La langue parlée, un outil utilitaire

Parler une langue ça sert avant tout à communiquer avec ses voisins, c’est utilitaire. Ce n’est pas la langue qui est importante mais le message. La langue française est en évolution constante depuis nos ancêtres les gaulois, elle a une histoire qui ne s’arrêtera pas. On ne peut pas figer une langue avec des lois.

Il y a et il y a eu beaucoup de langues parlées dans le monde. Chacune a un vocabulaire qui décrit sa réalité. Un inuit a des dizaines de mots pour décrire la neige, il n’en a aucun pour nommer la vie abstraite de la ville. La langue inuit doit évoluer en créant des milliers de mots nouveaux pour survivre, elle risque plutôt de disparaître.

Le français, perspective historique

Romanesque - Lorànt Deutsch

Lorànt Deutsch a publié une histoire vulgarisée de la langue française, Romanesque, depuis nos ancêtres les gaulois jusqu’à son rayonnement dans le monde d’aujourd’hui grâce à la francophonie.

Les gaulois ne parlaient pas le français mais le celte. La langue française du commencement est une déformation progressive de la langue de l’envahisseur, le latin. Les gaulois qui voulaient commercer avec Rome sont d’abord devenus bilingues. Le latin avait un vocabulaire technique et abstrait beaucoup plus riche pour nommer la réalité. L’Empire Romain était fortement centralisé, il apportait la Pax Romana qui permettait de commercer en sécurité.

Puis avec les siècles l’Empire Romain s’est défait et dans chaque région la langue, fortement influencée par le latin, a évolué en une multitude de patois. Les Vandales, les Ostrogoths, les Vikings, les Francs, des groupes d’envahisseurs se sont succédé enrichissant chacun le vocabulaire de quelques mots.

Les Francs ont fait la France en conquérant le territoire; ils ont adopté la langue parlée dans leur capitale par leurs sujets. Mais la France aurait pu parler la langue d’oc si le Roi avait construit sa capitale plus au sud; ou allemand si les Francs étaient restés sur le trône.

Les langues d'oil - H. Walter
Les langues d’oil – H. Walter

L’invention du vocabulaire

En russe la plupart des mots techniques viennent du français, comme dans de nombreuses langues. Quand la langue s’est fixée il a fallu inventer des mots pour décrire les réalités nouvelles. Le français avait eu recours au grec, au latin, à l’arabe, à l’italien qui étaient alors des langues plus évoluées que le français, les russes ont choisi le français.

Aujourd’hui l’anglais est la langue qui influence toutes les autres, elle sait inventer les mots pour nommer les nouvelles réalités, ce que le français a du mal à faire.

Michel Pastoureau - Bleu

Dans sa passionnante série sur l’histoire des couleurs Michel Pastoureau parle du vocabulaire servant à nommer les couleurs pour montrer à quel point il est culturel. Durant l’Antiquité il y avait beaucoup de mots pour décrire les couleurs blanc, rouge et noir en grec ou en latin. Par contre le bleu, le vert ou le jaune étaient très peu nommés; au point où les historiens se sont longtemps demandé si les romains étaient aveugles au bleu puisqu’ils n’ont pas de mot pour le nommer. Mais qu’est-ce qu’une couleur?

En Afrique devant une couleur donnée, il est primordial de savoir si il s’agit d’une couleur sèche ou d’une couleur humide, d’une couleur tendre ou d’une couleur dure, d’une couleur lisse ou d’une couleur rugueuse, d’une couleur sourde ou d’une couleur sonore, d’une couleur gaie ou d’une couleur triste.

Michel Pastoureau – Histoire d’une couleur: bleu

La sensibilité n’est pas la même, la réalité non plus. Les langues africaines doivent toutes inventer des mots mais c’est très compliqué. L’anglais ou le français servent de langue de communication avec le monde extérieur et les dialectes disparaissent peu à peu. Le français est une langue impérialiste comme l’anglais.

Les langues de communication internationales

L’anglais devient la langue de communication internationale, il en faut bien une. Mais ce n’est plus l’anglais de Shakespeare, c’est une langue simplifiée et fonctionnelle. On pourrait aussi dire que le code informatique est une autre langue internationale qui permet au monde de communiquer.

Code informatique

Le français a perdu sa première place mais c’est encore une langue très vivante. Parmi les milliers de langues parlées dans le monde elle fait partie des quelques survivantes.

Nous vivons dans un monde de plus en plus complexe; nous avons besoin de communiquer. À l’école nous apprenons une langue mais aussi des codes abstraits: lire, compter, coder… Apprendre l’anglais fonctionnel en plus de sa langue maternelle ce n’est pas très compliqué, si on a la chance d’avoir de bons éducateurs.

Car si au départ on ne sait pas parler sa langue maternelle tout est plus compliqué.

Alors oui bien sûr on peut faire des lois pour protéger la langue française (ou une autre), c’est parfois nécessaire, mais le plus important est de bien apprendre à parler sa langue maternelle pour pouvoir ensuite facilement assimiler d’autres codes sans perdre sa culture. L’éducation est plus efficace que la législation.

Les irlandais et les écossais n’ont pas eu la chance de pouvoir compter sur une langue assez forte. L’irlandais et l’écossais ont disparu; ce qui n’empêche pas les peuples irlandais et écossais d’avoir une culture toujours vivante.

Français contre anglais, la guerre de mille ans

En 1066 Guillaume le Conquérant et ses normands ont conquis l’Angleterre. La langue franco-normande a été imposée dans l’administration du royaume et a fortement influencé la langue anglaise. La France et l’Angleterre ont presque toujours été en guerre mais la cour du Roi anglais parlait une sorte de français.

La guerre de 100 ans

Ce n’est qu’en 1731, peu avant la conquête du Canada, que le franco-normand a été finalement aboli dans les cours de justice anglaises. Les anglais ont toujours eu un complexe par rapport aux français et l’animosité était forte en 1759. Ils venaient de déporter 10.000 acadiens, la tentation était grande de déporter aussi les 60.000 canadiens. Mais la déportation des acadiens avait fait les manchettes de la presse internationale balbutiante, ils n’ont pas osé.

La guerre de mille ans continue: Quebec bashing! C’est insultant mais quand on veut prendre sa place il faut bousculer les autres et s’attendre à des réactions. Il faut être assez fort pour ne pas donner trop d’importance aux insultes gratuites en rejouant indéfiniment le rôle de l’éternelle victime. La langue française au Québec est en difficulté mais c’est une langue vivante internationale qui va persister même si beaucoup de québécois ont une autre langue seconde. Ça aurait été plus facile si le Québec était devenu un vrai pays mais ce n’est pas ce que la majorité a choisi.

Certains anglais doivent trouver que le jargon international de communication est de l’anglais abâtardi, une horreur. Beaucoup de peuples vont perdre leur langue. Aucune langue ne reste figée, ce sont des outils utilitaires en constante évolution.

1 réflexion au sujet de “La langue parlée, un outil utilitaire”

Laisser un commentaire