Le parc des Cascades Rochon

Il paraît que nous allons avoir un nouveau parc à Chertsey sur la Rivière Jean-Venne aux Cascades Rochon. Le projet est un peu mystérieux, un jour au printemps une dame affolée est venue sonner à ma porte pour me dire qu’il fallait absolument aller signer le registre pour s’y opposer, je n’avais jamais entendu parler de ce registre ni de ce parc !
J’aurais du l’écouter.

Il semble que le conseil municipal élu en 2017 n’a pas donné suite au projet. Reste à voir ce qu’ils vont décider!

La Chute à Morinn sur la rivière Jean-Venne
La chute à Morin

Le Communicateur

Je lis le Communicateur tous les mois et essaie de me tenir informé de la vie municipale. Pourtant ce projet de Parc assez majeur ne m’a pas semblé très évident à suivre dans notre media d’information. Dans le Communicateur du mois de mai une phrase:
Nous projetons de convertir les cascades Rochon en parc municipal dès cet été.
En juillet on apprend qu’un projet est en cours.

Est-ce qu’il y avait vraiment un registre à signer pour s’opposer, est-ce que c’est trop tard, qu’est-ce qu’il va y avoir exactement, on ne peut pas dire que le Communicateur nous ait beaucoup informé. On est très bien renseigné sur les TPI mais il y a d’autres dossiers importants pour les citoyens.

Quel genre de parc

Tous les étés de nombreuses personnes se stationnaient sur la rue Rochon et descendaient aux cascades pour se baigner illégalement. Ça devait être une nuisance pour les voisins et la municipalité a cherché une solution.

Quelle solution, on ne sait pas et les rumeurs courent. Je ne suis pas opposé du tout au principe d’un parc mais la communication du dossier est nulle. La dame qui est venue sonner chez moi pour que j’aille signer le registre avait l’air paniquée, je crois qu’elle habite quelque part juste en face, et je la comprends. Quelques fêtards de temps en temps c’est fatigant mais un parc municipal aménagé en face de chez soi ça change le paysage.

Alors est-ce que ça va être un parc payant avec un gardien 24h sur 24, un parc ouvert et le party 24h sur 24, on ne sait pas. Est-ce qu’il va y avoir une clôture au milieu de la rivière pour empêcher les baigneurs d’aller de l’autre bord ? C’était un lieu un peu secret, si le site est annoncé officiellement il y aura plus de monde, plus de trafic dans le secteur.

En tout cas avec le stationnement prévu dans la carrière de sable (d’après la rumeur) on va pouvoir faire des méchants parties si il n’y a pas de surveillance la nuit.

Acceptation sociale

Dans le dossier des TPI le principal argument contre les coupes forestières est que ce n’est pas acceptable socialement de détruire un milieu naturel où vivent des citoyens qui voient leur paysage saccagé et subissent le trafic des camions. Les villégiateurs qui vivent le long de la rivière Jean-Venne ont choisi d’y habiter pour sa beauté et sa tranquillité, une rivière presque sauvage où vivent des loutres. Venir perturber ce milieu ne peut pas se faire n’importe comment, si un projet de parc doit se faire aux Cascades Rochon il faudrait que nous soyons informés et que nous puissions nous exprimer pour être entendus.

C’est quand même étonnant que pour un projet aussi important pour Chertsey on n’essaie pas d’abord de savoir si l’acceptation sociale existe. Le terrain acheté par la municipalité est très grand. Je ne sais pas le montant mais le budget que vont demander l’entretien et la surveillance risque d’être élevé. Ça risque aussi d’être difficile de s’assurer contre la noyade, baignade à vos risques ! Et puis il y a des gens qui vivent autour, on n’est pas en pleine nature.

C’est hier en imaginant ma réaction si on m’annonçait qu’il va y avoir demain un parc de l’autre côté de la rivière en face de chez moi que j’ai regretté de ne pas avoir allumé plus vite et de ne pas avoir mieux écouté cette dame, la pauvre avait l’air bien seule dans son combat.

Si vraiment il y avait un registre qu’on pouvait signer pour s’opposer au projet et qu’il n’a pas été annoncé publiquement, que je n’ai pas été avisé si ça concernait mon secteur, là ça devient étrange. J’espère qu’on aura des explications bientôt, avant que le projet ne commence autant que possible.

Enquête de terrain

Ce matin je suis parti me promener pour prendre des photos et essayer de rencontrer les voisins concernés. Voilà le paysage que la personne que j’ai rencontrée a devant chez elle. Le parc sera de l’autre côté de la rivière.

 

La rivière Jean-Venne aujourd’hui le parc sera en face

La personne me disait que, oui ils ont toujours eu quelques problèmes avec tous ces gens qui venaient illégalement sur le terrain d’en face. Mais c’est une affaire de police, de clôtures, de stationnement interdit, qui aurait pu s’améliorer avec un suivi adéquat, la saison n’est pas si longue. Personne n’a jamais demandé de faire un parc à cet endroit, on règle un problème en en créant un bien pire qui va coûter très cher à long terme.

La promenade aura été fructueuse, me voilà mieux informé.

Mise à jour

J’ai participé à une réunion le 23 septembre rassemblant quelques voisins directement concernés par le projet. On voit bien que pour eux même si ils ne sont que quelques uns, ce parc va venir complètement bouleverser leur vie. À la réunion ils semblaient totalement démunis face à l’administration municipale qui avance dans son projet. J’ai appris que la municipalité a aussi acheté du terrain de l’autre côté du chemin Rochon, ça se rapproche de chez moi.

Ils semblent se résoudre à ce parc qui viendra perturber leur environnement et veulent essayer d’établir une liste de règlements pour se protéger. Mais c’est utopique. Je ne suis pas porte-parole d’une association, c’est en tant que citoyen de Chertsey que je m’intéresse à ce projet qui me touche indirectement. Mais il reste un espoir. Si l’administration actuelle ne veut pas consulter la population nous pouvons changer d’administration. Ça devrait être un enjeu de la prochaine campagne électorale et si un candidat s’y oppose, je voterai pour lui.

4 commentaires sur “Le parc des Cascades Rochon”

    • Bonjour à vous,

      Je tiens, en premier, à remercier Guillaume pour son implication.

      Je tiens à rajouter quelque chose à propos du projet des cascades Rochon. Les payeurs de taxes possèdaient déjà 2 terrains au bord de l’eau avant l’achat des chutes. Ils nous appartiennent. Cela ne nécessitait aucune dépense de l’argent des taxes. Évidemment on essaie de nous cacher leurs exitences. Un de ces terrains est sur le lac où habite le maire. L’autre est celui d’un conseiller. C’est propre la politique!!! Nous avions 8 heures pour empêcber la vente de ce terrain avec la signature d’un registre qui est annoncé quelques jours avant afin de nous passer un autre sapin!!! C’est pas grave les taxes augmentent un ti peu à la fois. Ça fait pas mal.

      Peut-être le temps de consulter les journaux. Qu’en pensez-vous?

  1. Moi je suis bien contante car justement si ca devient un parc il n y auras plus de chiens et des poubelles table de pique-nique et sa apporte de l eau au moulin , surveillance ect les riviere appartiennent a tous.

  2. Étant un ancien proprio du coin (chemin Irène en face de la rivière), je peux figuré plusieurs situations et problématiques pas évidentes et désagréables en effet survenant avec un tel parc. Car moi-même par le passé, j’ai surpris à diverses reprises des squatteurs sur mon terrain, le long de la berge et parfois plus. Avec les infos mentionnées ici, il y a de quoi se questionner et être perplexe sur ce projet d’aménagement. Il faudrait que ce projet soit abordé de manière collectif, durable, bien administré et transparent avec de véritables consultations publiques. Ainsi, les citoyens seraient probablement plus en faveur du parc et y’aurait surêment des avantages et bénéfices pour ceux-ci et non juste un surcroît de contraintes et de nuissances.

Commentez cet article