L’arroseur arrosé

Les russes auraient osé influencer le déroulement des élections américaines, c’est une atteinte intolérable à la démocratie, les américains ne feraient jamais ça et ne l’ont jamais fait.


Les services secrets le confirment, des hackers russes auraient facilité l’élection de Donald Trump contre Hillary Clinton. Depuis toujours et surtout depuis la Guerre Froide tous les gouvernements ont tenté d’influencer les élections chez leurs voisins mais avec la cyber-guerre les moyens ont évolué. Les médias d’information sont le nerf de la guerre, leur maîtrise est complexe.

Hacker russe

La cyber-incertitude

La dernière campagne électorale aux États-Unis a démontré que la maîtrise de l’information était plus capitale que jamais. En fait il ne s’agit plus d’informer mais d’occuper l’espace médiatique à tout prix. Depuis le temps que les gouvernements et les industriels jouent le jeu de la désinformation et de la propagande plus personne ne les croit. Certains essaient de s’informer dans des médias « indépendants », d’autres sur les réseaux sociaux, beaucoup ne font que lire les gros titres du Journal ou de la télé, tout le monde est sceptique face à une masse d’informations toujours plus grande.

Les rumeurs, les complots, les piratages, les vols d’identité, les images trafiquées, l’incertitude est partout, nous devons évoluer dans un monde de plus en plus absurde, sans repère ni certitude. Pas étonnant dans cette atmosphère que l’irrationnel devienne la norme.

L’élection

Les pirates auraient choisi de compromettre le parti démocrate alors qu’ils auraient pu en faire autant avec le parti républicain. Le premier constat est que les systèmes informatiques sont très fragiles aussitôt que l’enjeu en vaut la peine ! Que le monde entier scrute ces élections et tente de les influencer n’est quand même pas une surprise, il s’agit de la première puissance mondiale.

Les américains ont été des bons professeurs et ils ont enseigné au monde entier l’art d’arranger les élections selon leurs intérêts, ils ne devraient pas être surpris que les élèves aient appris la leçon et tentent de leur retourner la politesse. Mais de là à imaginer que les pirates aient réellement eu une influence et fait basculer le vote c’est chercher des excuses faciles. L’Amérique est défaite, elle se désagrège de l’intérieur et ce n’est quand même pas à cause de quelques hackers.

La E-Démocratie

Nous devons nous rendre à l’évidence qu’à l’heure des médias électroniques la démocratie est particulièrement vulnérable. Tous les e-democratiepoliticiens et tous les partis partout dans le monde peuvent donc être surveillés et influencés encore plus facilement qu’avant grâce aux moyens électroniques. Un politicien surveillé constamment n’a d’autre choix que le conformisme le plus total et la « langue de bois ». Tout mouvement spontané se retournera contre lui et sera récupéré par ses adversaires.

Avec des politiciens aussi ternes et mous la classe politique est totalement dévalorisée et on cherche le sauveur. Les seuls à encore pouvoir plus ou moins contrôler les médias sont les milliardaires et leurs amis mais ce n’est plus de la politique, c’est du « show business ».

L’axe Trump – Poutine

Ce n’est certainement pas encore très bien vu aux États-Unis d’être perçu comme pro-russe. Les démocrates mettent beaucoup de pression avant de quitter le pouvoir pour tenter d’isoler Trump dans son coin. Vont-ils réussir à le déstabiliser dès son entrée en fonction ? Ce serait la preuve qu’aujourd’hui il devient impossible de contrôler l’information, tôt ou tard tout se sait et tout se transforme pour être récupéré par tous les partis. Ce qui aurait favorisé Trump dans l’immédiat pourrait lui nuire dans le futur.

En fait la Chine paraît beaucoup plus menaçante que la Russie pour l’Amérique et Trump est peut-être le génie méconnu qui va sauver l’Amérique !

Commentez cet article