Ô capitaine notre capitaine

Je n’ai pas voté pour son parti aux dernières élections pourtant M. Legault m’impressionne depuis son arrivée au pouvoir. Il se révèle être un vrai bon père de famille calme et rassurant pour nous diriger dans la tempête qui va être longue à traverser. Le Québec pourra affronter la crise économique et sociale qui va suivre la crise sanitaire avec un capitaine à la barre ayant la confiance de sa population, c’est rassurant.

M. Legault est un homme intelligent qui est capable de changer d’idée pour s’ajuster à la réalité. Il a tout de suite saisi la gravité de la situation et depuis le commencement de la crise il nous explique posément comme à des adultes intelligents ce qui se passe et ce que nous devons faire. Il est écouté et aimé, son message est compris et ses consignes respectées par la très grande majorité des québécois.

Le Québec va pouvoir mieux passer la crise que d’autres; la société est relativement égalitaire, les tensions sociales sont modérées, la solidarité existe encore. Nous sommes chanceux malgré tout.

La crise sociale

Toute la chaîne d’approvisionnement va être désorganisée mais au Québec les citoyens peuvent avoir confiance en leur gouvernement: le ravitaillement sera fait équitablement pour tous tant qu’il y en aura, tout le monde sera soigné tant qu’on pourra.

Dans les pays pauvres ou inégalitaires il faudra continuer à manger chaque jour sans le secours des gouvernements dépassés par la crise.

Les pays gouvernés par des politiciens populistes sont doublement affectés. Leurs responsables ont tous nié l’urgence car le virus n’entrait pas dans leurs plans. Ils n’étaient pas préparés et leur incompétence aggrave la crise. Ils ont vite été rattrapés par la réalité.

Les populistes ne font pas confiance aux experts et aux intellectuels, que ce soit pour le climat ou pour le virus. Mais attention, ils va falloir qu’ils trouvent des coupables, ce n’est pas de leur faute!

Dans notre monde très complexe il vaut mieux ne pas être dirigé par un simple d’esprit en temps de crise. Alors espérons que M. Legault va tenir le coup et garder son calme, la crise va être longue et on a besoin de lui: ô capitaine, notre capitaine…

Ô capitaine

Après la crise

Après la crise, comme beaucoup de gens, j’espère que le message aura été entendu et que rien ne sera plus comme avant. En 2019 Greta Thunberg, porte-parole des enfants du monde, avait demandé à la Planète de prendre une pause pour réfléchir, elle n’en demandait certainement pas autant aussi vite, elle est exaucée.

Et si c’était un complot des écologistes ce virus?

Dans ce nouveau monde les solidarités locales vont retrouver leur sens: une nation solidaire comme le Québec ce n’est pas comme un ensemble de provinces qui font du commerce sans état d’âme.

Mais nous dépendrons toujours du reste du monde, plus aucune nation ne peut espérer vivre tranquille dans sa bulle en ignorant les autres. La mondialisation ne disparaîtra pas après la crise c’est impossible, mais nous serons plus conscients que nous habitons tous la même planète, qu’il n’y en a qu’une avec des limites incontournables et qu’il faut donc bien en prendre soin tous ensemble.

On peut rêver…

Laisser un commentaire