Village Canadiana, patrimoine privatisé à vendre

Curieuse histoire que celle du Village Canadiana de Rawdon qui est à vendre depuis 5 ans. Créé par un couple de passionnés, c’est une reconstitution du patrimoine du XIXème siècle au Québec. Beaucoup de gens de Rawdon et d’ailleurs ont participé à cette aventure en faisant des dons. Puis le village a été vendu et depuis 1996 il est clôturé. Il est encore à vendre.

Le Canadiana Village

Dans un article récent la fondatrice de la Rawdon Historical Society raconte l’histoire du Village Canadiana.

… le Canadiana Village a été fondé par Earle et Norah Moore, en 1959. Le site a été ouvert aux visiteurs jusqu’en 1996.

24H Montréal 22 mai 2020

Earle Moore était le maire de Ville-Mont-Royal puis de Baie-d’Urfé et le couple a mis beaucoup de temps et d’énergie dans ce projet philanthropique. Dans la revue Erudit (1989) on lit que c’était un site touristique visité. Les Moore louaient le site pour des tournages de films en l’enrichissant de nouveaux bâtiments. C’était un site privé mais la communauté participait.

Vers 1999 le Village Canadiana a été vendu; voici le constat de la fondatrice de la Rawdon Historical Society:

Beverly Prud’homme confie avoir fait partie d’un groupe de citoyens de Rawdon qui ont tenté d’acquérir le site «autour de 1999», mais sans succès.

Chose certaine, les gens de la municipalité s’étaient réellement approprié le parc d’attractions, se souvient Mme Prud’homme. En plus d’avoir fait don des antiquités de leurs ancêtres, les membres de la communauté de Rawdon étaient nombreux à venir s’y recueillir. Certains y ont même été enterrés. 

L’église du Village Canadiana a été construite pour le tournage du «Fils du patriote», mais les pierres tombales à côté sont authentiques. Le cimetière de l’église catholique de Rawdon a été déplacé là. 

Ce qui est dommage, c’est que les gens viennent aujourd’hui à Rawdon pour trouver les tombes de leurs ancêtres, mais ils n’y ont plus accès. Tout le terrain est clôturé et cadenassé depuis 20 ans.

24H Montréal 22 mai 2020

Rectificatif:

Quand je cite un organisme ou un particulier dans mes articles j’essaie de les en informer au cas où ils voudraient donner leur point de vue. J’ai donc averti Mme Prud’homme de la parution de cet article et elle m’a répondu que le journal 24H l’avait mal citée: it is the journalist who either did not hear well, or just added a little imagination for effect. Sans doute un problème de translation. Aucun citoyen de Rawdon n’a été enterré au Village Canadiana, il n’y a que quelques tombes qui ont été déplacées du cimetière catholique. Comme quoi il ne faut jamais croire aveuglément ce qu’on lit dans le journal sans vérifier ses sources!

Earle Moores' Village Canadiana Village Rawdon, Que.
Photo: Société d’Histoire de Joliette de Lanaudière

Patrimoine de Rawdon à préserver ou pas?

Le patrimoine peut être encombrant et coûteux à entretenir. 2,8 millions de dollars c’est raisonnable comme prix de vente mais ça doit coûter cher à entretenir tous ces bâtiments. Il faudrait savoir aussi si les collections d’antiquités n’ont pas été dispersées. Les photos plus bas de quelques morceaux du patrimoine de Rawdon viennent du site canadianavillage.com.

L'ancien presbytère de Rawdon
L’ancien presbytère de Rawdon

Ça fait déjà quelques années que le propriétaire essaie de vendre sans succès, malgré les belles annonces. Ça ne doit pas être facile.

Reproduction pour le film "Les fils de la liberté", comprenant l'autel original de l'église St-Patrick de Rawdon
Reproduction pour le film « Les fils de la liberté », comprenant l’autel original de l’église St-Patrick de Rawdon

Vendu pour la somme de 2,8 millions de dollars, le village à vendre a servi de plateau de tournage à plusieurs productions québécoises et américaines telles que Les Pays d’en haut, Au nom du père et du fils, Chasse-Galerie : La légende et I’m not There.

Idéal pour de grands tournages cinématographiques, permettant d’accueillir des chevaux ou tout autres animaux requis pour votre production. Ce site a tout pour répondre aux attentes des producteurs les plus exigeants : beaucoup d’espace de stationnement, un système électrique souterrain desservant tout le domaine, ainsi qu’un aéroport local permettant à de petits avions de se poser à distance de marche de la propriété.

Sotheby’s

Que va-t-il advenir de ce patrimoine? C’est aux gens de Rawdon d’en décider bien sûr. Mais le message de Mme Prud’homme ne semble pas avoir eu beaucoup d’échos depuis le mois de mai, je n’ai rien trouvé sur internet en tout cas.

Si on a besoin d’un parc touristique thématique régional, le Village Canadiana me semble plus authentique et inspirant que celui de St-Calixte.

3 réflexions au sujet de “Village Canadiana, patrimoine privatisé à vendre”

  1. Très dommage, un autre dossier patrimonial mal aimé
    Nous vivons dans une décennie de Contemporain, donc le patrimoine est mal aimé
    Il faudrait reconvertir ce site en OSBL comme le Village d antan de Drummonville
    Alors des subventions gouv seraient possibles

    Ou encore, comment se fait til que les studios de cinéma comme Mels n’achète pas ce site pour le maximiser en site cinématographique

    Répondre
  2. On doit absolument ré-ouvrir ce site avant qu’il ne tombe à l’abandon aux bras de dame nature.
    Et de ceux et celles qui veulent le préserver, pourquoi pas faire une contribution volontaire en y ayant accès ou un journée communautaire ou la population serait invitée à lui rendre une vie un peu plus décente.

    Répondre
    • Le site a un propriétaire légitime qui cherche à vendre. Comme il semble avoir de la difficulté Rawdon pourrait (devrait?) faire des propositions.

      Répondre

Laisser un commentaire