Pourquoi J’aime pas

La comparution de Mark Zuckerberg devant le congrès des États-Unis n’a pas eu beaucoup d’échos ici. Pourtant les aveux de Mark sont assez troublants: de 50 millions de comptes piratés on est passé à 87, puis à 1 milliard pour finalement apprendre que c’est la totalité du web qui est surveillé par Facebook.
Sa défense: « Tout le monde le fait », est particulièrement rassurante.

La suite…

Jean-François Mercier à la Belle Église

Pendant tout l’hiver le spectacle de Jean-François Mercier était annoncé par une grande affiche devant la Belle Église que la municipalité de Chertsey a transformée en espace culturel. Jean-François Mercier s’est fait connaître par son personnage du « Gros Cave » avec lequel il a rejoint un large public qui s’est reconnu dans cette caricature.

La suite…

Histoire de l’histoire

L’histoire est une science humaine qui évolue dans le temps. Longtemps sous le contrôle des élites elle a servi à donner une interprétation idéologique du passé. Au Québec c’est le clergé qui a écrit ou influencé l’écriture de l’Histoire et quand la société a changé l’histoire a été mise de côté par beaucoup car elle était devenue « plate », des histoires de curé. Mais il y a un renouveau en histoire.

La suite…

Idéologie de la colonisation

En 1883 le curé Provost publie « La Bourse et la Vie », un hymne à la colonisation de la Mantavaisie, nouvelle terre promise située au nord de Joliette dans la vallée de la rivière Mattawin. Depuis Nominingue jusqu’au lac Saint-Jean ce sera un territoire refuge pour la nation canadienne française en péril. Il est le précurseur du curé Labelle, théoricien d’une véritable idéologie de la colonisation.

La suite…

« C’est le froid qui la dompte »

Photos de la rivière Jean-Venne en train de geler. Chaque année c’est un nouveau spectacle, la glace se forme, se déforme, la neige tombe, s’accumule ou fond, le niveau de l’eau monte ou baisse selon la température. La glace colle aux rochers du fond de la rivière et épaissit, un mur de glace surgit peu à peu que l’eau doit contourner . C’est le froid qui la dompte finalement pour l’hiver.

La suite…

La moraine de Saint-Narcisse

Il y a 12.000 ans environ la calotte glaciaire s’arrêtait juste au nord de Chertsey et la mer de Champlain envahissait les vallées des Laurentides jusqu’à une altitude de 251 mètres au-dessus du niveau actuel de la mer. La moraine de Saint-Narcisse est la trace laissée par le glacier lors de l’un de ses retours, elle s’étend de Saint-Siméon jusqu’aux Grands-Lacs.

La suite…