Moulin sur la rivière Burton
Moulin sur la rivière Burton (BANQ)

Les moulins de Chertsey: historique

La colonisation de territoires nouveaux commence par la construction de moulins:

  • moulin à scie pour travailler le bois pour construire les bâtiments
  • moulin à farine pour moudre le grain pour nourrir la famille et les animaux de ferme

 

Pendant le Régime Français seul le seigneur avait le droit de construire des moulins, c’était un droit féodal. Après la Conquête les seigneuries conservent leurs droits féodaux mais les Terres de la Couronne sont ouvertes à la colonisation sous un autre système, les cantons, et chacun peut construire son moulin. Il s’agit d’une construction coûteuse demandant un gros capital et donc d’une des premières activités capitalistes en terre de colonisation.

J’ai rassemblé dans cette page tous les informations documentées que j’ai pu rassembler concernant l’histoire des moulins de Chertsey pour servir de document de référence.

J’ajouterai d’autres informations si j’en trouve.

1849

Carnet d'arpentage 1849
Carnet d’arpentage 1849

L’arpentage du canton de Chertsey s’est fait à partir de 1849 pour offrir les lots en concession. La première mention que j’ai trouvée concernant des moulins à Chertsey est dans le carnet d’arpentage de F. Quinn en 1849.

Carnet C-52 de F. Quinn page 22 (BANQ)

Francis Quinn et Alexander Daly agent des Terres de la Couronne ont estimé que les lots 18, 19 et 20 du 5ème rang étaient idéalement situés pour y construire le village à cause de la bonne qualité de la terre et la possibilité d’y établir des moulins.

1851

Le premier recensement de Chertsey

Disponible en ligne aux Archives du Canada: http://data2.collectionscanada.gc.ca/1851_pdf/e093/e002305185.pdf  (pour voir les autres pages il suffit d’aller au fichier suivant …086, 087, jusqu’à 204)

Charles Landreville est propriétaire d’un moulin à scie; coût de construction £25 ($120 environ), production 1000 pieces (?) en 1851 (fichiers …088, 089 et 090) . M. Fournier (page 167) précise que ce moulin se trouvait sur la rivière Jean-Venne, 5ème rang.

 

Charles Landreville

 

John Laprairie est propriétaire d’un moulin à scie; coût de construction £25 (fichiers …096, 097 et 098). Situé sur la rivière Burton, 3ème rang selon M. Fournier.

 

John Laprairie

Référence: Histoire de Chertsey des origines à l’an 2000 par Marcel Fournier

1857

Dans le répertoire Lovell 1857-1858 il y a 3 moulins à Chertsey:

  • Jean Laprairie a toujours son moulin
  • J. Morin doit être Cyril Morin, le premier maire de Chertsey, qui aurait acheté le moulin de Charles Landreville
  • Daniel Truesdell a construit un nouveau moulin à la décharge du Lac Jaune

Répertoire Lovell 1857-1858
Répertoire Lovell 1857-1858

Registre d'acquisition des lots
Registre d’acquisition des lots

M. Fournier écrit que D. Truesdell aurait acquis un billet de location pour le lot 32 du 2ème rang en 1843 puis la lettre patente pour le lot 31 en 1863 (il ne donne pas la source de l’information). Dans le registre officiel on trouve en plus qu’il a obtenu la lettre patente pour le lot 33 du 1er rang en 1868.

1861

Le recensement de 1861 a été fait par Magloire Granger, 1er secrétaire-trésorier de la municipalité. On y trouve plus d’informations que dans celui de 1851.

http://data2.collectionscanada.gc.ca/1861/jpg/4108795_00004.jpg  – Fichiers …00004 à 000055

Dans le fichier …000053 on trouve la récapitulation des moulins recensés dans le canton:

Recensement 1861 récapitulation
Recensement 1861 récapitulation
  • Il n’y a plus de moulin sur la rivière Burton
  • F. Mercier est propriétaire d’un moulin à farine et d’un moulin à scie sur la rivière Jean-Venne
  • Cyril Morin est propriétaire d’un moulin à scie sur la rivière Jean-Venne
  • Daniel Truesdell fils est propriétaire du moulin de son père au lac Jaune

François Mercier

M. Fournier (p. 166) écrit que Magloire Granger aurait construit ces 2 moulins en 1856 sans donner de référence (il a eu accès à des registres de la municipalité qui ont disparu depuis). Il était membre de la Société des Défricheurs pour la colonisation de Chertsey et il a certainement travaillé à la construction des moulins mais François Mercier reste le 1er propriétaire recensé.

        • Le moulin à scie a coûté $200 et en 1861 il a produit 2.000 planches ($80) avec 1 employé pour un profit de $60
        • Le moulin à farine a coûté $800 et il a produit 800 (minots?) avec 1 employé pour un profit de $283
        • François Mercier est propriétaire de 115 arpents sur le lot 19 rang 5 – La valeur de la terre est de $200
        • il  a défriché 20 arpents: 10 en culture et 10 en prairies – Il a 2 chevaux, 7 vaches, 5 moutons et 4 cochons

Cyril Morin

        • Valeur du moulin $210 – Il a scié 800 billots d’épinette pour de la planche soit $32 – 1 employé à $16, reste $16 de profit
        • Propriétaire de 400 arpents il est domicilié au lot 19 du rang 4 – La valeur de la terre est de $700
        • Il a défriché 35 arpents, 18 en culture et 17 en prairies – 2 chevaux, 4 vaches et 2 cochons

Daniel Truesdell fils

        • Valeur du moulin $400 – Il a produit 200.000 pieds de planche de pin soit $1.000 – 8 employés, le profit net n’est pas indiqué
        • Propriétaire de 400 arpents il est domicilié au lot 30 du rang 2 – La valeur de la terre est de $600
        • Il a défriché 50 arpents, 25 en culture et 25 en prairies – 2 chevaux, 7 vaches et 4 cochons

Données sur Chertsey en 1861

        • 485 hommes et 443 femmes pour une population de 928 habitants
        • 94 chevaux, 255 vaches, 239 moutons, 213 cochons, 104 voitures (carrioles)
        • Les propriétaires de moulins sont de loin les plus riches habitants de Chertsey car il faut un gros capital pour les construire

Le village de Chertsey

1871

Le recensement de 1871 est encore plus détaillé que les précédents.

http://data2.collectionscanada.ca/1871/jpg/4395461_00230.jpg – Fichiers …00230 à 00287

  • François Mercier est toujours propriétaire de ses 2 moulins sur la rivière Jean-Venne
  • Cyril Morin est toujours propriétaire de son moulin à scie sur la rivière Jean-Venne
  • Daniel Truesdell est toujours propriétaire de son moulin à scie au lac Jaune
  • George Grey a construit un nouveau moulin sur la rivière Burton (lot 39 rang 2)
  • Pierre Giguère a construit un nouveau moulin sur la rivière Burton (rang 3)

François Mercier

      • Il a amélioré ses moulins puisque leur valeur a augmenté: $400 en capital fixe et $500 en capital flottant pour le moulin à scie et $1.000 en capital fixe pour le moulin à farine
      • Le moulin à scie fonctionne 4 mois par année avec 2 employés, la force du moulin est 18(?). Il a scié 500 billots de pin et autre bois au coût de $250 produisant 50.000 planches pour un profit de $500
      • Le moulin à farine fonctionne 12 mois avec 2 employés (sans doute les mêmes), la force du moulin est 20. Il a moulu 2.600 minots de grain des habitants pour produire 1.000 quintaux de farine, profit $3.000. C’était le seul moulin à farine après Rawdon, on devait venir de loin et le site devait être très actif
      • Il a déménagé du lot 19 au lot 14 du rang 5; comme il a déjà 60 ans on peut imaginer qu’il a un contremaître sur place ou qu’il loue les moulins
      • Il est propriétaire de 100 arpents avec 2 maisons, 2 granges, 2 chevaux

Cyril Morin

      • La valeur de son moulin à scie a beaucoup augmenté elle aussi: $500 en capital fixe, $2.000 en capital flottant
      • Le moulin fonctionne 12 mois avec 2 employés, la force est de 15. Il a scié 2.500 billots de pin et autres au coût de $1.250 produisant 250.000 planches pour un profit de $2.500
      • Il est propriétaire des lots 18 et 19 du rang 4 mais il doit avoir d’autres lots puisqu’il déclare 400 arpents avec 1 maison, 6 granges, 2 chevaux et 2 bœufs

Daniel Truesdell

      • La valeur de son moulin a peu changé: $500 en capital fixe, $600 en capital flottant
      • Le moulin fonctionne 12 mois avec 2 employés coûtant $240 (il y en avait 8 en 1861), la force est de 25. Il a scié 3.500 billots de pin et épinette au coût de $1.750 produisant 350.000 planches pour un profit de $3.500
      • Il est propriétaire sur le rang 3 (sans précision) de 500 arpents avec 1 maison, 1 grange, 5 chevaux, 2 bœufs

George Grey

      • Il a construit un moulin à scie, $420 en capital fixe, $520 en capital flottant
      • Le moulin fonctionne 3 mois avec 1 employé coûtant $45, la force est de 20. Il a scié 200 billots de pin et épinette au coût de $100 produisant 2.000 planches pour un profit de $200
      • Il est recensé au lot 39 du rang 2 mais je ne sais pas où se trouvait le moulin

Pierre Giguère

      • Il a construit un moulin à scie, $300 en capital fixe, $500 en capital flottant
      • Le moulin fonctionne 5 mois avec 1 employé coûtant $66, la force est de 12. Il a scié 1.000 billots de pin et épinette au coût de $500 produisant 100.000 planches pour un profit de $1.000
      • Il est recensé au rang 3 (sans précision) donc sur la rivière Burton

Un total de 7700 billots en 1871 à Chertsey

En 1871 tout ce bois arrivait par les rivières Jean-Venne, Burton et le lac Jaune par flottage, il a été coupé en amont des moulins. Juste pour la rivière Jean-Venne ça représente au moins 3.000 billots et il y en a peut-être d’autres qui ont continué jusqu’à la rivière Ouareau pour être sciés à Rawdon ou ailleurs.

Lovell 1871

Le répertoire Lovell 1871 confirme ces informations sauf le moulin de George Grey qui n’est pas répertorié.

http://bibnum2.banq.qc.ca/bna/lovell/pdf/01/02/01/05/02/01/52407_1871_0968.pdf

 

1890-1891

Le recensement de 1881 ne donne pas de détails sur les moulins et je n’ai pas encore étudié les autres. M. Fournier (page 161) donne des informations pour 1890-1891.

  • Uldège Bélair a un moulin à scie
  • Pierre Bélair a un moulin à scie
  • Gilbert Foucher a un moulin à farine
  • André Morin a un moulin à scie (moulin de Cyril Morin rivière Jean-Venne)
  • Jules Prévost a un moulin à farine et un moulin à scie (moulin de François Mercier sur la rivière Jean-Venne)
  • Joseph Varin a un moulin à farine (rivière Burton, moulin sur la photo d’introduction)

La suite

Toujours d’après M. Fournier (page 167):

Moulins sur la rivière Burton 1902
Sur la rivière Burton, le moulin à scie et à farine de Joseph Varin vers 1902. Le moulin est par la suite la propriété de Louis Tremblay (M. Fournier)
  • Louis Tremblay a construit un moulin à scie moderne sur la rivière Burton en 1911
  • Léo et Hermidas Tremblay ont construit un moulin à scie sur la rivière Burton au bas du village en 1948
  • Jean Riopel a construit une scierie moderne en 1951
  • Michel Tremblay a construis la dernière scierie en 1969, elle a brûlé en 1974

 

Histoire de mes moulins

  • Ils auraient été construits en 1856 par Magloire Granger (selon M. Fournier)
  • Le propriétaire en 1861 et 1871 est François Mercier
  • En 1890-1891 le propriétaire est Jules Prévost (selon M. Fournier)
  • En 1890 le propriétaire est Joseph Grégoire (selon la Commission de Toponymie du Québec)
  • En 1918 Joseph Grégoire fait donation des terrains à son fils Omer Grégoire; il n’y a pas de précision sur les bâtiments mais les lots lui appartenant sont détaillés
  • En 1928 Omer Grégoire vend les terrains avec 1 moulin à scie à Stanislas Larose pour $3.600 (le moulin à farine semble donc avoir été abandonné); le lot 19h a été remplacé par le 19g?

Fouilles des moulins

Depuis 2017 je mets à jour les vestiges des 2 moulins qui se trouvent sur mon terrain.

Voici des fragments de meule trouvés en fouillant les moulins. Ils correspondent à ce qu’on observe sur la photo de la meule entière qui a été retirée de la rivière au même endroit et qui a disparue; la photo vient du livre «St-Théodore de Chertsey, une époque, un village» de Simon Riopel. La qualité de la farine dépendait du meunier qui devait savoir entretenir ses meules en y pratiquant des incisions permettant à la farine de s’écouler. Je suis très surpris du type de roche utilisé qui me semble assez grossier; il y avait peut-être des meules à concasser pour le grain des animaux et des meules plus fines pour la farine.