Rivière L’Assomption, centre-ville de Joliette

Photos de la géologie de la rivière L’Assomption au centre-ville de Joliette prises près du pont des Dalles. Les habitants de Joliette ont beaucoup de chance, la ville a su préserver une grande partie des berges de la rivière L’Assomption et y a aménagé des promenades. Nouveau résident de la ville je suis très impressionné par la beauté des paysages.

La Société d’Histoire de Joliette – de Lanaudière m’a proposé d’adapter l’article Géologie économique: rivière L’Assomption pour sa revue Le Messager. J’ai donc été prendre une série de photos pour illustrer mon propos.

Autour du pont des Dalles

Je suis quand même un peu sorti des sentiers battus pour prendre des photos originales. La promenade commence près de l’école des Mélèzes en amont du pont des Dalles. Selon le rapport géologique étudié dans l’article on se trouve au niveau du groupe de Trenton:

Immédiatement en amont du pont des Dalles, on trouve 12 pieds de Ouareau recouverts de calcaire Deschambault. En aval du pont, sur une distance de quelques centaines de pieds, les lits Ouareau forment un banc qui atteint 30 pouces de largeur.

Voici un agrandissement de la vue à vol d’oiseau de Joliette en 1881 montrant le pont des Dalles et la carrière qui se trouvait en amont aujourd’hui remblayée. La visite commence à l’emplacement de la manufacture de papier (17) en descendant la rivière:

Joliette 1881
Carrière et four à chaux, pont des Dalles
Carrière et four à chaux, pont des Dalles – Archives Société d’Histoire de Joliette de Lanaudière
Joliette, four à chaux
Joliette, four à chaux (BANQ)
Joliette, les Dalles
Joliette, les Dalles (BANQ)

Sentier de l’Île Vessot

Il y a plusieurs autres endroits où on peut observer les couches géologiques le long de la rivière L’Assomption. Voici la vue de la passerelle d’amont du sentier de l’île Vessot puis quelques autres paysages dans le même secteur au sud de Joliette:

3 réflexions au sujet de “Rivière L’Assomption, centre-ville de Joliette”

  1. Cher Guillaume

    Ce sont de super belles photos et le texte permet de comprendre où elles sont prises. Toutefois je ne sais pas où est située l’ile Vessot. J’imagine qu’elle est en aval d’où sommes allés.

    Merci pour l’accueil et la promenade

    Répondre
  2. Bonjour Guillaume,
    Je suis joliettaine de naissance et j’en ai beaucoup appris sur la géologie d’ici grâce à ces photos et à vos commentaires. J’ai toujours été fascinée par les fossiles que je voyais à Saint-Liguori (parc du moulin Fisk). Je réalise qu’il y en a ailleurs, même aux abords de la rivière au centre-ville. Et je comprends mieux pourquoi.
    Je vais partager votre page, car votre contribution mérite d’être connue.
    Je vous ai lu une première fois dans Le Messager, revue de notre société d’Histoire de Joliette-Lanaudière. Quelle belle idée de collaboration!
    Je pense que vous pourriez même y donner une conférence, car ce n’est pas si facile pour des néophytes comme moi de comprendre les cartes du MERN.

    Merci et bienvenue chez nous!

    Répondre
    • Je ne suis pas un spécialiste, j’essaie juste de comprendre le paysage que j’habite. En poursuivant mes recherches je me rends d’ailleurs compte qu’il y a quelques imprécisions dans mon article du Messager. La mer de Champlain n’est qu’un événement récent dans l’histoire géologique locale; les dépôts de calcaire exploités dans les carrières de la région sont des dépôts datant de l’ère secondaire beaucoup plus anciens.
      Merci pour votre commentaire.

      Répondre

Laisser un commentaire