, on a les politiciens qu’on mérite.

Commentez cet article