Analyse du site web de Chertsey

Le site internet de la municipalité de Chertsey a été refait cette année avec le logiciel WordPress que je connais bien puisque je l’utilise pour ce site. Comme le test de performance de Google lui donne une note de 22/100 seulement j’ai pensé en tant que webmaster à en faire une analyse technique pour aider les responsables de la municipalité qui ne sont pas informaticiens à mieux comprendre les enjeux.

La conception, la réalisation et la diffusion d’un site internet demandent la connaissance d’un ensemble de techniques qu’il faut coordonner. Il faut planifier avant de commencer car c’est très compliqué de refaire un site mal conçu.

Le plan

Le site de la municipalité doit d’abord donner un accès facile aux informations basiques. Le premier menu Municipalité ouvre un sous-menu assez complexe. On voit tout de suite quelques incohérences (menu photos dans les Renseignements généraux), on pourrait discuter savoir si le menu Histoire de Chertsey est dans la bonne section. On voit surtout que le plan n’est pas très clair. Dans le menu Espace citoyen le sous-menu est drôlement disposé sur 2 lignes, il faut réfléchir pour comprendre. Le service d’urbanisme se trouve dans le premier menu Municipalité mais si on visite cette page il n’y a pas de renvoi vers la section Urbanisme et Environnement; pour trouver l’horaire des vidanges c’est dans la section Espace citoyen. Sur la page d’accueil on a une barre de menus appelée Accès Rapide qui vient encore plus compliquer l’interface avec l’animation de la bannière qui fait tout bouger en arrière. Si on ouvre le menu sur un téléphone c’est l’enfer. On a une centaine de choix et il faut remonter jusqu’en-haut pour fermer le menu.

Le site internet de Chertsey est là pour durer et s’enrichir avec les années. Si dès le départ le plan est confus ça ne risque pas de s’améliorer, il faut faire très attention, j’explique plus loin pourquoi.

La technique

Performance

La première chose à faire pour analyser un site est d’utiliser un outil d’analyse de performance. J’ai donc entré l’adresse web du site dans l’outil de Google Page Speed Insight pour tester. Le résultat est 18/100 pour la version mobile et 22/100 pour la version ordinateur, on est loin de la note de passage. Une seule photo de la bannière animée du site (A Chertsey on consomme Eautrement) pèse 860 ko ce qui est énorme à charger pour un téléphone sur un réseau régional pas très rapide.

Avec mon téléphone j’entre l’adresse du site et ça prend au moins 20 secondes pour que le site s’affiche, c’est très long. C’est moins pire si je retourne sur le site et que rien n’a changé, une partie des fichiers est en mémoire dans le cache du navigateur, c’est pour ça que beaucoup de gens ne se rendent pas compte du problème. Pour une première visite ou si on rafraîchit la page c’est pénible et on attend parce qu’on n’a pas le choix, c’est un service public, dans le privé beaucoup de clients zapperaient au bout de 10 secondes sans rien.

Sémantique

Un site doit être ergonomique et agréable à visiter mais on ne peut pas savoir comment il sera consulté. Il doit donc être clair et logique, le robot de Google doit comprendre le message tout de suite lui aussi. Pour vérifier cela on utilise 2 techniques au moyen d’une extension pour navigateur (Web Developper):

  • Désactiver les styles CSS: en effaçant la mise en page il ne reste que le contenu véritable que les robots (et les lecteurs d’écran automatiques) vont voir. Sur le site de Chertsey on voit 2 fois de suite une très longue liste de menus avant d’arriver à ce qui devrait être le contenu à indexer, les derniers articles publiés pour un site WordPress. Heureusement que la municipalité n’a pas besoin de se positionner sur Google (elle est automatiquement en premier si on cherche Chertsey) car un commerçant qui indexerait ça aurait beaucoup de mal à sortir dans les recherches.
  • Afficher le plan du document: quand on écrit un document on doit avoir son titre <h1> suivi de sous-titres <h2> et de paragraphes. C’est ce qu’attend Google pour bien indexer la page. Sur le site de Chertsey on trouve en <h1> Accès rapide, suivi de <h2> Titre manquant, etc… Google ne peut rien y comprendre, un handicapé visuel assisté par son lecteur d’écran encore moins. C’est la page d’accueil du site, on devrait avoir Municipalité de Chertsey en <h1>

CSS

chertsey.ca sans mise en page
montrealbb.ca sans mise en page

Plan

Plan de la page d’accueil chertsey.ca
Plan de la page d’accueil montrealbb.ca

Le contenu

Meta balises

2 balises sont connues de tous les webmasters, elles sont au début du code: title et description. Ce sont les plus importantes, c’est le texte qu’on voit quand on fait une recherche sur Google. Je vérifie:

  • title: Municipalité de Chertsey – Municipalité de Chertsey . Pourquoi 2 fois et pas Municipalité de Chertsey dans Lanaudière
  • description: La municipalité de Chertsey était alors reconnue comme une terre de colonisation agricole qui s’est transformée, au fil des ans, en un lieu de villégiature. On se demande un peu ce que ça veut dire, drôle de présentation de Chertsey.

Menus

C’est le plus délicat dans le travail du webmaster que de trouver le bon équilibre dans les menus sans surcharger la page. Il y a beaucoup d’informations à transmettre, il y en aura de plus en plus qui vont s’accumuler avec les années, il faut songer sérieusement à un classement logique au départ, ce sera impossible (ou très coûteux) à remettre en ordre plus tard.

On ne peut pas dire que les menus et la navigation sont simples. Je vais prendre le premier menu: Municipalité > Renseignements Généraux > Photos et là je tombe sur quelques jolies photos qu’on sait pas trop ce que c’est mais aucun rapport avec les Renseignements Généraux. Tout est assez confus et on a du mal à trouver l’information qu’on cherche. J’avais écrit pour suggérer d’au moins ajouter une case « Chercher sur le site », c’est basique sur un site d’information, je n’ai pas eu de nouvelles…

Sur un téléphone c’est pire. Si on ouvre le menu on a une liste interminable de choix et pour fermer le menu il faut retourner tout en-haut. C’est très laborieux. Là encore la barre d’Accès Rapide vient compliquer l’interface inutilement en occupant beaucoup d’espace.

Le design

L’aspect du site est beau, sobre, clair et lisible. Je trouve quand même que la bannière animée de la page d’accueil est inutile. Comme on l’a vu lors du test de performance, les images utilisées pour la bannière sont très lourdes et ralentissent beaucoup le site. C’est le fun les animations mais c’est dérangeant, on est sur un site d’information gouvernemental, pas vraiment besoin de ça. Déjà que le menu est compliqué, ça vient encore plus nous perturber.

La qualité est moins bonne mais le message passe

J’ai rapidement édité l’image de la bannière pour la ramener de 860 ko à 71 ko, la qualité est légèrement moins bonne mais elle se télécharge 10 fois plus vite. Un vrai site professionnel aurait une bannière de quelques octets. Tout le code de WordPress est étudié pour économiser les octets.

Les articles

Le site est récent et il y a peu à lire pour l’instant en-dehors des informations habituelles. Quelques articles d’histoire mais rien de très approfondi, quelques photos aussi mais on ne sait pas d’où ça vient, à quoi ça sert ni qui les a mis là et pourquoi. On ne sait pas qui s’occupe du site pour signaler une erreur. Des articles qui ne devraient pas être là ont été publiés: la page du projet Pixel n’a aucun intérêt mais elle va rester là pour l’éternité (elle a quand même été finalement retirée). Pareil pour la page sur la politique culturelle de Chertsey qui raconte l’histoire de Chertsey en 3 lignes en faisant 3 erreurs de date. J’ai signalé les 2 au bureau de la municipalité sans résultat, je ne sais pas à qui m’adresser.

Internet est un puissant moyen de communication et la responsabilité du site est politiquement très stratégique. Est-ce que le site va rester un espace neutre d’information, est-ce qu’il va y avoir des publications et un rédacteur, est-ce que n’importe quel conseiller ou fonctionnaire peut y avoir accès et rédiger ce qui lui plaît. Il est légitime que nous nous interrogions sur ces questions, c’est le site des citoyens de Chertsey. On pourrait facilement ajouter une section « réseau social » au site (avec une extension WordPress) qui permettrait de ne pas être obligé d’aller sur Facebook pour suivre l’actualité et aux usagers de s’exprimer tous sur la même plateforme. J’aimerais participer à la rédaction de la section historique, est-ce que le responsable de la rédaction des textes est un conseiller qui risque de s’en aller aux prochaines élections ou un fonctionnaire de la ville ou un comité de citoyens ? Il vaudrait mieux que tout soit clair car c’est assez sensible.

Le verdict

Il n’y a aucune indication du responsable de la création du site, en général les webmasters signent leur travail en bas de page. Si j’étais le client j’aurais quand même pas mal de questions à lui poser. Ce serait un site très correct pour un webmaster amateur qui découvre WordPress mais on pourrait espérer mieux d’un professionnel, surtout si on le paie cher. Il y a des erreurs très basiques au niveau de la sémantique qui empêchent l’indexation et qu’un commerçant n’accepterait pas car lui ne serait pas indexé automatiquement en premier par Google.

Le problème majeur de tous les sites internet qui durent est de bien classer l’information. Si on commence mal c’est très compliqué ensuite à gérer. Une manière de se simplifier la vie (je m’excuse, c’est technique) consiste à raccourcir les URL, les adresses des pages web. Sur mon site chaque article a une adresse simple: montrealbb.ca/nom-de-l’article/. Sur le site de la municipalité les adresses sont chertsey.ca/catégorie/sous-catégorie/nom-de-l’article/. Si je change un article de catégorie pour un autre classement les adresses ne changent pas (subtilité technique basique), si Chertsey veut faire pareil toutes les adresses changent, ce qui était indexé à une place se retrouve en double dans l’index à une autre place, ceux qui avaient pris l’adresse en favori vont tomber sur un lien invalide.

Si j’étais responsable du site ma priorité serait de repenser le classement de l’information. Je ne suis pas expert mais WordPress permet 2 sortes de classement, par catégories et par étiquettes. Pour relier toute l’information sur l’urbanisme qui se trouve dans  plusieurs catégories il suffit d’ajouter l’étiquette « urbanisme » à chaque article concerné. L’avantage est qu’on n’a plus besoin de surcharger les menus, si on clique sur urbanisme on va avoir toutes les infos sur l’urbanisme même si elles sont classées dans plusieurs catégories.

J’ai aussi remarqué une erreur très peu professionnelle. En faisant des recherches sur Chertsey je suis souvent tombé sur le résultat 404 Page not found – Municipalité de Chertsey. Cette page ne devrait jamais être indexée par les robots, elle n’a aucun intérêt, il suffit de l’indiquer dans le fichier prévu à cet effet.

Si le webmaster n’est pas un professionnel mais quelqu’un de la municipalité qui forcément ne peut pas tout savoir de ces techniques et fait de son mieux, je le félicite quand même et lui propose de le rencontrer pour quelques conseils.

Si c’est un professionnel qui prétend avoir étudié le sujet et vend cher ses connaissances en profitant de ce que les clients n’y connaissent pas grand chose, il est peut-être encore temps de lui demander des comptes.

Comparatif

Le problème de performance des sites est généralisé. Les gens se plaignent qu’internet n’est pas rapide mais les webmasters ont leur part de responsabilité. Comme j’étais étonné de la performance du site j’ai été voir les autres municipalités de la région. Voilà le palmarès pour le mobile: Saint-Donat 13/100, Rawdon 14/100, Chertsey 18/100, Entrelacs 22/100, Sainte-Julienne 31/100, Notre-Dame-de-la-Merci 40/100. Nos services publics ne se forcent pas trop. Le score de ce site est 60/100 pour le mobile et 72/100 pour l’ordinateur. Google me dit que c’est insuffisant et me fait des recommandations que j’étudie attentivement

Les commerçants se plaignent souvent que leur site est mal indexé et ils ne comprennent pas pourquoi. Les recommandations de Google sont pourtant claires, un site performant et bien hiérarchisé aura toujours l’avantage sur les autres. Je n’ai eu aucun mal à faire apparaître mon site sur la première page de Google pour des recherches comme « histoire Chertsey ». Si on  fait une recherche « restaurant Chertsey » ou « hébergement Chertsey » on trouve des sites comme Tripadvisor mais le site des commerçants de Chertsey n’apparaît que loin derrière.

Beaucoup de ces commerces ont fait leurs sites avec WordPress parce que c’est facile; mais c’est aussi complexe, il faut maîtriser plusieurs techniques complémentaires qui évoluent rapidement. C’est très facile de faire un site qui paraît bien mais ce n’est pas suffisant pour un site professionnel qui a besoin d’être référencé.

La suite:

Les petites municipalités et l’informatique

4 commentaires sur “Analyse du site web de Chertsey”

  1. Bravo mr pour vos commmentaires pertinents je pense. Que la municipalite devrait se servir de votre experience et vos conseils merci encore Gilles cote conseiller municipal district5

    • Merci des encouragements. Je pense effectivement que je pourrais aider, en général pour ce genre de site on crée un comité d’usagers qui fait des recommandations au webmaster.

    • Merci Guillaume, votre analyse du site web est très pertinente. Entre autres, j’ai déjà tenté de me connecter via mon cellulaire mais vu la lenteur extrême comme vous le citez, j’ai abandonné.

      @Gilles Coté: Vu votre position de conseiller municipal, serait-ce possible que vous fassiez un suivi avec la mairie, surtout que j’ai pu comprendre que Guillaume offre son aide bénévolement?

      • Diana Shannon, conseillère m’a contacté pour la municipalité pour que je lui explique plus en détail. Je ne peux pas intervenir directement, il y a des employés diplômés et syndiqués qui vont s’en occuper, après tout on les embauche parce qu’ils sont spécialistes et on les paie pour nous donner le meilleur service possible.

Commentez cet article