Les québécois et les amérindiens

La relation des québécois avec les amérindiens est complexe et difficile à comprendre pour un étranger. J’ai cherché à mieux comprendre l’histoire des premiers habitants du territoire pour comprendre les québécois. Les archives s’ouvrent et les publications se multiplient permettant de mieux comprendre une histoire compliquée vécue de façon différente par chaque peuple.

Lire la suite

Cartes postales de Nominingue

Ayant habité 15 ans à Nominingue dans une maison historique, l’ancien Provincialat des sœurs de Sainte-Croix, je m’étais intéressé à l’histoire de ce village qui a une histoire très riche. En faisant du rangement j’ai retrouvé ces cartes postales que je partage avec mes amis de Nominingue ainsi que quelques autres découvertes.

Lire la suite

Histoire de l’histoire

L’histoire est une science humaine qui évolue dans le temps. Longtemps sous le contrôle des élites elle a servi à donner une interprétation idéologique du passé. Au Québec c’est le clergé qui a écrit ou influencé l’écriture de l’Histoire et quand la société a changé l’histoire a été mise de côté par beaucoup car elle était devenue « plate », des histoires de curé. Mais il y a un renouveau en histoire.

Lire la suite

Idéologie de la colonisation

En 1883 le curé Provost publie « La Bourse et la Vie », un hymne à la colonisation de la Mantavaisie, nouvelle terre promise située au nord de Joliette dans la vallée de la rivière Mattawin. Depuis Nominingue jusqu’au lac Saint-Jean ce sera un territoire refuge pour la nation canadienne française en péril. Il est le précurseur du curé Labelle, théoricien d’une véritable idéologie de la colonisation.

Lire la suite

La Société des Défricheurs

La Société des Défricheurs est fondée en 1848 à St-Jacques de la Nouvelle-Acadie pour soutenir la colonisation dans le canton de Chertsey. Les sociétés de colonisation n’ont pas toujours eu de succès mais l’histoire de la fondation de Chertsey montre qu’elles ont activement participé à l’organisation du territoire.

Lire la suite

A.-H. Coutu, curé colonisateur

En 1867 un nouveau curé est nommé à Chertsey, Alexis-Henri Coutu. C’est un curé colonisateur comme le curé Labelle et beaucoup d’autres à cette époque. Avec ses frères il sera un des fondateurs de Saint-Donat où ils construiront le premier moulin à farine et à bois.

Lire la suite

Le manoir Panet à Sainte-Mélanie

Le manoir Panet a été construit en 1811 par Pierre-Louis Panet. C’était le manoir de la Seigneurie D’Ailleboust située au nord de Joliette au pied des premières montagnes des Laurentides. C’est un des plus anciens bâtiments du nord de Lanaudière avec une riche valeur patrimoniale mais il est à vendre, il faut le sauver.

Lire la suite

La moraine de Saint-Narcisse

Il y a 12.000 ans environ la calotte glaciaire s’arrêtait juste au nord de Chertsey et la mer de Champlain envahissait les vallées des Laurentides jusqu’à une altitude de 251 mètres au-dessus du niveau actuel de la mer. La moraine de Saint-Narcisse est la trace laissée par le glacier lors de l’un de ses retours, elle s’étend de Saint-Siméon jusqu’aux Grands-Lacs.

Lire la suite

Visite du séminaire de Montréal

Pour le 375ème anniversaire de Montréal le séminaire Saint-Sulpice annonçait qu’il ouvrait ses portes à la visite. Le Séminaire de Montréal a été construit de 1684 à 1687 et c’est le plus vieil édifice de l’Île de Montréal, siège de la seigneurie. Nous ne voulions pas manquer l’occasion.
Et bien nous avons été tellement déçus que nous nous sommes plaint et fait rembourser par les seigneurs de Montréal en voilà la preuve.

Lire la suite

Joliette et le village de L’Industrie

Le fondateur de la ville de Joliette, d’abord nommée L’Industrie ou Industry Mills, était Barthélémy Joliette époux de Marie-Charlotte de Lanaudière. À la fois seigneur et homme d’affaire c’est un personnage étonnant qui a marqué l’histoire de Joliette. Jean-Claude Robert a écrit sa thèse universitaire sur lui, en voici un aperçu.

Lire la suite

La réserve des sauvages

C’est ainsi qu’est identifié le territoire concédé au peuple mohawk par la couronne britannique en 1853. Ce sont nos voisins, leur territoire touche à celui de Chertsey et ils veulent le protéger des coupes forestières eux aussi. La « Réserve des Sauvages » ce serait un beau nom pour une aire de protection de la nature.

Lire la suite