Conseils pour construire son site internet

Beaucoup de gens aimeraient avoir leur site internet, on me le dit souvent. Voici quelques conseils pour les aider à bien commencer et éviter les problèmes futurs. Je ne suis pas un expert mais j’ai de l’expérience, je sais construire des sites qui sont référencés par les moteurs de recherche.

On construit un site pour afficher de l’information bien sûr; mais aussi pour que les internautes trouvent le site en faisant leurs recherches et cliquent vers nos pages.

L'expert en informatique

Les experts en informatique ne sont pas tous compétents; un site visuellement et techniquement parfait qui n’est pas optimisé pour le référencement n’est finalement pas très utile. Avant de faire affaire avec un expert il faut comprendre quelques notions basiques et faire son plan.

Avec les outils disponibles en ligne tout le monde peut faire son site internet, c’est relativement facile. Le choix technologique est tellement grand que le plus difficile est de savoir par où commencer. Donc on commence par réfléchir à pourquoi on veut faire un site et à quoi il va servir exactement.

Faire son plan

Un site internet est organisé en fonction de son utilité. Un petit site familial n’a pas besoin d’être aussi complexe qu’une boutique en ligne. Mon site est un blog, je n’ai rien à vendre. La page d’accueil est dynamique, les nouveaux articles s’affichent en-haut; je référence des articles plutôt que ma personnalité. Pour référencer un service ou un produit il vaut mieux avoir une page d’accueil fixe, optimisée pour le référencement.

Faire son plan

La plupart du temps un site sert à référencer des mots qu’on veut mettre en évidence pour être référencé par les moteurs de recherche. Ceux-ci fonctionnent comme des machines à calculer: quand on entre les termes de recherche dans la case, un calcul est fait en fonction de ces termes. Il faut donc que nos mots-clefs soient bien définis pour que les moteurs les trouvent facilement. Le plan du site doit être fait en fonction d’eux.

Ça signifie qu’on commence par annoncer ses mots-clefs principaux sur la page d’accueil en présentant en sous-titres les thèmes secondaires du site. Les pages du site de second niveau développent ces thèmes avec leurs propres mots-clefs. On peut continuer à développer ces thèmes dans des sous-pages si nécessaire.

Quand on essaie de tout référencer sur la première page c’est trop confus pour un robot d’indexation; il faut l’aider à faire son travail efficacement.

Choix du logiciel

Certaines compagnies offrent des sites tous prêts où il suffit de remplir des cases et les déplacer. Ça marche mais si un jour on veut faire mieux il faudra tout recommencer car le code-propriétaire n’est presque jamais standard; en plus on a peu de contrôle sur la mise en page et aucun sur le référencent (ou alors il faut payer). Mais ça peut être suffisant pour certains besoins.

WordPress

Ce site est construit avec le logiciel libre WordPress, de loin le plus utilisé; je vais en expliquer les bases. Il est relativement simple à utiliser et très efficace. On l’installe gratuitement en quelques minutes mais aussitôt il faut faire des réglages et des choix qui vont avoir des conséquences pour toute la durée de vie du site. Voici quelques explications et conseils pour éviter les problèmes futurs.

WordPress est un noyau, le plus basique possible. On l’utilise en lui fournissant un thème (l’habillage) et en ajoutant des fonctions selon nos besoins spécifiques. À partir du noyau on crée un site personnalisé en choisissant parmi des milliers de thèmes et d’extensions.

Le thème

WordPress fournit le moteur du site, il faut l’habiller en choisissant un thème qui fera la mise en page et ajoutera quelques fonctions (à moins de garder le thème par défaut très basique). Il y a des milliers de thèmes mais ils ne sont pas tous bons, il y en a même de très mauvais. Un bon thème doit respecter les standards (code conforme, pas de code-propriétaire) et respecter la sémantique d’un document web (voir plus bas). Si un jour on veut changer de thème ou si il y a une mise à jour de WordPress ce sera assez facile; sinon tout devient compliqué pour toute la durée de vie du site.

Le thème de ce site est GeneratePress. Reconnu pour sa très bonne note de performance il respecte ces standards et ajoute à WordPress une palette d’outils permettant un contrôle assez complet de la mise en page. Avant de choisir un thème il faut regarder les avis et les critiques. Certains facilitent beaucoup le travail mais si ils ne sont pas conformes on ne peut pas en changer à moins de tout recommencer.

Test de performance de thèmes WordPress 2020

Les extensions

WordPress et le thème offrent les fonctions de base d’un site, on peut en ajouter d’autres avec des extensions. Là encore le choix est immense et on a vite fait d’abuser. Il vaut mieux y aller progressivement en ajoutant des extensions reconnues, compatibles avec le thème choisi et les extensions déjà installées, mises à jour régulièrement. Il y a des extensions pour la sécurité, pour la performance, pour le référencement ou simplement pour ajouter une fonction: afficher les articles les plus lus, afficher un plan du site mis à jour automatiquement, les derniers commentaires…

Pour un site simple on commence par installer l’extension JetPack version gratuite, le couteau suisse de WordPress. Chaque extension doit être paramétrée; c’est parfois très simple mais ça peut être délicat. L’extension Yoast ajoute tous les outils nécessaires pour le référencement à l’interface de WordPress; c’est très efficace mais un mauvais réglage peut être désastreux, il faut savoir ce qu’on fait ou chercher de l’aide.

L’extension WooCommerce ajoute toutes les fonctions et les fichiers nécessaires à une boutique en ligne. C’est suffisant pour la plupart des besoins mais là encore il faut savoir faire les réglages et paramétrages; on trouve de l’aide en ligne mais si on ne comprend pas il vaut mieux demander à un expert.

Référencement d’un site

Tous les sites n’ont pas besoin d’être référencés mais voici quelques notions de base.

Une page web est un document structuré pour que les robots d’indexation puissent l’interpréter. Le code de la page commence par des métadonnées qui leurs sont destinées. Pour le référencement les balises <title> et <description> servent à définir les mots-clefs de la page. Le document doit ensuite avoir un titre de niveau 1 (H1) reprenant ces termes. Il ne faut pas répéter 3 fois la même chose mais varier légèrement en utilisant des phrases naturelles.

Chaque page a donc un titre principal H1 avec des mots-clefs que l’on développe en présentant les sous-thèmes dans des titres H2 qui mènent vers la page concernée. On appelle ça la structure en silos, chaque thème se développe peu à peu du général au particulier.

Pour un site optimisé on aura donc besoin d’avoir le contrôle des balises de métadonnées (avec l’extension Yoast) et un thème qui respecte la sémantique en donnant un titre H1 à chaque page; beaucoup de thèmes ne la respectent pas.

La machine à calculer des moteurs de recherche

L’algorithme des moteurs de recherche est en partie un secret professionnel mais il y a des normes qui sont publiques et faciles à respecter.

Quand on fait une recherche <Mot-1 Mot-2> le moteur va chercher dans son index toutes les pages où ces 2 mots apparaissent; il y en a souvent des millions et il faut les classer. Le moteur fait alors un calcul: les pages où les 2 mots sont dans les balises <title>, <description> et H1 auront un poids sémantique beaucoup plus fort, elles seront classées avant les autres; plus ces mots auront été mis en valeur et développés, plus le poids sémantique de la page sera fort.

J’ai écrit un article sur la cyprine d’amour de Nelligan en respectant ces règles; pour la recherche cyprine d’amour (1.200.000 résultats) l’article est en première place car c’est le seul à avoir mis ces termes en évidence. C’est aussi simple que ça.

Bien sûr la concurrence est très forte sur certains termes. Les moteurs classent alors leurs résultats en ajoutant des critères: note de performance du site, notoriété, ancienneté, qualité des informations et de la rédaction, intérêt des visiteurs (si le visiteur lit toute la page ou si il quitte après quelques secondes)…

Le travail d’un moteur de recherche est de trouver la meilleure réponse à une question posée par un internaute dans la case de recherche. Il doit faire son travail à peu près objectivement car si les réponses étaient erronées ou trop biaisées il risquerait de ne plus être utilisé.

Les robots indexent des mots

Beaucoup de sites internet sont très beaux avec de belles grandes photos. Comme ces photos prennent beaucoup de temps à s’afficher leur note de performance est désastreuse. Si en plus il n’y a presque pas de texte ils n’ont aucune chance d’être indexés par les robots.

Un site internet optimisé pour le référencement doit présenter du texte structuré pour le web. Chaque page commence par un titre H1 qui indique au robot le thème que l’on va développer logiquement avec des paragraphes et des sous-titres H2 en utilisant des synonymes et des références. Plus il y a de mots plus on se donne de chances d’être indexé pour des expressions imprévues.

En publiant des articles optimisés sur des sujets très divers j’augmente automatiquement le nombre de visiteurs de mon site avec le temps puisque j’indexe toujours plus de mots.

Malheureusement beaucoup de sites conçus par des professionnels ne semblent avoir aucune notion du référencement. Le but d’un site c’est pourtant qu’on le trouve sur le ouèbe où la concurrence est forte.

Exemple de page structurée

L’article Histoire de Chertsey: fondation est un des plus longs de ce site; voici comment j’ai structuré la page pour son référencement.

  • URL https://montrealbb.ca/histoire-de-chertsey-fondation/
  • <title> Histoire de Chertsey, la fondation 1856
  • <description> Histoire de la fondation de la municipalité de Chertsey en 1856, le territoire, la construction des chemins de colonisation, l’exploitation de la forêt.
  • H1 Histoire de Chertsey: fondation

Le plan de la page est le suivant:

Plan de page web

En fait Google a tellement aimé ma page que maintenant pour la recherche Histoire de Chertsey il l’a mise en évidence avec une photo et un long extrait. Les moteurs de recherche veulent du contenu de qualité. La page Wikipedia de Chertsey fait plusieurs liens vers mon site, preuve de son sérieux.

Histoire de Chertsey

J’espère que ces conseils pourront aider quelqu’un. Ma voisine me disait encore l’autre jour qu’elle aimerait ça elle aussi avoir son site un jour.

Je ne cherche pas de travail, je ne fais pas de site pour les autres, mais je répondrai à toutes les demandes d’information complémentaire (dans la mesure de mes capacités).

Laisser un commentaire